Le match des déodorants roll-ons naturels : Ushuaïa Bio / Sanoflore / The Body Shop

En ce qui concerne les déodorants naturels, soyons clairs, j’ai déjà trouvé ma perle rare depuis 2 ans, j’ai nommé la pierre d’Alun!  Pour moi, elle reste LE déodorant naturel par excellence. Petit rappel, un déodorant naturel se doit à la base d’empêcher le développement des bactéries responsables des odeurs corporelles désagréables mais surtout pas d’empêcher de transpirer! En effet la transpiration n’est qu’une saine évacuation des toxines en dehors de notre corps…

Cependant, il peut arriver de ressentir le besoin de se rafraîchir en journée (quand vous venez de courir pour chopper le métro afin de ne pas arriver trop en retard par exemple…) et je dois avouer que dans ce cas là, il est difficilement concevable d’avoir sa pierre d’Alun sur soi et de s’humidifier discrètement les aisselles pour l’appliquer dans le métro… Eh oui, toute technique miracle a ses limites! 😉

C’est pourquoi je me suis tournée vers une solution alternative: le déodorant au Citrus de la marque Weleda que j’utilise en complément de ma pierre d’Alun. J’en ais toujours un petit flacon vaporisateur rechargeable sur moi que je peux pchiter à tout moment de la journée pour me rafraîchir en express!

Jusqu’à présent j’en étais donc là: des déodorants simples et naturels, voire un peu rustiques au yeux de certains. Mais moi ils me conviennent parfaitement et du coup, ça faisait quelques années que je n’avais pas utilisé de déodorants sous leur forme « traditionnelle ». Bien entendu j’ai toujours remisé les déodorants en aérosols au placard pour les raisons écologiques que vous devinez , mais j’avais pour le coup aussi abandonné les déodorants roll-ons que j’utilisais pendant mon adolescence.

Et là, en l’espace de deux mois, on me propose justement de tester 3 marques différentes de déodorants roll-ons qui se veulent « naturels » (le sont-ils vraiment nous le verrons plus loin). Alors même si j’avais déjà ma petite routine déodorant, la curiosité est plus forte et j’ai donc testé ces 3 « modèles ». Plus qu’un bête comparatif entre les différents déos, j’ai choisi de vous présenter chaque déo sous la forme description/j’aime beaucoup/j’aime moins.

Les déodorants bille Ushuaïa Bio

Description :

Vous ne le savez peut être pas mais depuis 2008, Ushuaïa tente de démocratiser le bio et est devenue en 2009 la 1ère marque de cosmétiques BIO en France (tous circuits confondus c’est à dire notamment grâce à l’aide de la grande distribution). Avec une formulation certifiée par Ecocert, Ushuaïa promet un complexe actif déodorant 100% d’origine naturelle qui protège la peau des odeurs de transpiration jusqu’à 24 heures.

J’aime beaucoup:

– la certification Cosmebio par Ecocert.
– les ingrédients 100% d’origine naturelle : cultivés selon les méthodes de l’agriculture biologique, sans pesticides, ni traitement chimique.
– la présence d’aloé vera, connu pour ses propriétés hydratantes, apaisantes et régénérantes.
– l’absence de sels d’aluminium, de colorants de synthèse et de parabens.
– le choix ! Thé vert, Hibiscus, Lin, Immortelle, Karité, Vanille, Huile d’Argan… c’est pas moins de 7 parfums différents qui sont proposés!
– le packaging qui est tout mignon: des formes rondes et colorées et petit plus il est réalisé en polypropylène donc recyclable.
– le petit prix.

J’aime moins:

– la présence d’une base hydro-alcoolique et d’autres substances telles que le Linalool, le Limonene ou le Benzyl Alcohol…) considérées comme potentiellement allergisantes pour les personnes sensibles.
– les odeurs plus ou moins prononcées selon le parfum choisi. Certaines fraguances sont assez marquées et peuvent créer un mélange « original » si vous mettez du parfum en même temps. De plus, à l’application du produit sur la peau, je trouve que ça sent surtout l’alcool et il faut quelques minutes pour que le « vrai » parfum se révèle…
– le fait que même si l’emballage soit recyclable j’aurais aimé qu’Ushuaïa aille plus loin en proposant des recharges pour limiter les déchets.

Le prix: 4,85 € les 50 ml, en grandes surfaces.

Le déodorant roll-on 24h sans concession de Sanoflore

Description :

Basé sur une association d’huiles essentielles bio au pouvoir antibactérien exceptionnel – sarriette, girofle et cataire citronnée – ce déodorant possède une efficacité unique contre la bactérie responsable des mauvaises odeurs, le C.Xerosis. Avec une formulation certifiée par Ecocert, Sanoflore promet 24 heures d’efficacité sans concessions. Testé in vitro, dès 2 heures 100% des bactéries sont éliminées.

J’aime beaucoup:

– la certification Cosmebio par Ecocert.
– l’absence de sels d’aluminium, de parabens et d’alcool pour les peaux sensibles.
– le parfum doux, frais et léger qui rappelle la fleur de coton.
– les ingrédients d’origine naturelle tels que les eaux florales, les huiles végétales et les huiles essentielles.
– la promesse de ne pas freiner l’évacuation de la sueur et de ne pas modifier le processus naturel de notre transpiration grâce à la Perlite, un minéral d’origine volcanique qui agit comme une éponge à humidité en maintenant les aisselles parfaitement sèches et douces pendant toute la journée.
– le packaging qui est sobre et discret.

J’aime moins:

– la présence de substances telles que le Linalool, le Limonene ou le Benzyl Alcohol…) considérées comme potentiellement allergisantes pour les personnes sensibles.
– contrairement à Ushuaïa, ici pas de choix de parfum.
– le fait que le produit ne sèche pas rapidement (dans mon cas je dois attendre au moins 5 minutes avant de mettre mon tshirt ou alors il faut « faire la poule » ^^)
– le fait que même si l’emballage soit recyclable on aurait aimé que Sanoflore aille plus loin en proposant des recharges pour limiter les déchets.

Le prix: 7 € les 50 ml, en boutiques spécialisées.

Les déodorants DeoDry de The Body Shop

Description :

Je ne vais pas tout rexpliqué puisque je l’avais déjà fait , mais pour rappel le DeoDry de The Body Shop se veut être un déodorant naturel, aux minéraux volcaniques, sans sels d’aluminium et sans parabens. Contrairement aux deux déodorants précédemment présentés, celui ci est rechargeable:

J’aime beaucoup:

– l’absence de sels d’aluminium et de parabens.
– le choix ! A la fois au niveau du parfum : Cool & Zesty, Chilled & Breezy and Fresh & Floral… et de la forme: la collection est disponible en format roll-on et en stick.
– la présence de la même Perlite, cette fameuse poudre volcanique ultra-fine au remarquable pouvoir d’absorption de l’eau déjà utilisée chez Sanoflore.
– l’utilisation d’aloé vera organique en provenance de fermes du Guatemala respectant un procédé de production totalement naturel.
– l’utilisation d’alcool provenant de jus de sucre de canne de l’Equateur via un programme de commerce équitable.
– le fait que le modèle roll-on soit rechargeable!

J’aime moins:

l’absence de certification cosmétique écologique.
– la présence d’une base hydro-alcoolique et d’autres substances telles que le Linalool ou le Limonene…) considérées comme potentiellement allergisantes pour les personnes sensibles.
– la présence de polyéthylenglycols PEG-40, un émulsifiant et tensioactif fabriqué à partir de l’oxyde d’éthylène, un gaz hyper toxique! Ainsi le PEG-40 Hydrogenated Castor Oil est soupçonné d’être cancérigène… Aïe!
– l’odeur un peu chimique des parfums.
– le packaging qui a une forme un peu trop encombrante en hauteur à mon avis.

Le prix: 5€ les 50 ml en format stick ou roll-on, 4€ la recharge roll-on, uniquement chez The Body Shop.

En conclusion:


Ces 3 déodorants sont tous différents et ont chacun leurs qualités et leurs défauts. C’est donc à vous de choisir selon ce que vous recherchez dans un déodorant:

Niveau packaging:

– le plus écolo: The Body Shop pour son sytème de recharge.
– le plus coloré: Ushuaïa Bio.
– le plus compact: Sanoflore.

Niveau composition:

– le plus neutre : Sanoflore.
– le plus parfumé : Ushuaïa Bio.
– un petit bémol pour la composition du DeoDry où j’aimerais vraiment que The Body Shop fasse un effort pour retirer le PEG-40 Hydrogenated Castor Oil.

Niveau efficacité:

Je tiens à préciser que le jugement de l’efficacité de ces déodorants est tout à fait suggestif et n’engage que moi. Ce que je peux certifier, ces que ces 3 déodorants ne modifient pas le processus naturel de notre transpiration. Autrement dit, ils ne freinent pas l’évacuation de la sueur, ce qui induit que oui, vous aurez les aisselles trempées. Mais pas pour autant puantes!

En ce qui concerne l’éfficacité du point de vue odeur, celui qui a le mieux marché sur moi est le déodorant Sanoflore. Contrairement à certains avis que j’ai pu lire, je n’ai pas non plus eu de problème d’odeurs avec le déodorant Ushuaïa Bio. Par contre, mon bilan est plus mitigé pour le déodorant The Body Shop mais je pense que cela vient du fait que je ne sois pas à la base fan de l’odeur.

Vous et le déodorant…

Il y a quelques temps, The Body Shop m’avait chargé de mettre en place un questionnaire portant sur la perception de différentes situations vis à vis de votre déodorant… Le moins que l’on puisse dire, c’est que certaines questions étaient très orientées et que pour le coup les réponses qui en ressortent sont assez entendues… N’empêche qu’au final, on constate que vous êtes très [trop peut-être?] attachées à votre déo

Ainsi entre 3 situations qui pourraient vous donner des sueurs froides, vous êtes 1/4 à redouter que votre patron ne vous surprenne en train de vous distraire, 1/3 à redouter les fameuses auréoles sous vos aisselles et 40% à redouter de trébucher devant tout le monde dans un restaurant chic.

Dans le même genre, parmi 3 choses qui peuvent sérieusement vous irriter lors d’une longue journée de travail, c’est l’oubli de déodorant qui va pour les 2/3 vous pourrir votre journée contre seulement 1/3 dans le cas d’un trou dans vos chaussettes ou si n’avez pas bu votre café du matin.

Bref, apparemment le déodorant est assez essentiel pour vous puisque si vous remarquez que vous n’avez pas mis de déodorant au boulot, plus de la moitié d’entre vous sont prête à ne pas quitter leur chaise de la journée et à éviter de lever les bras tandis qu’un tiers sont prête à courir acheter un déodorant. Euh, là vous m’excuserez mais c’est peut-être un peu extrême non?

Enfin si on veut parler de comportements extrêmes, le pire vient peut être du fait qu’1/5 serait prête à utiliser un déodorant en démonstration dans un magasin lorsqu’elle a oublié le sien et que les 3/4 d’entre vous auraient le culot d’offrir un déodorant à un collègue dégageant de fortes odeurs corporelles… Que du glamour n’est ce pas?

Merci à Kalioshka pour les déodorants Ushuaïa Bio et Sanoflore. Questionnaire « Vous et le déodorant… » et test du déodorant The Body Shop sponsorisés par

« »
  • j’ai essayé le déo bio d’Ushuaia, j’ai été terriblement déçue
    de part l’odeur, comme tu le dis, et surtout pour la tenue de celui-ci : il ne tient pas!
    une collègue l’a acheté et même constat

  • Je n’ai encore jamais testé de déo bio mais je dois dire que j’ai une préférence pour le stick car étant donné que je transpire pas mal je trouve celui ci beaucoup plus efficace que les autres, à voir apres car je pense qu’il faut en changer de temps en temps, alors je passe du stick au roll on !

  • J’ai essayé le Body shop et … il traine sur une étagère. L’odeur est moyenne et il n’est, pour moi, pas assez efficace. Mais bon point pour le système de recharge!

  • Le déo, c’est la seule concession que je n’ai pas pu faire jusque-là, impossible de me mettre aux déos naturels car il ne sont pas assez efficace sur moi (j’habite dans le sud et je marche beaucoup en plein soleil, en portant des courses bien lourdes 😀 )
    L’autre jour j’ai quand même tenté la pierre d’alun, à ma grande surprise c’est efficace (mais je dois en remettre à la mi-journée) mais aussi j’avais perdu l’habitude de transpirer!
    Du coup, vu que les déos que tu as testés ne semblent pas parfait, je vais rester avec ma pierre d’alun qui semble en plus très économique 😉

  • Bon je n’y connais pas grand chose mais je vais apporter mon petit commentaire: la certification Ecocert est généreuse quant au pourcentage d’ingrédients naturels (pas obligatoirement du 100%) et encore plus généreuse pour les ingrédients issus de l’agriculture biologique (un 57% ça suffit pour Ecocert)!
    Et toi , tu y crois que « Ushu machin » fabrique du bio de chez bio à un prix défiant toute concurrence!Pfff

    • Chère tatie, effectivement, je reconnais que la charte Cosmebio certifiée par Ecocert n’est pas la plus stricte qui soit. Cependant, elle garantit quand même 95% minimum d’ingrédients naturels (dont 95% des végétaux obligatoirement bios) mais seulement 10 % minimum du total du produit obligatoirement bio (l’eau n’étant pas certifiable bio), avec 5% maximum de produits de synthèse (qui doivent être seulement des produits indisponibles sous forme naturelle actuellement).

      Alors même si cetet charte n’est pas parfaite, elle garantit quand même l’absence de tests sur animaux, de parfums et de colorants de synthèse, de conservateurs de synthèse (parabens, phénoxyéthanol…), de pétrochimie (paraffine, silicone, PEG…),de traitements ionisants ou d’OGM. C’est déjà pas mal en soit même si « peut mieux faire »!

      Alors oui « Ushu machin » c’est pas du bio de chez bio et c’est très probablement du bio « marketing » mais si ça peut faire que les gens se mettent moins de cochonneries sur la peau, c’est toujours ça à prendre non? 😉

  • Comme Marie, en bio, c’est la pierre d’Alun qui marche le mieux sur moi, mais je n’aime pas l’appliquer…
    J’ai testé l’Ushuaïa, c’est le seul (je suis pas bio en déo…) dont l’odeur ne tourne pas trop. Je dois avoir un probleme à ce niveau là, je trouve que ça pue vraiment tout le temps une fois que je transpire (et ce n’est pas l’odeur de ma transpiration, c’est une odeur bizarre). Vous avez aussi ce problème avec vos déo?
    Bref le déo par chez moi c’est une cata, je change tout le temps dans l’espoir de trouver LE bon
     

  • Pour ma part j’ai opté pour les ushuaya ! Je trouve qu’ils sentent bon et sont super efficaces !

  • Sinon il y a le BIO Beauté de Nuxe, pas d’alcool, pas de phénoxyéthanol, ni de paraben, ni d’aluminium… certes un peu cher : 8.50 les 50ml, mais au moins il ne contient pas de cochonneries et on peut l’utiliser même après épilation  ! (24% du total des ingrédients sont issus de l’Agriculture Biologique)

    • @zeek Effectivement, le déo dont tu parles est plus onéreux que ceux dont j’ai parlé dans l’article mais bon, si c’est un produit bio de qualité, il les vaut sûrement!

      Mieux vaut mettre un peu plus cher à l’achat que de se tartiner de cochonneries… 😉

  • Avant j’avais Sanex (sans alu, sans parabens etc). Pas très efficace. J’ai opté pour les déo Ushuaïa Bio après avoir testé Thé vert (plus un parfum pour homme à mon avis), hibiscus (ça sent trop la fleur), argan (bof l’odeur) et enfin immortelle.. J’ai désormais gardé définitivement l’Ushuaïa Bio Immortelle : parfum très frais, je peux même remettre mes vêtements si j’ai une journée « normale » (pas de fortes chaleur ni coup de stress). Il n’y a qu’en été c’est souvent insuffisant : se relaver et/ou en remettre.. mais je l’ai gardé pour le concept « bio & sans alu ».

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...