Aborder ses règles plus naturellement, sans pilule et avec la cup!

Presque un an plus tard, revenons sur la polémique des pilules contraceptives. Souvenez vous, à l’époque je me posais énormément de questions suite au déremboursement de ma pilule de 3ème génération, incriminée dans des cas de complications thrombo-veineuses. 10 mois plus tard on les accuse également de causer le cancer du sein, qu’en est-il pour moi?

contraceptif

Dans mon cas, la solution a été drastique : j’ai tout simplement arrêté la pilule. En grande partie à cause de mon opération en février, j’ai oublié plusieurs fois de suite ma pilule et ce fut finalement le prétexte idéal pour arrêter pour de bon et donner une pause à mon corps qui en avait tant besoin.

8 mois plus tard, tout n’est pas rose et pourtant je ne retournerai en arrière pour rien au monde. Pour être honnête, je regrette même de m’être « empoisonnée » pendant si longtemps avec cette satanée pilule, maintenant que j’en vois les conséquences. Car non, avoir pris la pilule contraceptive pendant presque 10 n’a rien d’anodin.

Je vais parler sans détour, mes règles ont mis pas moins de 5 mois à revenir. 5 mois, BORDEL. Si c’est pas le signe que cette dose d’hormone qu’on s’inflige tous les jours flingue petit à petit ce qu’il y a de plus naturel en nous, pincez moi. Et aujourd’hui encore, je suis loin d’avoir retrouvé des règles régulières et naturelles.

Alors oui concrètement, après 10 ans sous pilule à savoir exactement quel jour et à quelle heure ces coquines allaient débarquer, je ne vous cache pas que c’est moins pratique. Devoir revenir à l’utilisation de la capote aussi, on est d’accord que c’est pas non plus ce qu’il y a de plus glam ni de plus agréable, mais bon.

coupe-menstruelle

Et encore, je ne parle pas des charmants boutons qui se sont mis à fleurir plus que de raison sur mon visage… Mais alors pourquoi ne pas recommencer la pilule me direz vous si il y a tant d’inconvénients? Et bien tout simplement parce que je suis me sens tellement plus en accord avec moi même sans.

C’est un sentiment étrange que de se sentir à nouveau « libre », non contrôlée, ni réglée comme du papier à musique… Et même si mes hormones me jouent parfois des tours (allo la fille qui se met encore plus à chialer pour un rien que d’habitude), je ne regrette vraiment, mais alors vraiment pas mon choix.

Je sais que je n’ai pas d’argument infaillible à vous sortir pour vous inciter à arrêter vous aussi, je n’ai pas perdu de poids à l’arrêt de la pilule, je n’ai pas retrouvé un teint éclatant d’adolescente ni retrouvé un cycle « normal » mais par contre ce que je sais, c’est que je préfère de loin vivre ces désagréments maintenant que plus tard.

Car si pour l’instant je n’ai pas réellement de règles (le peu de spotting que j’ai eu n’a même pas nécessité que j’utilise ma cup c’est pour dire), je sais que si j’avais arrêté la pilule dans le but d’avoir un bébé, je serai un peu en mode panique à me croire toute le temps faussement enceinte… L’angoisse, un peu quoi.

Aujourd’hui concrètement, je me sens bien. Je sais que mon corps en a vraiment vu de toutes les couleurs cette année avec mes 2 opérations, et de savoir que je ne l’intoxique pas plus de ce côté là (ni la nature d’ailleurs), le tout combiné à une hygiène sportive assez intense, j’ai enfin l’impression de contrôler et non de subir mon corps.

La prochaine étape sera je pense de consulter à nouveau une gynéco pour envisager de passer à un stérilet (en cuivre) car une chose est sûre, il est désormais inenvisageable pour moi de revenir à une contraception hormonale. Tout comme il est inenvisageable pour moi de revenir à une autre protection mensuelle que la cup.

Pour celles d’entre vous qui ne connaîtraient pas encore la coupe menstruelle, je vous invite à lire l’article que j’avais écris sur ses nombreux avantages et celui sur pourquoi vous ne devriez absolument plus utiliser de protections traditionnelles. N’hésitez pas à lire et à faire tourner, c’est d’utilité publique! La cup c’est que du bonheur : économique et écolo!

Grâce à elle je ne remarque pratiquement même pas que j’ai mes règles! C’est simple, avec ma cup et sans pilule, je n’ai plus aucun soucis avec mes règles, elles font partie de moi, je les vis comme quelque chose de totalement naturel et c’est tout sauf une contrainte! Bref, je ne reviendrais en arrière pour rien au monde!

Et toi, où en es tu avec ta contraception
et tes protections menstruelles?

« »
  • Hello,
     
    j’ai aussi abandonné la pilule il y a 3 mois maintenant, tout simplement parce-que je n’avais plus de plaquettes d’avance et pas le temps ni l’envie de courir chez  le médecin / le pharmacien. Contrairement à toi, mon cycle est resté le même qu’avec la pilule, très régulier, juste il dure moins longtemps et j’ai de nouveau mal au ventre pendant cette période. Côté teint, pour le coup, je vois la différence et rien que pour ça, je n’ai pas envie de reprendre la pilule. Et pourtant, je songe à reprendre une contraception prochainement car il y a quand même quelques angoisses, tomber enceinte par exemple, sans pilule. Le stérilet en cuivre j’y songe mais j’ai peur que ça pose problème ensuite pour avoir des enfants (vieille crainte même si j’ai lu que ce n’était plus du tout un problème). Bref, la seule chose que je pensais voir changer en arrêtant la pilule, c’est mon poids mais malheureusement il n’en a rien été…dommage ! Ca veut peut-être dire que la mienne était bien dosée pour mon corps, même si on est d’accord que ça reste anti-naturel.

    Bonne journée ! :)

    • @Silana en ce qui me concerne par contre, j’ai encore plus de 6 mois de pilules qui restent inutilisées… A priori pour le stérilet il n’y a aucun problème à en avoir un même si on a pas eu d’enfants, c’est effectivement une vieille croyance non justifiée!

  • He bien moi, c’est presque tout pareil! Sauf que mes règles sont revenues direct!
    Mais aussi 10 ans de pilule (Diane 35…), et maintenant je suis « libre »!
    Pour ma part, le seul point négatif est la poussée monstrueuse d’acné que je combats depuis l’arrêt de la pil!
    Sinon je me sens bien!
    Et personne autour de moi ne comprend… « C’est si facile la pilule, reprends des hormones tu n’auras plus de boutons! »
    Mais si ça sort maintenant, c’est que ça devait sortir, non? –‘
    Biz et merci pour cet article très bien écrit!

    • @Harmony pareil, je me dis que c’est pas non plus très naturel de prendre une pilule pour arrêter d’avoir des boutons, vaut mieux essayer de régler le problème à la source!

  • J’ai exactement le même parcours que toi, j’ai arrêté la pilule car je ne la supportais plus (bon, c’était peut être un peu plus radical pour moi !), j’avais à peu près tous les effets secondaires écrits sur la notice…
    Depuis deux ans, plus de pilule, et je me sens tout simplement en accord avec moi-même. Je ne m’attendais pas à un changement aussi drastique et c’est assez incroyable à vivre. D’ici quelques jours, pose d’un stérilet en cuivre (j’appréhende beaucoup) qui est de toute façon mon unique choix contraceptif ! 
    Et pas si facile que ça de trouver un médecin qui veut volontiers l’installer sur une femme nullipare, et surtout, qui a de l’expérience. Un conseil pour les filles : allez chercher des adresses au planning ;)

    • @Isa tiens moi au courant de comment se passe ton adaptation au stérilet, ça m’intéresse vraiment, même si je pense attendre un peu avant de m’en faire poser un rapport au fait que je compte voyager et que je ne pourrais pas avoir le suivi adéquat.

  • Coucou, j’envisage de l’arrêter aussi (aussi 10 ans que je la prend) et est-ce que tu peux détailler plus les effets, tu as eu des boutons (beaucoup?), quels autres effets pour que tu vois vraiment un avant-après ?
     
    Bises!

    • @Sabrina les effets sur moi, ça a surtout été les boutons, j’en ai pas mal à la racine des cheveux et quelques petits dans le dos, mais rien d’horrible non plus on s’entend que je ressemble pas à une calculatrice! C’est juste que j’en avais pratiquement pas eu depuis des années… Et sinon pas de changement notable à part que mes règles ne sont plus régulières, mais en même temps comme celles provoquées par la pilule sont des fausses…

  • Ça fait trois ans que je suis sous stérilet cuivre et même si c’est pas drôle tous les jours (boutons, chialage pour rien) ça a vraiment changé ma vie de ne plus être sous pilule/hormones… 
    Et avec le combo mooncup c’est encore mieux, plus jamais d’infections, sauf une fois parce que j’avais oublié ma cup donc j’ai du mettre des tampons deux jours… 

    • @Emm’ t’as eu un changement au niveau de tes règles avec le stérilet? (plus longues / abondantes / douloureuses ?)

  • moi c’est cup aussi . le stérilet, j’ai du l’enlever car ça m’a donné un enorme kyste (10 cm…) bénin ,des règles hémorragiques et une belle anémie….

    • @natpiment un kiste avec le stérilet? Arf, c’est un risque courant? Comment tu t’en es rendue compte?

  • Bon courage pour le stérilet en cuivre il m’a fallu deux rendez vous icitte d’environ 1h pour convaincre ma gynécologue de m´en poser un. Ah et puis çe n’est pas considéré comme un  médicament donc le remboursement est très très minime comparé au stérilet avec hormone.tu vas voir ce n’est pas si simple de sortir complètement des hormones mais comme toi je ne regrette rien! 

    • @Sarah même avec pratiquement pas de remboursement, il me semble que ce n’est pas si dispendieux que ça non? Puis on est tranquille pour 3 ans au moins.

  • je te trouve fort jugeante dans cet article, on dirait une végétarienne qui veut imposer le pas-de-viande au monde entier ;-) Tout le monde ne prend pas la pilule pour les mêmes raisons et n’a pas les mêmes effets secondaires et ce n’est pas que du poison… On peut aussi vite tomber dansla dérive de ce discours avec « la contraception c’est mal, faites 10 enfants après mariage », ou se retrouver avec des ado influençables et pas maligne qui voudront pas prendre la pilule parce que ça fait grossir et puis qui pensent que le coït interrpompu les sauvera des grossesses (et du sida). Après, il faut faire un choix libre et éclairé de la contraception qui nous va le mieux et comprendre toutes les raisons socio-psycho-physio-écomomiques pour chaque personne. (scuze pour le long commentaire, c’était le restant d’infirmière en moi qui parle, je pense que ton choix est bien adapté pour toi, mais à mes yeux, les opinions tranchées comme pilule = poison sont dangereuses) :-)

    • @Olisushi lol t’inquiètes je ne risque pas de tomber dans ce type de discours, je reste tout à fait POUR la contraception. Chaque femme doit avoir le choix de ce qu’elle a envie de faire de / avec son corps, je trouve juste dommage qu’on ne soit pas plus informées sur les risques de chaque méthode… (et le coït interrompu on est d’accord que c’est la pire idée du monde, enfin presque, mais cela dit la pilule ne protège pas non plus contre le sida donc il reste uniquement la capote pour se protéger des MST au final!)

  • Et oui, des effets indésirables peuvent survenir au tout début de la prise de pilule comme un gonflement des seins, migraines; mais aussi au bout de plusieurs mois (saignements entre les règles). Cela peut se produire avec toute contraception utilisant des hormones. Le plus souvent, ils sont sans danger. Mais s’ils sont très gênants, consultez votre médecin ou renseignez vous : cette pilule n’est peut-être pas adaptée pour vous. Vous pourrez discuter des autres possibilités. Il est préférable de ne pas arrêter la pilule avant d’avoir vu un médecin ou une sage-femme. Toutefois, si vous décidez de l’arrêter, utilisez un autre moyen de contraception, par exemple des préservatifs, en attendant votre rendez-vous.

    • @Pas de pub merci pour les renseignements.

  • La cup me fait de l’oeil depuis quelques mois déjà, mais je n’ose pas franchir le pas. Peur de pas y arriver ou autre chose, je sais pas. Mais bon, je n’utilise (presque) pas de serviette ou de tampons du commerce (ça me donne des réactions, arg…). Pour l’instant, j’utilise des serviette lavable (même principe que les couches ;) ) et ça me va très bien. Pas de réaction au coton et c’est plus écolo :) .
    J’ai commencé à prendre la pilule comme tous le monde à l’adolescence, mais depuis une mauvaise expérience avec un médicament en pilule, je ne suis plus capable d’en prendre (c’est totalement psychologique loll). Depuis, j’utilise l’anneau. C’est plus pratique, mais c’est encore des hormones. Je me laisse encore quelques mois pour stabiliser ma situation (je viens d’acheter une maison, mon copain est en demande pour obtenir sa résidence au Canada, etc) et après j’arrête complètement. Je crois qu’après ces quelques trucs, je suis rendue à un point dans ma vie où je peux assumer le risque de tomber enceinte de façon zen. Donc, utilisation du condom et il arrivera ce qu’il doit arriver :P…
    Ouff, désolé pour ce long paragraphe et le racontage de vie :P

    • @Edmeekuro tu verras, une fois passée à la cup tu ne pourras plus repasser à autre chose! J’ai utilisé des serviettes lavables pendant un an, mais la cup crois moi c’est vraiment le top du confort! Concernant l’anneau, oui c’st sûr que ça reste une contraception hormonale mais si après tu es prête de toute façon à assumer le « risque » d’un grossesse c’est encore autre chose car moi dans mon cas, un bébé est tout sauf envisageable à l’heure actuelle…

  • On en avait déjà parlé avant de se faire interrompre de la façon la plus what the fuck qui soit, mais effectivement, stérilet en cuivre ftw.
    Après, les femmes ne réagissent vraiment pas des mêmes manières à la pilule, donc je ne mettrais pas tout sur son dos.
    A un moment avec la Yaz j’avais quasiment plus mes règles, mais je suis passée à une autre (parce que je croyais que les hormones me détraquaient les émotions) avec lesquelles c’était bien plus abondant, puis revenue à la Yaz, c’est resté au même plan.
    J’ai aussi essayé la prise de pilule en continu, eh bien j’ai eu mes règles (ou du spotting très abondant, admettons) PENDANT un mois (et pendant une semaine j’ai eu envie de vomir tous les jours, mais pas sûr que c’était lié).
    Avec le stérilet en cuivre, j’ai perdu pas mal de sang dans les 1ers jours, puis 3 semaines plus tard j’ai eu mes règles très abondantes et très douloureuses ; quand j’étais ado, j’étais coutumière de la triple protection super tampon/PQ/serviette hygiénique (j’étais protégée pour 3h o/) mais quant à la douleur je n’ai jamais douillé autant au point que j’ai pris pour la 1ère fois un Advil.

    Il est tout à fait possible cependant que ce soit parce que ce sont mes premières règles sous stérilet, la gynéco m’avait prévenu que les 1ers mois risquaient d’être douloureux.
    Mais d’un autre côté je reviens à mon cycle naturel qui était tous les 2 à 3 mois (enfin je sais pas je les ai toujours pas eues depuis fin août).
    A côté de ça, je pense pas que mon acné ait bougé, par contre, j’ai perdu 2kg miraculeusement. Et je me suis enfin fait rembourser ma visite chez la Gynéco (que j’avais dû avancer car j’attendais le renouvellement de ma carte de RAMQ), et cela incluait le coût du stérilet.
    Quand bien même tu ne serais pas remboursée, ça coûte 50$ et t’es tranquille pour 3 ans (le stérilet le plus petit, adapté aux nullipares, et vu comme j’ai douillé à la pose je déconseille au-dessus).

    • @Gwen va falloir qu’on en reparle un de ces 4, mais cette fois ci sans oreilles indiscrètes lol! ^^

  • « on dirait une végétarienne qui veut imposer le pas-de-viande au monde entier  »
    Et pourtant, de un, elle serait tout à fait dans son droit car la viande est une saloperie (humaniste, environnemental et niveau santé), de deux, chaque fois qu’on parle de végétarisme, j’ai toujours pu constater que l’intolérance provenait du camp adverse qui prend la moindre allusion aux bienfaits du végétarisme comme une attaque personnelle (et je mange de la viande et j’adore makis et tartare de saumon, mais je me soigne).
     

  • c’était juste une métaphore hein, y a plein de bons arguments pour ne pas manger de viande, surtout de notre côté de la planète, mais à mes yeux ces discours ne seraient pas adaptés dans toutes les oreilles, si des populations entières crèvent de famine, il ne me parait pas judicieux d’aller leur dire à eux de se priver d’une éventuelle ressource. C’est la même chose ici, je sais que la Geekette Verte a pris une décision réfléchie concernant sa pilule, mais avoir des discours qui en font le diable ne serait pas du tout approprié dans certains milieux.

  • J’ai pris la pilule durant 3 ans, et lorsque j’ai arrêté suite à une rupture : plus de règles. Rien. nada. Pendant 2 ans. J’ai été diagnostiquée avec un syndrome des ovaires micro-polykystiques, que je n’avais pas avant. Avant, réglée très régulièrement, pas de douleurs. Après, règles tous les 2 à 3 mois (6 ans plus tard), douloureuses au point d’en être handicapante, et tout un tas d’autres joyeusetés liées au syndrome. J’ai tendance à rendre la pilule responsable car les médecins ignorent tout de l’origine de ce syndrome. J’ai donc décidé aussi d’arrêté de m’empoisonner aux hormones de synthèses. Stérilet de cuivre et cup, c’est pour moi un duo gagnant, même si le stérilet a eu tendance à aggraver mes douleurs menstruelles… Comme elles sont rares, c’est un moindre mal. 

    • @Puce oulala t’es pas rassurante toi, je pense que je vais consulter sous peu par acquis de conscience!

  • Je rêve de pouvoir arrêter la pilule (enfin l’implant), pour une contraception sans hormones (et donc sans boutons, sans prendre kilos sur kilos, sans baisse de libido…) mais avec un endométriose j’ai même pas le choix :(
    Enfin au moins j’ai ma cup depuis environ 5 ans et je ne m’en lasse pas, c’est un vrai bonheur, surtout quand les règles prennent une semaine et demie par mois ^^

    • @Dame-Fée arf, ma pauvre je compatis!

  • Cet article me rassure sur le fait que je pourrai faire de même tant la prise de pilules n’est pas évidente pour moi.

    • @Gabrielle n’hésites pas à en parler à ta gynéco, c’est important en tout cas!

  • Ton article est hyper intéressant et j’y retrouve les raisons pour lesquelles j’ai arrêté la pilule ! Je suis directement passée au stérilet en cuivre sans aucun souci, quelle liberté !
    J’ai également décidé il y a qq mois de passer à la coupe menstruelle : plus économique, écologique, saine… les arguments ne manquaient pas ! Et j’ai même adoré.
    J’avais lu pas mal de forums dans lesquels les filles avaient perdus leurs stérilets avec… et même si, selon les marques de cup, certains sites déconseillent l’utilisation des deux, je pensais que cela restait des cas isolés, comme tomber enceinte avec !
    Malheureusement j’ai également été victime de ce problème… Le stérilet s’est retrouvé un beau jour dans ma cup !
    Ma gynéco m’a dit que, comme peu de gens utilisent ces cups, il n’y a pas encore d’études sur le sujet mais que c’est sa troisième patiente à qui ça arrive… 
    ça a le mérite d’être souligné ! Je pense d’ailleurs que durant les cycles pour lesquels j’utilisais ma coupe, j’ai eu de la chance de ne pas tomber enceinte car elle devait faire à chaque fois bouger le stérilet…

    • @Elephantvert mince je ne savais pas que la cup pouvait compromettre l’utilisation du stérilet… le stérilet est pas sensé tenir mieux que ça quand même vu comment ça fait mal quand ils le mettent? Du coup tu fais comment maintenant, tu utilises toujours les 2 ou tu as changé.

  • Je n’ai pris la pilule qu’1 an dans ma vie, mais elles m’ont carrément arrêté les règles. Et après un an d’études de médecine quand j’ai compris tout ce que ça chamboulait dans l’organisme, j’ai décidé d’arrêter de flinguer mon corps.
    Bon, mes règles ont mis pas mal de temps à revenir, mais aujourd’hui c’est régulier, quelques boutons de temps en temps (il faut trouver les produits nettoyants qui vous conviennent, les crèmes qui apportent le bon niveau d’hydratation, etc, sinon ça ne pardonne pas !)
    Quand il y a du retard, ça traduit des contrariété (même quand c’est pas fun on se sent en phase pour le coup ! !)
    Côté contraception j’ai un stérilet au cuivre.
    Et j’utilise la cup depuis 2 ans environ, testé et approuvé. Seul souci (surtout avec le modèle petite taille, ça risque de déborder les jours d’abondance, et galère à changer au boulot (mais ça aussi c’est fait ^^)
    Green geekette, le blog où les filles parlent aux filles XD
     
     
     
    j’ai un stérilet et c’est tout !

    • @Lilou oui tu m’avais parlé que tu venais de te faire poser un stérilet la dernière fois qu’on s’est vues! (pfiou bientôt 2 ans, vivement le nouvel an!) Pour la cup je t’avoue que je n’ai pas un flux abondant donc le petit modèle me convient très bien, mais par contre je crois que c’est justement un effet du stérilet que de les augmenter non?

  • Moi j’utilise la cup depuis 5 ans environ, et c’est en effet le top du top (pour tout dire, je crois même que je ne sais plus à quoi ressemble un tampon! lol). Par contre, côté pilule, je n’ai fait que passer de diane 35 à une pilule 2ème génération (ma gynéco voulait absolument m’en mettre une de 3ème génération sous prétexte qu’elles « éliminent » aussi l’acné mais j’ai résisté! ^^). Je voulais aussi comme toi passer au stérilet au cuivre mais ma gynéco est complètement contre pour les femmes nullipares et du coup elle m’a fait peur avec les risques accrus de tomber enceinte, le risque de douleurs après la pose, etc etc. Du coup, j’ai pour l’instant abandonné l’idée mais peut-être qu’un jour je trouverai une gynéco militante pro-stérilet! XD Si j’étais célibataire, je pense que j’aurais déjà arrêté la pilule et que je serais revenue aux capotes mais après 4 ans de relation, je ne me vois pas du tout m’y remettre, tout simplement pas envie, même si le fait de prendre la pilule ne m’enchante guère non plus à vrai dire. C’est le genre de choses qui me font dire que ce serait quand-même cool d’être un mec parfois! ^^

    • @Earendil pareil ma gynéco sur Paris avait refusé de me poser un stérilet car je suis nullipare… et comme c’était juste avant de partir je n’avais pas eu le temps de consulter une autre, mais oui c’est pas normal de devoir batailler pour avoir le choix! Quand à la capote je confirme que c’est pas idéal mais personnellement c’est le moindre mal que j’ai trouvé pour l’instant…

  • Earendil : Je trouve ça scandaleux ce genre de discours… N’hésite pas à aller te renseigner dans un planning familial pour avoir les coordonnées de médecins qui ne sont pas réactionnaires ;-)

    • @Isa oui c’est dommage qu’on rencontre encore autant de barrière quand il s’agit d’un choix aussi personnel! Encore un combat à mener pour que le stérilet pour les nullipares se démocratise…

  • Bonjour,Moi j’ai abandonné la pilule il y a 10 ans, pour un stérilet au cuivre. Et à l’époque pour une femme sans enfant ce n’était pas forcément simple de trouver un/e gynéco qui accepte. Pourtant c’est idiot il y a des stérilets exprès pour les nullipares, c’est génial de retrouver le rythme naturel de son cycle, et j’ai eu beaucoup de chance il est revenu très vite. Pas vraiment plus de risque de tomber enceinte, quand on sait tout ce qui peut faire que la pilule ne remplisse pas son office et du coup le pourcentage d’échec potentiel, sans compter tout les inconvénients. Vraiment que du bonheur de laisser tomber. Quand je lis le commentaire de la personne juste avant moi je vois que les mentalités de certains médecins n’ont pas vraiment évoluées, et si je peux me permettre j’ai envie de lui dire fuit. C’est fou qu’en 2013 on puisse encore nous imposer une contraception qui ne nous convient pas! Je ne peux que conseiller la lecture du livre (contraception mode d’emploi)et ou dusite de Martin Winckler . Et pour la cup je crois que je vais me laisser tenter. La petite vidéo m’a convaincue :)
     

    • @Sempéa ton témoignage donne envie en tout cas, et j’espère que la cup saura te convaincre! ;-)

  • merci pour tous vos témoignages en tous cas, je crois que je vais suivre vos conseils et aller me renseigner au planning familial pour le stérilet, ça sera certainement moins subjectif que chez ma gynéco :)

  • Perso, j’ai rien senti quand ils l’ont mis ;) et ça n’a rien à voir avec le fait que « ça ne tienne pas », la cup fait un appel d’air et donc a fait « tomber » le stérilet…ça arrive ! Du coup je préfère renoncer à la cup plutôt qu’au stérilet !

    • @Elephantvert ça m’embête quand même ce que tu dis car c’est chiant de devoir faire un choix entre les 2 solutions!

  • Pardon, j’avais pas vu ta réponse à mon commentaire. :)
    Donc oui, plus longues et plus douloureuses. :/ C’est le prix à payer, j’avoue que je douille mais je m’y suis faite ! Vive les bouillottes et les tisanes à la sauge.

  • Du coup je rebondis sur un autre commentaire, je n’avais jamais entendu parler d’un stérilet qui tombe à cause de la mooncup !!! Perso 3 ans sous stérilet et autant sous mooncup et jamais eu le moindre souci.
    En effet ça fait ventouse mais bon, de là à tirer le stérilet ! Le stérilet est placé dans l’utérus, il est quand même hyper loin de la mooncup qui est placé dans le vagin. Peut être que ça arrive lorsque les fils du stérilet sont trop longs, du coup ils peuvent être tirés par la mooncup ?
    Enfin bref, je ne suis pas médecin mais je crois pas que la mooncup seule puisse déplacer un stérilet comme ça. 

  • J’ai arrêté la pilule il y a bientôt 2 ans et demi, après « seulement » 4 ans, parce que j’étouffais sous les effets secondaires et les soucis qu’elle me causait, et mes cycles ont mis plus d’un an à redevenir normaux. Je ne regrette absolument pas cette décision ! Je ne veux plus de contraceptif hormonal et j’ai des règles trop douloureuses/abondantes pour porter un stérilet en cuivre, donc malheureusement à part le préservatif je n’ai pas trouvé de contraceptif qui puisse me convenir :/.

  • […] mais sans rentrer dans les détails, elles sont revenues au bout de 5 mois, pour finalement être totalement irrégulières et vraiment pas […]

  •    J’ai également arrêté la pilule l’an dernier, et je ne reviendrais pas en arrière moi non plus ! J’ai attendu 11 mois pour avoir à nouveau mes règles (pourtant, je ne l’ai prise « que » pendant 3 ans), et cela m’a conforté dans l’idée de ne pas la reprendre.
    De plus, depuis que j’ai arrêté, mon taux de cholestérol qui avait augmenté pendant ces 3 ans est revenu à la normale. Yes !
    Je comprends tout à fait les filles qui restent attachées à leur pilule (il faut bien admettre que c’est relativement pratique-pour celles qui ne sont pas tête en l’air) mais j’essaie tout de même de convaincre autours de moi, qu’il existe des alternatives. C’est d’ailleurs ce que je suis en train de rechercher moi même.
    J’ai pensé au stérilet, et je me suis effectivement retrouvée face à la fameuse « vieille croyance non justifiée » dont tu parles dans un commentaire précédent. Ma gynéco m’a dit que ce n’était pas conseillé pour une jeune fille qui n’a pas encore eu d’enfants… Et évidemment ce genre d’argument m’a influencée. J’hésite encore un peu mais je pense tout de même que ce serait la meilleure contraception pour moi.
    Merci beaucoup pour cet article, vraiment ! Il a relancé mon auto-débat contraception et m’a intriguée à propos de la cup, que vais essayer ! (Je vais d’ailleurs de ce pas lire ton article sur les protections hygiénique traditionnelles). Les deux n’ont pas l’air si incompatibles… Je vais me renseigner d’avantage, mais la vidéo m’a vraiment intéressée.
    Bref, merci pour ce bon boulot !
     
     

  • Je porte un stérilet au cuivre depuis 1 an maintenant. La pose a été douloureuse, ainsi que la soirée suivante, mais je le supporte très bien. Mes règles sont parfaitement réglées, mais hémorragiques, c’est vrai qu’on perd plus de sang (même si ça dépend des mois) et certains mois les douleurs sont fortes (comme quand j’étais adolescente, avant la pilule, voire parfois plus). Et oui il y a les sautes d’humeur, les boutons qui apparaissent parce que tout ça a été contrôlé bien trop longtemps!
    Mais ça vaut tellement le coup : pas d’hormones pour contrôler tout ça, et pas besoin de penser à prendre un cachet, ça ressemble beaucoup plus à la liberté! Et puis il est naturel d’avoir mal après tout, alors je préfère avoir mal et que ce soit naturel!
    Pour ma part je viens de commencer l’utilisation de la cup, c’est mon premier cycle. Pas facile, j’ai quelques fuites et étant donné que j’ai des règles hémorragiques dûes au stérilet je me demande si je ne devrai pas prendre un cup plus grande. L’une d’entre vous serait-elle nullipare, avec stérilet au cuivre et règles hémorragique ET utilisatrice de la cup? Si oui pourriez-vous me dire quelle est votre cup? J’ai la mooncup UK taille B (la plus petite).
     

  • Chaque méthode s’adapte à chacune. J’ai une maladie hormono-dépendante grave qui m’oblige à prendre la pilule (et cela bien avant qu’on me la prescrive). D’ailleurs en raison de ma maladie le port d’un stérilet ou d’une protection hygiénique périodique interne sont totalement à proscrire (elle risque d’aggraver ma maladie). Je dois donc me tourner vers des serviettes hygiénique (de préférence non blanchie avec des produits chimiques) ou au mieux la fameuse éponge ms pas très glam ni très absorbant tout ça… Je n’ai pas d’autre choix sinon ce sont des interventions chirurgicale à répétition sur mon utérus et mon vagin, ce qui est à évité qu’on à 20 ans et pas encore d’enfant. Je trouve ça dommage qu’on donne très peu d’informations sur les autres types de protections hygiénique durable ou non toxique autre que la moon cup dont on parle souvent.

  • Je sais que ce post date un peu mais j’aimerai moi aussi vous faire part de mon arret de pilule voilà plus d’un an…avec dans la foulée pose de sterilet au cuivre…certes des regles un peu plus abondantes mais rien de grave par contre elles durent un peu longtemps…mon premier cycle avec cup ce mois ci (ce n’est pas surper simple)! Et pour l’acné après une constatation moi aussi d’une reprise malgré un traitement voilà une dizaine d’années, je viens de venir un peu a bout de mes boutons en adaptant une routine toute nouvelle pour moi et très naturelle : le soir : démaquillage à l’huile d’amande douce puis nettoyage au savon d’alep et eau florale de bleuet je finis en appliquant  de l’huile de jojoba à la place de mon ancienne crème de nuit. Pour le matin, nettoyage au savon d’alep puis eau florale de rose et ensuite ma crème hydratante des thermes de st gervais. Voilà et depuis que j’ai adopté cette routine (voilà env 2 mois) les boutons sont presque partis!
    Merci pour le blog et tes articles!

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...