A la découverte des cabanes de l’Île d’Oléron.

Oléron pour moi, c’était un peu les vacances de mon enfance. La côte atlantique, où petite tourangelle, mes parents nous emmenaient souvent ma sœur et moi pour prendre l’air de la mer (enfin, de l’océan, mais bref, la rime marchait mieux ainsi ^^) aux congés d’été ou de printemps.

Je n’y étais jamais revenue sans eux, car à vrai dire, force est de constater que ces dernières années, j’ai bien plus souvent mis le cap au large que visité notre belle France. Étrange parfois de constater ce besoin de partir loin quand tant de jolies choses sont à découvrir à proximité.

Cette fois ci, c’est accompagnée de ma copine Solène que je devais partir à la découverte d’une facette cachée de l’île que je ne connaissais pas : les fameuses anciennes cabanes ostréicoles, maintenant reconverties pour le plus grand bonheur des yeux, et vous le verrez, des papilles !

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_16-570x380.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_17-570x380.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_18-570x380.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_19-570x380.jpeg

Direction tout d’abord les cabanes d’artistes du Château d’Oléron, où une trentaine d’artistes et artisans d’art ont ainsi installé leurs ateliers dans ces anciennes cabanes ostréicoles. Peinture, sculpture, céramique, coutellerie, lutherie… Vous pourrez y trouver de tout !

Pour ma part, je dois confesser un coup de cœur pour les créations métalliques de Sesty Land. Dernier conseil, si vous cherchez un cadeau typique à ramener, optez pour le sel de mer voire encore mieux, pour un petit pot de salicorne ! (c’est trooop bon…)

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_23-570x385.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_24-570x420.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_26-570x855.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_27-570x388.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_25-570x380.jpeg

Déambulez au grès des cabanes pour le plaisir des yeux, notez les noms amusants des rues et places (aller, on reconnaît que la « Place ébo » c’est quand même bien trouvé non?), n’hésitez pas à pousser vous même le mécanisme du manège d’antan qui marche à l’huile de coude !

Et quand enfin un petit creux se fait sentir, direction Le Grand-Village-Plage, et plus précisément le Port des Salines pour vous installer à la meilleure table du coin : . Croyez-moi, ce n’est pas tous les jours qu’on a l’opportunité de croiser une cuisine inventive comme celle là…

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_28-570x380.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_22-570x771.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_20-570x380.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_21-570x380.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_29-570x380.jpeg

Honnêtement, rien que le cadre laisse rêveur. Imaginez une cabane colorée, perdue au milieu des marais, avec vue sur le pont d’Oléron. Quelques tables en terrasse au soleil pour les beaux jours, ou à défaut en cas de jour de vent, un intérieur cosy pour trouver refuge au chaud, c’est ça le Relais.

Moi en tout cas, je suis carrément fan de la décoration intérieure. Ce n’est pas grand chose, mais cette ambiance à la fois un peu bucolique avec les filets de pêcheurs, et drôle avec les nombreuses références hilarantes sur les ardoises, moi, j’adore !

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_01-570x380.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_02-570x380.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_03-570x372.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_04-570x380.jpeg

Ajoutons à cela une carte du terroir délicieuse et originale, et il y a peu de chances de ne pas tomber sous le charme. Tout ça pour un prix plus que raisonnable avec un menu à 23 euros, ou des prix à la carte très corrects pour la qualité offerte, avec des entrées à 9.50, des plats à 18.50 et des desserts à 7.50.

Je ne vais pas vous mentir, je ne suis pas très fruits de mer, mais quand j’ai goûté les huitres à la fondue de poireaux, spécialité de ce restaurant choisie par Solène, je ne pouvais qu’approuver son choix. Quand à moi, je devais craquer pour le « cappuccino à la bisque d’étrilles et financier aux algues du Coureau », tout un programme !

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_06-570x360.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_05-570x352.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_07-570x375.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_08-570x714.jpeg

Pour la « traduction », il s’agissait en fait d’une sorte de souper chaude à la bisque, surmontée d’une délicieuse chantilly (froide donc) salée, accompagnée de petits financiers aux algues. Eh bien, le mélange chaud / froid, sans parler des petits gâteaux à tremper dedans, c’était juste délicieux ! Presque comme un dessert en entrée. ;-)

Quand au plat principal – sortant peut-être un peu moins de l’ordinaire en terme de présentation – ce dernier porte quand même un nom remarquable : « l’étern’aile de raie comme faisait Mémé Ya aux salicornes de Montauzier ». Comme tous les plats de la carte en fait, ils ont de l’humour ici !

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_09-570x365.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_10-570x362.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_11-570x382.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_12-570x396.jpeg

En grande indécise, j’ai hésité pendant à peu près 3000 ans avant de jeter mon dévolu pour la « gaufre au gingembre, ganache coco et coulis de caramel de la Salerge » pour le dessert, sans regrets ! (enfin si, celui de ne pas avoir pu tester toute la carte des desserts lol) (oui je suis une gourmande, ne vous posez plus la question de pourquoi je ne fais pas 50kg toute mouillée ^^)

Bref, vous l’aurez compris, je suis sous le charme de ces petites cabanes colorées (et non c’est pas que mon estomac qui parle là… Quoi que, quoi que…) Je m’arrête ici pour ce premier récit, avant de revenir très bientôt avec mes aventures plus sportives sur l’île d’Oléron !

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_13-570x380.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_14-570x380.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_15-570x392.jpeg

wpid-cabanes-chateau-oleron_restaurant-relais-des-salines_30-570x380.jpeg

Et toi, as-tu déjà visité ces anciennes cabanes ostréicoles ? Connais-tu d’autres exemples de reconversion du même genre en France ou ailleurs ?

Disclaimer : ce séjour a été rendu possible grâce à l’invitation de l’office de tourisme de Oléron / Marennes mais cependant les opinions exprimées ici restent les miennes, honnêtes et sincères.

« »
  • Oh Oleron, j’y ai passe du temps petite et je vois que c’est toujours aussi magnfiique :)

  • J’ÿ suis justement en vacances, à St Georges domino exactement. Ça nous fera une belle balade :-)

  • Ouaouh, je connaissais quelques coins de la côte atlantique mais Oléron c’est vrai je ne connais pas. Une découverte grâce à ton très bel article, merci. Je ne manquerai pas d »y aller lors d’un prochain passage par l’hexagone. Bravo. Philippe

  • […] Oléron pour moi, c'était un peu les vacances de mon enfance. La côte atlantique, où petite tourangelle, mes parents nou  […]

  • Bravo pour ton article sur les Salines !!
    J’aime la cuisine de James Robert . Je ne sais pas s’il a vendu . Bref ! c’est son esprit et c’est lui qui a donné le ton aux Salines .
    On a la même conception de la cuisine ,il est venu manger chez moi l’an passé , comme j’aime aller manger chez lui ; d’ailleurs je reconnais là les spaghettis de courgettes :-D mais bon… je lui ai piqué la coupe baignassoute avec la sève charentaise . Je suis au plus près des cabanes , sur Trip Advisor on aime ma cuisine , mais je préfère qu’on vienne chez moi par le bouche à oreille plutôt que la pub . Probablement la dernière saison . J’arrête cette affaire familiale depuis 1967 . J’ai un restaurant sur Morzine Avoriaz avec d’autres aventures en perspective .
    Les cabanes de fort Royer aussi , j’adore ! J’ai connu tout petit : Léon Nadreau et son éternel sourire , Jacky et sa cabane face à « Bora Bora  » Tout ce petit monde nous regarde de là haut mais sont bien viants dans ma tête .
    Et Bravo pour les figures de sport ! Respect !
    Bisous . Jérôme

  • […] que près de 6 mois se sont écoulés depuis mon dernier article ici, alors que ce blog s’apprête lui même à fêter ses 7 ans dans moins d’un mois, je […]

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...