Comment oublier ses règles en voyage ! #TeamEcoGreen

Même si j’ai tendance à maintenant vous parler principalement de voyage, il m’arrive cependant très souvent de continuer à vous ouvrir mon cœur sur des sujets plus personnels. Aujourd’hui, j’aimerais revenir sur l’un des premiers sujets traités sur ce blog – il y a déjà plus de 5 ans, en mars 2010, dieu que ça commence sacrément à remonter ^^ - à savoir la coupe menstruelle !

Je ne reviendrai pas en détail sur le sujet de la dangerosité des protections périodiques jetables, j’en avais déjà pas mal dit dans cet article. Toutefois, je tiens à vous rappeler que le coton qui compose la plupart des tampons est traité par des pesticides très toxiques et que la viscose est fabriquée à partir de pulpe de bois, par un procédé chimique comprenant une étape de blanchissement à base de chlore.

Sachant que dans ce chlore, se trouve un dérivé de la dioxine - une substance parmi les plus toxiques connues - autant dire que personnellement ça ne me donne pas trop envie de mettre ces cochonneries dans mon vagin. (sans parler que cette image de la femme « pure » qui a des règles de couleur bleue, ça m’énerve ^^)

C’est pourquoi en comparaison, la coupe menstruelle, qui est composée de silicone médical - une matière sans danger car parfaitement inerte - respecte le pH de la flore vaginale en n’absorbant ni ne rejetant rien. Après pas moins de 5 ans d’utilisation en ce qui me concerne, aucun retour en arrière ne serait acceptable, je suis plus que convaincue par la coupe menstruelle !

1/ C’est PRATIQUE !

C’est simple, depuis que j’utilise une coupe menstruelle, j’oublie quasiment que j’ai mes règles. Avant j’étais tout le temps à vérifier si ma serviette ne s’était pas déplacée ou à calculer si le temps était venu de changer mon tampon toutes les 4 heures. Et je ne parle même pas de la hantise de voir le cordon sortir du maillot à la piscine ou du fait que celui-ci soit gonflé d’eau après une baignade.

Beurk, double beurk rien qu’en y repensant… Non à côté de ça, la « cup » (le petit nom cute de la coupe menstruelle) c’est du gâteau ! Selon la connaissance que vous avez de votre corps, quelques mois vous seront peut-être nécessaires pour arriver à la mettre rapidement et parfaitement en place, mais une fois la technique appréhendée, c’est que du bonheur !

C’est simple, moi je mets ma cup le matin, puis je l’oublie pour la journée. Je la vide le soir et je passe la nuit de même sans soucis ! Bien entendu, certaines avec un flux plus important auront peut-être besoin de la vider plus souvent, mais sachant qu’un tampon « standard » peut recueillir de 5 à 10 mL et un modèle « Super Plus » jusqu’à 20 mL…

… alors que la plus petite des coupes menstruelles recueille déjà plus de 10 mL et que la plus grande dépasse les 40 mL, le choix est vite fait. De plus, ma cup est en tout temps dans mon sac donc je ne me fais jamais surprendre. (que celle qui n’a jamais demandé à sa voisine de classe si elle pouvait la dépanner d’une serviette ou d’un tampon parce qu’elle avait zappé d’en avoir sur elle, lève la main)

Et pour une fille qui voyage, l’avantage est encore plus important ! Fini les galères de trouver un supermarché pour faire le plein de protections jetables, avec la cup on est parée pour minimum 5 à 10 ans ! Ca enlève une grosse problématique et c’est surtout carrément moins encombrant. (sauf que là c’est clair qu’on ne peut plus dépanner les copines mais bon ^^)

raniania-coupe-menstruelle-meluna

2/ C’est ECO-NOMIQUE / LOGIQUE

Si ce n’est pas pour l’aspect écologique d’arrêter de jeter chaque mois des dizaines de protections périodiques jetables (on estime qu’au cours d’une vie, une femme en consommera entre 10.000 et 15.000 soit facilement plus de 2500€) le budget si on opte pour la coupe menstruelle dès les premières règles, peut se voir réduit à moins de 250€.

3/ Votre corps (et votre libido) vous dira merci !

Reparlons un peu de cette fameuse dioxine, c’est ce qu’on appelle un POP (pour « Polluant Organique Persistant ») qui agit comme perturbateur endocrinien. Ainsi, des études ont établi un lien entre les tampons contenant cette dioxine et l’endométriose, les cancers de l’appareil génital féminin, une diminution de la fertilité et des fausses couches à répétition.

Et ça, c’est juste pour la partie mise en danger au « long terme » de notre santé. Car en utilisant des tampons, c’est aussi notre confort quotidien qui est mis en péril. Ainsi, en absorbant le flux menstruel, les tampons absorbent également les sécrétions vaginales responsables de la lubrification naturelle et leurs fibres extrêmement fines provoquent des micro coupures dans les muqueuses.

Sans parler du risque de Syndrome du Choc Toxique, bref rien de glamour dans tout ça. Le tout conduisant à une sécheresse vaginale qui n’est pas des plus agréables à vivre. Parlons peu, parlons bien, parlons honnêtement les filles : préférer la cup aux tampons, ça peut changer votre vie sexuelle pour le mieux !

En effet, les micro coupures causées par les tampons peuvent rendre inconfortable la pénétration et augmenter le risque de contracter des MST (même si j’espère que l’utilisation du préservatif est systématique si vous n’êtes pas sûr du statut médical de la personne avec qui vous couchez). Avec la cup, plus de sensation de sécheresse et quelques avantages non négligeables.

En effet, on n’y pense pas assez souvent mais la cup empêche les odeurs de se faire sentir à l’extérieur et on est donc plus facilement confiante en soi. Et surtout, comme il n’y a rien qui sort, rien ne vous empêche donc d’en profiter pour faire quelques préliminaires, même pendant vos règles ! La cup, c’est la liberté de disposer de votre corps comme bon vous le voulez.

raniania-test-comparatif-coupes-menstruelles

4/ CONSEILS

S’il y a une chose contre laquelle j’aimerais vous mettre en garde, c’est d’acheter n’importe quelle coupe menstruelle. En effet, il existe différentes marques et différentes tailles et c’est pourquoi il faut vraiment choisir le modèle qui vous correspond ! Personnellement, j’ai justement fait l’erreur pour ma première cup (la mooncup) de prendre un modèle qui s’est révélé trop long.

C’est pourquoi pour choisir ma seconde cup, j’ai bien comparé avant de me décider. Ce qui à l’époque était un peu compliqué car j’ai du faire moi-même mon propre benchmark des modèles existants sur le marché pour choisir celui ayant la plus petite longueur pour être sûre de ne pas être gênée. Heureusement, aujourd’hui il existe un test pour choisir sa coupe menstruelle en ligne.

Je dois concéder que ce test est plutôt efficace car en le faisant aujourd’hui, il m’a justement proposé la dite cup que j’utilise actuellement (la MeLuna taille S, qui depuis existe également en version « sportive » plus rigide pour être sûre de ne pas avoir de fuite, ou « shorty » pour les femmes ayant un vagin « court », c’est le modèle que je recommande pour une débutante au flux léger)

En ce qui me concerne donc, je n’ai pas encore le besoin dans l’immédiat de me racheter une coupe menstruelle car la mienne tient encore bien la route (après disons 3 ans d’utilisation, car la première année j’utilisais mon autre cup et j’ai passé un an sans avoir de règles) mais quand le moment viendra, j’apprécierai de pouvoir avoir le choix entre de nombreux modèles et marques de cup.

Enfin, si je peux me permettre de vous conseiller un investissement de plus, c’est celui d’un stérilisateur. En effet, entre chaque cycle, il est conseillé de procéder à une stérilisation pour éliminer tous les risques de contamination. Stérilisation qui peut se faire en plongeant la cup dans de l’eau portée à ébullition dans une casserole, ou à l’aide d’un stérilisateur – il existe des modèles pliables - qu’on peut utiliser avec le micro-ondes.

En ce qui me concerne en tout cas, j’avoue que si ma cup commence à avoir perdu de sa belle couleur verte des débuts (je vous épargnerai la photo avant / après un peu dégueu, disons qu’elle a pris une coloration verdâtre / marronnâtre ^^), elle peut sûrement être utilisée quelques temps encore, mais j’ai déjà mon prochain modèle en tête avec cette cup pliable qui m’intrigue énormément !

Et toi, déjà une utilisatrice de la coupe menstruelle ?

Cet article a été réalisé en partenariat avec Raniania.

« »
  • Ces cup c’est vraiment une révolution pour les femmes et la planète !
    Bel article :)
    #ecogreen
    Schuldi

  • J’ai une copine qui m’a briefé sur la cup mais je n’ai pas encore essayé. Avec ton article, je n’ai plus d’excuse pour essayer. Je vais aller voir le comparateur en ligne et voir comment choisir ! Merci pour l’article en tous cas :-)

  • Bon ben a priori on me recommande la meme que la tienne mais aussi la sport. Est ce qu’avec la tienne tu as déjà eu des fuites en faisant du sport ou pas du tout ?

    • Non j’ai jamais eu de fuites avec la mienne, et je dirais que si tu veux être sûre de ne pas en avoir, le mieux c’est de la vider juste avant ta séance pour être sûre qu’elle ne déborde pas. La version « sport » est 25% plus rigide donc plus de risque de la sentir, peut-être moins adaptée à une débutante mais je peux me tromper !

  • Merci je crois que je vais opter pour la normale pour une premiere. Et j’ai une derniere question. Il existe des bouts différents (tige standard, tige a boule, sans tige). Un avis la dessus ? :-)

    • Je conseille la tige à boule, car sans tige c’est déstabilisant pour une débutante, et à contrario la tige standard je trouve qu’on a plus facilement tendance à la sentir.

  • Merciiiii ! Ben je vais commander (ca faisait des semaines que je devais regarder tout ca donc tu me fais passer a l’acte hihi !) Merci encore pour les conseils !

    • Mais de rien, ravie d’avoir pu t’aider à enfin te lancer !

  • Super article !
    Pour ma part, je n’ai qu’un seul regret : ne pas l’avoir adopté plus tôt !
    Et, même quand je fais du sport (trek, course à pied, yoga and co), que je vais au sauna ou que je glandouille, rien de la remplace. Je l’adore. En début et fin de règles, j’utilise aussi des serviettes lavables. J’en ai reçues de la marque Plim et j’en suis vraiment satisfaite.
    Si tu veux jeter un coup d’oeil à mon expérience avec ma cup, c’est ici : http://vadrouille-et-tambouille.com/lunacopine-plim-partenaire-voyage-feminin/

    et par là en ce qui concerne mon retour en voyage : http://vadrouille-et-tambouille.com/voyage-feminin-coupe-menstruelle/

    • Super, tes articles sont également top ! :) Pas encore essayé ma coupe en trek mais par contre je fais régulièrement du sport avec sans problèmes.

  • J’adore ma cup, j’ai pris pleins de conseils sur la boutique http://www.biokime.com/coupes-menstruelles.html qui ont su m’indiquer quelle taille prendre et tout, c’est trop cool, et je ne regrette pas d’avoir sauté le pas :)

    • On regrette rarement d’avoir sauté le pas, ça change la vie !

  • Hello Claire!
    Aah, merci pour cet article: ça fait un moment que je pense à la cup pour remplacer tout le tralala traditionnel. J’en ai testé une il y a peu de temps, mais j’ai dû prendre un modèle mal adapté, et l’expérience a été plutôt, heum… douloureuse!
    Je viens de faire le test, et ça me renvoie vers un tout autre modèle que je vais donc essayer… affaire à suivre :)
    Lydia

    • Peut-être que oui tu as fait la même erreur que moi en prenant un modèle non adapté, j’espère que ton prochain essai sera le bon ! ;-)

  • Salut à toutes, quand je lis des articles sur la cup j’ai l’impression que je suis la seule à galerer… :( jai essayé 3 fois et mon problème c’est pour l’enlever elle se perd dans mon corps jarrive plus à l’atteindre pour la retirer (je vous passe les méthodes employées pour l’enlever incluant un aller-retour aux urgences Gyneco un soir…). Avez vous eu des problème de ce genre ? Je pense que ça me gênerait pas de la sentir justement pour être rassurée qu’elle soit là et que je puisse la récupérer quand il le faut !!! Si vous avez des conseils à me donner je prends… Envie d’être libre en voyage…

    • As-tu essayé avec un plus gros modèle de cup, notamment un de ceux qui a une tige vraiment longue ? Je t’avoue que je comprends ton appréhension de la « perdre » si tu as déjà vécu une expérience dans le genre… J’espère que tu trouveras un modèle adapté !

  • hey salut, tu t’es fait livré au Canada ? Si oui sur quelle site as-tu commandé ? Merci

  • Je viens juste de commencer à tester (donc 3jours) wah comment c’est pratique! J’y croyais pas trop au début, je l’ai acheté il y a un mois, j’ai eu mes règles peu après mais sur le coup, la stériliser avant usage tout ca, et il me restait des tampons donc la flemme..Mais je me suis dit après, allez je rachète pas de tampons, et si j’ai mes règles bin la cup est là, j’aurai plus le choix..Bin voilà c’est fait. Le fait que ca dure longtemps, que tu te poses pas la question si ca tombe, si c’est plein tout ca, génial quoi..Bon c’est vrai tout à l’heure je me suis tout de même dit « oula j’ai pas intérêt à la mettre si je suis alcoolisée je sais pas si j’y arriverai » mais je pense qu’une fois le bon coup de main ca ira (j’espère).
    Voilà c’était mon avis. :)
    Bonen continuation!

  • Coucou :)
    Merci pour cet article ! Cela fait longtemps que j’y songe à la p’tiote cup… que ce soit pour l’environnement ou pour le côté pratique lorsque je voyage.
    Question bête : aucune contrindication lorsque l’on a un stérilet ?
    Et comment fais-tu lorsque tu voyages à la « roots », niveau nettoyage, etc ? Car je pars en voyage dans des conditions souvent très basiques, des treks au long court, donc je m’interroge :)
    A plush !

  • Super conquise par ton article! ça fait 1 an que ma coloc en mets et m’en vante les mérites mais cependant je n’ai toujours pas réussi à sauter le pas surtout que niveau santé je suis toujours jean-michel pas de chance à qui il arrive toujours une merdouille. Du type « je passe 2j à l’hosto après avoir posé un stérilet » donc bon niveau corporel toussah toussah je suis un peu petite nature et c’est la raison principale qui m’empêche le 1e pas. Mais je suis tellement d’accord ac toi sur tous les autres points et dans ma vie de tous les jours d’ailleurs je prête une forte attention à l’aspect ecologique et économique. Je vais tâcher d’y réfléchir à nouveau..
    A bientôt en tout cas!

  • Bonsoir,
    Merci de votre article. J’ai connu le mot CUP il y a qq jours en lisant 1 article sur « Regles élémentaires ». Et là, avec votre avis personnel, cela me donne envie de sauter le pas.
    Je vais regarder ce site de comparateur.
    Bonne continuation.

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...