Faut-il arrêter de manger de la viande ?

Je ne suis pas végétarienne. Et au même titre que je ne suis pas parfaitement bio, je ne compte pas forcément le devenir un jour. Non pas que je sois carnivore, loin de là…

Salut, moi c’est la fille qui met 10 ans à faire l’appoint à la caisse…

J’ai peur de ne pas encore me fondre totalement dans le paysage… preuve est du temps fou qu’à la caisse je met pour savoir…

La patate venue de l’espace…

Je sais pas si vous l’aviez compris, mais je suis une fille hyper créative! Au collège j’adorais les cours d’art plastique, j’ai commencé à coudre des p’tits trucs dès que…

Pourquoi je ne suis pas convaincue par le make-up Une…

Une Beauté, la beauté bio et naturelle. Sur cela rien à dire, le positionnement de la marque est très bien étudié, chapeau aux marketeux…

La Banquise : la poutine dans toute sa splendeur!

S’il vous venait l’idée saugrenue de vouloir tester cette étrange spécialité locale qu’est la poutine, il paraît que La Banquise est l’une des meilleures références en la matière. Si vous êtes déterminé, armez vous de patience et oubliez de venir ici en gros groupe, le lieu est très prisé!

Les Folies : le brunch abordable du dimanche matin !

Les folies, c’est un lieu qui ne paye pas de mine… Suffit d’y entrer un dimanche matin, mal réveillé, pour être assourdi par un capharnaüm monstre et avoir aussitôt envie de se remettre la tête sous la couette! Et pourtant, si le courage est de votre côté pour affronter la salle (petite certes) mais bien bondée du dimanche matin, vous ne serez pas déçus!

Restaurant Le Planète : le meilleur pour un dîner en amoureux…

Le hasard fait parfois bien les choses… C’est en me promenant au petit bonheur la chance un de ces soirs où j’avais l’estomac dans les talons que je suis tombée nez à nez avec Le Planète. Même que j’ai failli ne pas rentrer car les prix de la carte me semblaient un peu chers pour mon budget.

Montréal, la multiple…

Montréal ville de lumières. Montréal ville bucolique. Montréal la belle. Une ville si différente, si unique. Peut-être est-ce parce que je suis française que je n’ai jamais rêvé de Paris comme d’autres…

Pages :123»