Quand mes copains les pollens viennent me chatouiller le nez au retour du printemps…

Jusqu'à mes 15 ans, la rhinite allergique n'était pour moi qu'une lointaine publicité que je voyais à la télé… Je ne me sentais pas vraiment concernée quoi… Jusqu'à un beau jour d'avril ou étant partie passer mes vacances de printemps dans le sud près d'Arles, je me suis retrouvée à éternuer à en cracher les poumons par terre et avec les yeux tous bouffis que presque j'y voyais plus rien… Pour vous dire, j'avais tellement une tête de shootée que mes parents affolés m'ont emmené aux urgences… où le verdict est tombé : je faisais simplement une rhinite allergique!

Mais bon c'est bien beau de savoir qu'on est allergique mais encore faut-il savoir à quoi exactement… et pour cela il n'y a pas 36 000 moyens d'être fixé : direction l'allergologue! En 15 minutes, le test cutané permet de déterminer les allergènes potentiellement responsables. Le principe consiste à reproduire sur la peau une réaction allergique. Une goutte de l'allergène suspecté est déposée sur la peau puis on pique avec une petite pointe au centre de la goutte. Une réaction allergique positive provoque une rougeur de la peau ressemblant au bouton d'une piqûre de moustique accompagné de démangeaisons.

Un petit test sanguin pour confirmer les réactions cutanées et le verdict est tombé: j'étais devenue allergique aux pollens de graminées. Du coup, aux grand mots les grands remèdes, bienvenue à mes sauveurs les antihistaminiques pour contrer nez qui coule, nez bouché, éternuements, gorge et yeux irrités, toux sèche et autres joyeusetés de l'allergie printanière…

Pour le coup j'ai quand même pas eu de chance car un malheur ne venant jamais seul, je commençais par la même occasion à faire de l'asthme… les deux étant plus ou moins intimement liés… Pour le coup, malgré les antihistaminiques, quand on est allergique il y a quand même quelques précautions à respecter… En effet, tant qu'à faire autant éviter d'être kamikaze et ne pas aller se jeter le nez au vent là où il y a le plus d'allergènes

Bref, maintenant que j'ai planté le décor, venons en aux faits… les pollens, ça va ça vient… il y a ce qu'on appelle les saisons polliniques. Mais bon, on a beau être allergique, on ne pense pas forcément à vérifier sur les sites spécialisés quel est le degré d'alerte pollinique de sa région… C'est pourquoi on m'a demandé de vous parler du widget « Alertes Pollens » une nouvelle application mise en place par Stallergènes afin de permettre aux patients atteints de rhinite allergique d’être prévenus des attaques de pollens auxquels ils sont allergiques et de s’en prémunir grâce à des conseils pratiques ciblés.

Eh pas d'excuse pour ne pas l'installer car cette application est disponible pour iPhone, Androïd, Blackberry, gadget pour iGoogle ou NetVibes, à insérer dans votre blog/site, en version Air à installer sur votre ordi, en version pour la barre de gadgets de Windows Vista ou 7… De plus, les informations provenant directement du RNSA (Réseau National de Surveillance Aérobiologique), ce widget bénéficie d'une grande fiabilité.

L'application comprend 4 onglets :

– un onglet Configuration, qui vous permet de créer jusqu'à 3 alertes polliniques sur 3 régions différentes.

– un onglet Mes alertes polliniques, pour suivre chaque semaine les alertes en temps et en heure. Des niveaux d’importance sont attribués à chaque alerte en fonction de la gravité de l’attaque pollinique. (De 1 à 3 : faible, moyen, fort).

– un onglet Conseils, qui donne la conduite à tenir en cas d’allergie.

– un onglet Contacts, avec un lien vers le site de Stallergenes et du RNSA.

Ce qui donne au final ceci:

Si vous êtes vous aussi allergique et que vous souhaitez tester ce widget, c'est gratuit et c'est disponible pour pratiquement n'importe quel périphérique connecté à Internet. Pour le télécharger, ça se passe par ici.

Et petit message d'espoir à tous les allergiques, après 7 ans d'allergies je vais aujourd'hui beaucoup mieux. En effet, ayant eu "la chance" d'être allergique à un seul pollen bien précis (les graminées) j'ai suivie pendant 4 ans une désensibilisation par voie sublinguale. Le principe? Tous les jours pendant une période de 6 mois par an je devais me mettre quelques gouttes sous la langue de doses croissantes d'allergènes.

C'était assez contraignant car ces doses devaient être prises tous les matins à jeun et conservées au frigo… ce qui était loin d'être pratique lors des voyages! Mais le résultat est là car cette année je n'ai toujours pas recommencé à prendre des antihistaminiques et je n'ai pas fait de réaction allergique… Je croise les doigts pour que cette fois ci soit la bonne! En attendant, j'vais peut être quand même garder un œil sur ce widget, sait-on jamais… ^;-)

Article sponsorisé

« »
  • Très très intéressant ton article et je crois que ce widget va devenir mon nouveau meilleur ami. Je me sens très concernée vu que je suis allergique aux graminées (entre autre)… J’ai suivi un peu le même parcours et notamment la désensibilisation qui a été efficace, même je ne suis pas totalement débarrassée.

  • Parfait, voilà qui est très utile. Merci du bon plan! (aussitôt installé sur mon fidèle I-bidule). Par contre, est ce que tu connaîtrais par hasard un moyen plus « green » de se soigner? Je cherche partout des traitements naturels pour lutter contre la rhinite allergique..

    • Je dois t’avouer que je ne suis pas encore très callée en médecine verte. Comme je le dis dans l’article, lors des périodes de crises je prend des antihistaminiques… c’est efficace mais effectivement va savoir ce qu’il y a dedans ^^

      Après en ce qui concerne la désensibilisation c’est à la base un traitement naturel puisque qu’on ingère des petites doses de l’allergène pour que notre corps s’y habitue, un peu comme l’homéopathie en somme… Mais bon après ça reste fabriqué par un groupe pharmaceutique donc encore une fois aucune idée de ce que ça renferme vraiment…

      En conclusion, je n’ai pas vraiment de traitements naturels à te conseiller pour contrer la rhinite allergique… :-( A part mettre un masque (très seyant ^^) puisque cela reste un moyen mécanique de stopper l’inhalation des allergènes…

  • Audrita,

    je me suis posé les mêmes questions que toi et il existe peu de choses en médecines naturelles pour contrer les allergies mais il en existe quand même.
    Allergique aux acariens depuis des lustres, la désensibilisation n’ayant pas marché, j’avais dû me résoudre à prendre des anti-histaminiques. Beurk, mais c’était ça ou des bronchites pendant tout l’hiver.
    Je me suis finalement tournée vers l’homéo et après deux ans, ça y est, je suis débarrassée de mes allergies: je n’ai plus pris d’anti-histaminique depuis 1 an. Malheureusement, l’homéo ne donne pas le même résultat chez tout le monde et il faut encore trouver le bon thérapeute. Le bouche-à-oreille fonctionne souvent très bien pour trouver la perle rare.
    J’ai tenté l’aroma aussi. Aucun traitement de fond à ma connaissance, mais de bons résultats sur les symptômes, ce qui est déjà pas si mal, en attendant ;-) Là aussi, un bon thérapeute s’impose.

    Bon courage et bonnes recherches.

  • Coucou,

    Merci beaucoup pour cet article, ce widget va mettre très utile ;) !

    Mon allergie ne m’avait jamais gênée jusqu’à ces dernières années où le médicament que j’utilisais a cessé d’être remboursé (et que son générique ne fonctionnait pas bouhou).

    Du coup j’ai une question sur la désensibilisation: comment fait-on pour se faire désensibiliser? J’ai déjà demandé plusieurs fois à mon médecin, mais il préfère me faire tester d’autres médicaments.

    Merci pour les liens :)

    Bonne journée ^^
    @pluche

    • @The Bearded Woman Pour se faire desensibiliser il faut d’abord consulter un allergologue qui choisira avec la personne le mode le plus adapté : grosso modo une injection une fois par semaine à l’hôpital ou des gouttes sous la langue tous les matins à jeun.

      Sachant que la désensibilisation dure au moins 3/4 ans avant d’être efficace et qu’elle ne marche pas dans tous les cas (seulement 60/70% de réussite je crois). Bref, dans tous les cas l’allergologue est LE spécialiste qui décidera du traitement à suivre.

  • Merci beaucoup Audrey et my Green Geekette préférée pour vos réponses! J’ai regardé les liens et effectivement il y a des pistes intéressantes en effet. Il faudra demander à notre AnnieZdN pour plus d’infos …

  • Merci beaucoup pour ces conseils^^

  • Merci pour cet article.

    Normal
    0
    21

    Quand le printemps arrive il n’apporte pas seulement les plus beaux jours, le  temps le plus merveilleux de l’année, les brises douces et les fleurs épanouies. Pour les personnes souffrant d’allergies, cela signifie le retour du pollen. Le pollen et les allergies vont de pairs .

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...