Le collier aromathérapique… ou comment joindre l’utile à l’agréable!

C’est en tombant sur un article parlant de ce même thème sur Sakura Cosmétiques que j’ai eu envie de vous donner moi aussi mon opinion sur les colliers aromathérapiques, puisque je suis devenue l’heureuse propriétaire d’un joli modèle il y a un peu plus d’un mois! Mais un collier aromathérapique, késako?

Le bijou :

Le collier aromathérapique est tressé avec de fins fils de nylon. Il existe plusieurs modèles :

- les « Finesses » qui forment un double tour de cou élégant et sobre (ce qui permet de les porter en toute discrétion) – longueur réglable entre 60cm et 75cm.

- les « Ras de cou » – longueur réglable entre 42cm à 60cm.

- les modèles longs plus épais – longueur réglable entre 60cm et 75cm.

Sur chaque modèle on retrouve un pendentif qui est en fait une petite bouteille en verre soufflé, de 3,3cm de hauteur et 2,2cm de large. Personnellement, j’ai craqué sur ce modèle ci:

Le principe:

Pour le coup, ce collier concrétise assez bien le proverbe « joindre l’utile à l’agréable » ! Ainsi, ce collier ne se contente pas d’être superbe , il est aussi utile! En effet, à l’intérieur de ce bijou se trouve un petit réservoir fermé par un bouchon de liège. C’est dans ce petit réservoir qu’il faut introduire 2 ou 3 gouttes de l’huile essentielle de votre choix. Un conseil n’en mettez pas trop sinon l’effet sera trop prononcé et vous ne pourrez pas porter votre collier sous peine d’être gênée.

Croyez moi pour avoir un peu abusé sur la quantité la première fois que j’ai testé mon collier, j’ai eu mal au crâne en fin de journée tellement l’odeur était forte… ;-) Enfin bon, si vous vous en tenez à la dose prescrite (2/3 gouttes) il vous faudra renouveler les huiles essentielles tous les 3 à 5 jours. Après si vous voulez changer de senteur tous les jours rien ne vous en empêche mais ça serait un peu du gâchis… ^^

Le flacon est à porter à même la peau de préférence. Si vous êtes en plein hiver bien sûr, le collier remplira quand même son rôle au chaud sous un pull. Le but, c’est que la chaleur corporelle suffise à chauffer l’objet ce qui permet ainsi la diffusion des huiles essentielles via le bouchon en liège.

L’entretien:

Dès lors que vous souhaitez changer d’huiles essentielles, il vous faut nettoyer votre flacon. Pour cela, c’est pas bien compliqué: un peu d’alcool et on essuye avec un coton-tige (les choses sont bien faîtes car celui-ci fait le même diamètre que le réservoir) ;-). Petit plus, un bouchon de liège supplémentaire est livré avec le collier, au cas où le premier se détériorerait…

En conclusion, avec un collier sympathique comme ça, rien de vous empêche de créer vos propres élixirs préventifs et/ou curatifs, selon les huiles essentielles que vous déciderez d’employer. Et en plus, ça sent bon! Enfin, de mon avis car un certain monsieur a osé me dire que je sentais l’huile à pizza… Mais je m’en fous je suis conquise et je le dis!

Vous aussi vous en voulez un? Alors rendez-vous chez Céline!

PS: un prochain post viendra pour vous vanter les mérites des huiles essentielles. ;-)

« »
  • Tiens pas bête comme cadeau.En plus les huiles ce n’est pas trop compliqué à faire .

  • C’est un très joli avis ^^
    Merci à toi !

  • Je ne sais pas si au final ca marche mais les colliers sont tres beaux !

    • Les colliers en eux même marchent très bien puisqu’ils diffusent l’odeur des huiles essentielles… après libre à chacun de croire ou non en l’aromathérapie. ;-)

  • Faudra que j’essaye un de ces jours !

  • Bonjour !
    Super ton billet !! je passe vite fait en passant pour dire que Céline a sa boutique sur Green Republic :-)
    http://www.greenrepublic.fr/produits-bio/bien-etre/aromatherapie/bijou-aromatherapie.html ;)
     

  • […] prêt, soit l’eucaplyptus, idéal pour dégager les bronches. Quelques gouttes dans votre collier aromathérapique ou sur l’oreiller pour mettre à mal les […]

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...