Capital Terre – J’achète, je jette : comment consommer sans piller la planète ?

Vivre… c’est aussi consommer : des vêtements, des jouets, des téléphones ou des écrans plats… Mais tous ces produits que nous trouvons dans nos hypermarchés, avons nous vraiment conscience  de leur impact sur notre planète?

Pour ce second numéro, Capital Terre a choisi de s’intéresser aux travers de notre société de surconsommation qui pousse les industriels à produire toujours plus au détriment des ressources naturelles et de notre environnement.

De leur fabrication à leur fin de vie, en passant par leur transformation et leur utilisation, quelles conséquences ces produits ont-ils sur notre environnement et nos vies ? Comment les industriels développent-ils de nouvelles solutions pour fabriquer ou recycler proprement ces produits ? Quelles sont les alternatives surprenantes déjà à notre portée pour mieux consommer sans nuire à la planète ?


Aux quatre coins du monde, l’homme dépense, consomme et jette sans compter dans le but de satisfaire ses envies et besoins. Mais cette consommation de masse affecte l’environnement avec des conséquences parfois dramatiques sur la vie de populations entières.

De la France au Congo, de la Chine à l’Irlande ou l’Italie, Capital Terre est parti enquêter pour comprendre dans quelles conditions, souvent extrêmes, nos ressources naturelles sont exploitées…

…en se posant la question suivante : comment consommer tout ce que l’on veut, sans pour autant piller la planète? La réponse dans l’émission Capital Terre diffusée sur M6 le mercredi 16 février 2011 à  20:45.

Un documentaire réalisé par Guy Lagache, Jean- Bernard Schmidt,
et Emmanuel Leclercq. Rédaction en chef : Christophe Brulé

En savoir plus sur Capital Terre.

Moi c’est sûr je vais regarder! On en reparle ici très bientôt!

« »
  • Dommage, je serai sur les roller :)

    • @arofarn pareil mais c’est bien pour ça qu’il y a M6 replay ! ;-)

  • @zegreengeekette : en effet… j’ai pas l’habitude de ces service encore :)

  • Ahhhhh Guy Lagache <3 (comment ça ce n’est pas le thème de l’article ?!) :)

  • Je suis impatiente de voir ce second numéro, j’avais adoré le premier.

  • Ah si j’oublie pas je regarde ça :)

  • Oh, ça à l’air trop bien comme émission, je crois que je vais la regarder en monnayant bien avec ma mère! ^^

    • @petite soeur Sinon il y a M6 Replay tu sais… tu peux aussi aler te coucher! ;-)

  • J’ai regardé et, vraiment, vraiment, c’était bien… Ca donne un peu honte, j’avoue… Des femmes violées en nombre au Congo parce que nous voulons changer nos portables tous les 18 mois, ça fait drôle… Et que dire des rivières entièrement polluées en Chine à cause du déversement sauvage des produits toxiques utilisés pour la teinture des jeans… Et l’assèchement des rivières pour la production de coton. Ca fait un peu froid dans le dos. Très bien, cette initiative de nous éclairer là dessus…

  • « comment consommer tout ce que l’on veut, sans pour autant piller la planète? »
    C’est tout simplement impossible… L’absurdité réside dans la phrase elle même.
    M6 ou l’art de concilier pseudo-écologie et capitalisme.
    Ah ah, aussi hilarant que les gens qui pensent que manger bio empêche de devenir obèse…

    A défaut de faire avancer les choses, l’émission aura peut-être au moins permis de sensibiliser quelques milliers de personnes.
    Mais n’oubliez pas que les produits qui garnissent vos écrans pendant les 4 pauses pubs de l’émission, ce sont les sociétés qui les produisent qui sont responsables de ce joyeux bordel… en accord avec le consommateur, bien sûr !
    Quand on s’intéresse vraiment à l’avenir de la terre on regarde Global Mag, pas Capital Terre…

    • @greeneuz Et sinon on peut regarder Global Mag ET Capital Terre… ;-)

      C’est bon, t’as fini de te défouler? Aller retournes dans ta yourte dénoncer la société de consommation auprès de tes chèvres vu à quel point tu a l’air extrémiste!

  • @green geekette : LOL, dans ma yourte.
    c’est marrant comme vous me catégorisez comme décroissant simplement parce que je montre du doigt le système actuel… véritable cul de sac.
    visiblement ce n’est pas grâce à vous que le système évoluera ! Vous surfez sur la vague écolo sans vous rendre compte que d’un article à l’autre vous vous contredisez totalement….

    • @greeneuz c’était purement une boutade destinée à faire mouche… et ça a l’air d’avoir marché!

      Le système n’évoluera pas grâce à moi dîtes vous? Eh bien je n’ai aucunement cette prétention… JE NE SUIS PAS EXTRAORDINAIRE et je n’ai jamais vanté que je l’étais, je suis juste quelqu’un de normal qui essaye de faire des efforts au quotidien car à défaut de tout changer du jour au lendemain, si chacun y mettait du sien ça irait déjà mieux.

      Maintenant si vous n’appréciez pas ma personnalité, je ne vous retiens aucunement car vous me faîtes perdre mon temps… Les débats stériles, très peu pour moi!

  • @green geekette : Dommage pour vous que vous n’ayez pas cette prétention, car c’est là où vous perdez tout ce que vous pourriez y gagner !
    Dans le système actuel, le consommateur est roi, c’est donc lui et lui seul qui a la possibilité de faire évoluer les choses.
    [et je vous vois venir, il existe bien sûr certaines entreprises prennent les devant mais c’est de l’ordre de l’exception]
    Décidément vous n’aimez vraiment pas être confrontée à un avis différent du votre, vous le qualifiez illico d’extrémiste, de décroissant, de stérile, et j’en passe…
    Quand on ne veut pas débattre, soit ne fait pas de blog, soit on n’autorise pas les commentaires, c’est plus simple !

    • @greeneuz Ma seule prétention est de faire attention aux petites choses du quotidien dans la limite de mes capacités, mais sans pour autant me prétendre parfaite… car personne ne l’est!

      Pour moi le seul moyen de faire évoluer les choses est de dialoguer… et c’est pour ça que j’accepte souvent d’aller à la rencontre des marques qui me sollicitent. Et sincérement ce qui m’exaspère chez vous, c’est cette facilité avec laquelle vous venez cracher dans la soupe

      Il est tellement facile de critiquer les entreprises… mais critiquer pour critiquer, sans agir, je ne vois pas l’intêret, sincèrement. Le temps que vous être en train de perdre (et de me faire perdre!) ne pourrait-il pas être mieux employé? Vous vous trompez d’adversaire je crois…

  • @green geekette : ah, vous êtes passée au vouvoiement ?
    Vous dites n’avoir aucune prétention, et ensuite vous dites qu’en allant parler avec Danone vous allez faire avancer les choses… c’est beau de rêver !
    Bref, j’attends quand même avec impatience vos conclusions suite à votre rencontre avec eux, et ce qu’ils vont décider de changer suite à cela !
    Cracher dans la soupe ? je ne sais pas où vous avez vu ça. Un simple échange de point de vue, mais depuis le départ vous considérez le débat comme une perte de temps et les avis contraires aux vôtres comme extrémistes…
    Et qui a dit que vous étiez mon adversaire ! décidément vous chercher le mal partout…

    • @greeneuz vouvoiement, tutoyement, peu importe au final…

      Ce que j’adore c’est la façon que tu/vous as/avez de déformer mes propos… ais-je eus le culos de dire que j’allais changer le monde en allant à la rencontre de Danone? Certainement pas… J’y vais avant tout pour écouter ce qu’ils ont à dire et éventuellement voir ce que j’ai à redire sur le sujet…

      Et sincérement, tu/vous es/êtes réellement extrèmiste à vouloir chercher la petite bête là où elle n’est pas! On en reste là? Car ce débat est réellement une perte de temps car vous ne m’avez rien appris si ce n’est que vous êtes tenace quand il s’agit d’embêter son monde!

  • je suis totalement d’accord avec l’émission.Mais le hic c’est que quand financièrement nous ne pouvons pas faire le choix de tous ces produits bios,equitables ,on a beau avoir des remords ça ne change rien au choix qui s’impose à nous: celui du prix le plus bas.mais ce qui est fou c’est que cette contrainte nous empèche aussi de tomber dans la surconsomation: nous ne pouvont pas non plus nous permettre de posèder plusieurs téléphonnes portables et encore moins d’en changer tous les 18 mois.Pourquoi changer d’appareil tant que ceux que l’on a fonctionnent(les programmes télé seraient ils meilleurs sur un écran dernier cri trop souvent trop grand pour nos intérieurs, les téléphone non digital et sans connexion internet vous parleraient ils en dans une langue etrangère…)je peux vous dire que le shopping à la maison n’est pas une distration mais une obligation qui nous donne des suées froides rapport à notre budget.
    le secret serait peut-etre de savoir rester simple.

    • @isabelle Tout à fait d’accord avec toi concernant le surcoût de certains produits bios/équitables mais surtout par rapport au fait de ne pas sur-consommer tout simplement pour une question d’argent.

      Car on l’oublie souvent mais écologie rime la plupart du temps avec économie: en éteignant la lumière en sortant d’une pièce, en achetant en vrac, en gardant sa TV/son portable le plus longtemps possible etc… on fait à la fois du bien à la planète et à son porte-monnaie!

      En conclusion, tu as as raison : rester simple et évaluer ses réels besoins, telle est la clé!

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...