Dis Maman, comment on fait pour pas faire des bébés?

Du moins pour ne pas en avoir tout de suite? La réponse pour la plupart des femmes est simple : prendre la pilule. Ainsi, 50% des contraceptifs utilisés en France seraient des pilules de 3ème génération. Et pourtant, le Ministère de la Santé vient d’annoncer leur déremboursement à compter de septembre 2013.

Ces pilules présentent un risque de complications thrombo-veineuses, deux fois plus élevé que chez les femmes sous pilules de 2ème génération». Risque soit disant « faible » puisque seulement de 3 à 4 cas pour 10 000 utilisatrices. WAIT? Nous sommes entre 1,5 et 2 millions de femmes à utiliser une de ces pilules.

Petit calcul, ça veut dire que potentiellement nous sommes 1000 femmes - en France, donc beaucoup plus dans le monde -  à courir le risque d’un AVC. Alors oui, je vous l’avoue j’ai peur. Peur parce que justement j’ai déjà des problèmes de circulation sanguine à mon actif (allo la fille qui porte des bas de contention depuis ses 15 ans c’est moi!).

Peur parce que la pilule que je prend actuellement – Désobel G20 de son petit nom - ainsi que ma pilule précédence - Mélodia - font justement partie des pilules incriminées. Parce que ce n’est pas le bon moment pour avoir un bébé, je ne peux/veux pas arrêter de prendre la pilule. Et pourtant je me sens bloquée car je n’ai tout simplement pas le choix.

La pilule, ça faisait déjà un an que je pensais à l’arrêter. A cause de ses conséquences désastreuses sur mon organisme (= sur ma libido) et sur l’environnement (les hormones rejetées dans les rivières seraient à l’origine de la féminisation de certains poissons mâles). Pourtant rien n’a changé.

Ma gynéco française refusant de me poser un stérilet car nullipare. Aujourd’hui, mon assurance privée prise pour le PVT ne me couvrant que le strict minimum, je n’ai pas le choix que de continuer à prendre ma pilule actuelle en attendant d’être affiliée à la RAMQ (= dans 6 mois) et de pouvoir aller voir une gynéco à Montréal.

Sachez le, en PVT mieux vaut ne pas avoir de problèmes, vous n’êtes couverts ni par la France, ni par le Canada pour vos frais de santé. Sans parler des 3 mois de carence quand vous vous inscrivez à la sécu Canadienne avec votre visa de travailleur temporaire à la fin du PVT. Et sans parler des 3 mois de carence à votre retour en France. You-pi…

Pour être franche, c’est bien une des choses qui me fait chier dans le fait d’être une fille… Parce que la pilule pour homme tant qu’on aura pas plus de recul sur son utilisation, ça ne ferait que déplacer le problème. Et que celle qui n’a jamais vécu la hantise du préservatif qui craque me lance la première pierre! ^^

Et toi, tu fais comment
pour ne pas faire de bébés?

La malheureuse histoire à l’origine de cette polémique.
Et la liste exhaustive des pilules incriminées :

Mélodia/Minesse ;
Varnoline continu ;
Méliane/Harmonet/Carlin-20/Efezial 20/Felixita 20 ;
Mercilon/Cycléane 20/DESOBEL Gé 20 ;
Moneva/Minulet/Carlin-30/Efezial 30/Felixita 30 ;
Varnoline/Cycléane-30/DESOBEL Gé 30 ;
Cilest/Effiprev ;
Phaeva/Tri-Minulet/Perléane Gé ;
Triafémi / Tricilest.

PS : quelqu’un a t-il déjà entendu parlé ou même testé la pilule soit disant « écolo »? Et si par la même occasion vous avez une adresse d’une bonne gynéco à Montréal, qui en sache un peu plus sur la pilule écolo ou qui accepte de poser un stérilet à une nullipare ou du moins d’en parler par exemple, je suis preneuse…

« »
  • J’ai actuellement Desobel g20 et elle me donne des migraines affreuses et je vais prendre qlaira ( la pillule écolo lol) des que je fini ma plaquette desobel. La gynecologue ma dit quelle ne me donnerai plus de maux de tête car elle a des œstrogène naturel… Ont verra bien
    En plus elle coûte cher j’ai payer un peu plus de 30€ les 3 plaquettes de 28 comprimés

    • @Julie quand ressens tu tes migraines? J’avoue que j’en ai parfois mais je n’ai jamais fait la corrélation avec ma pilule. Tu me diras si qlaira change quelque chose pour toi.

  • Je suis dans le même cas que toi :/ Tiens nous au courant !
    Je ne connaissais pas du tout les problèmes environnementaux que cause la pilule et je ne connaissais pas non plus la pilule verte. Alors merci pour cet article ! Je compte moi aussi me faire poser un stérilet si possible, mais ça me fait un peu peur.

    • @Flore promis j’en reparlerai si je prend une décision là dessus! Puis toi aussi tiens moi au courant de si tu passes le cap du stérilet. Contente d’avoir pu te donner des infos là dessus en tout cas.

  • Pour ma part j’utilise un patch contraceptif (depuis mon opération, les medecins m’ont dit que la pillules etaient pas sure de marcher) Bon ce n’est pas remboursé par la secu mais sa fait son travail  pres pour ce qu’il y a dedans je ne suis pas trop sure mais je crois que c’est moins nocif que certaines pillules 

    • @Farfadette de ce que j’en sais, ça reste une contraception hormonale comme les pilules, peut-être moins dosé car c’est diffusé en continu mais je pense que le risque est pas mal le même…

  • Je comprends tout à fait ton sentiment d’être « bloquée » dans cette situation.
    Si l’on veut arrêter la pillule quel choix s’offre à nous? Presque aucun…

    Pour renouveler ma pilule je vais aller au CLSC (dans HoMa), j’avoue que c’est un peu apeurant d’aller voir un inconnu… mais je pense que c’est la meilleure place ou aller. On m’a dit qu’ils étaient plus concernés au CLSC à propos de ce type de soucis que dans une simple clinique.

    Tiens nous au courant!

     

    • @Anne-Lise dès que je suis assurée à la RAMQ, je prend RDV, au moins pour changer de pilule et au mieux pour trouver une autre solution. C’est chiant en tout cas que la pose du stérilet soit à la discrétion du gynéco, on se sent bloqué. :s

  • Article tres interessant, merci. Pour ma part j’ai decide d’arreter la pilule il y a plus de 6 mois. On utilise les preservatifs.
    Une chose qui me choque dans la pilule est le manque de recul de la part des docteurs : j’ai toujours pris une pilule tres chere car elle luttait contre l’acnee. Lorsque je l’ai arretee, meme a 33 ans, les boutons sont revenus (horreur !). Je vois depuis une naturopathe qui m’a vis sous Vitex (agnus casti, une plante qui aide les hormones) et je n’ai plus de probleme de peau. Mon organisme avait du mal a se reguler apres plus de 17 ans de pilule. Mais les generalistes font quoi dans ce cas la ? Ils vous remettent sous pilule. J’ai ainsi une copine qui a un sterliet ET la pilule pour sa peau. Un scandale. De plus il me semble que plus on prend la pilule, plus dur on redeviendra feconde.
    Je ne connaissais pas la pilule ecolo, vais voir ca de plus pres.

    • @Charlotte j’avoue que perso je n’ai jamais eu trop d’acné donc la pilule a uniquement un but contraceptif. Comment te sens-tu depuis que tu as arrêté? Tu as ressenti des changements? Pas de problème à être revenue aux préservatifs? Perso j’ai tellement l’angoisse de la capote qui craque que ça me refroidi un peu…

  • Bien problématique effectivement … j’ai arrêté la mienne , Minesse, il y a quelques semaines tout simplement car je n’en ai pas besoin en ce moment mais quand il va falloir se remettre sous contraception , je ne sais pas ce que je vais faire … 

    • @Isa tout simplement … tu as raison de ne pas en user sans réel besoin. As tu senti un changement rapport au fait de l’avoir arrêté?

  • Merci pour ton article, c’est vrai que c’est galère, c’est toujours les femmes qui payent… et merci pour la liste, argh, je découvre qu’ils m’ont mis pendant plus de 5 ans sous une pilule 3ieme génération sans jamais m’avertir des risques, alors que j’ai un gros risque de thrombose/AVC… ça fait peur.Comme tu dis, à quand la pilule pour homme, question qu’on puisse arrêter de se gaver d’hormones…

    • @Agothtale le problème de la pilule pour homme, c’est malheureusement que beaucoup n’accepteront jamais de la prendre. Car comme tu dis c’est les femmes qui payent. Qu’une femme ait une baisse de libido à cause de sa pilule c’est acceptable, mais qu’un homme subisse ça… voilà le plus gros obstacle.

  • Je suis dans le même cas que toi.

    Je suis nullipare mais j’ai pu me faire poser un DIU cuivre que je n’ai malheureusement pas bien supporté. J’ai utilisé pendant un an la méthode de la sympto-thermie mais c’est assez contraignant et ça demande d’utiliser des préservatifs une bonne partie du temps, donc j’ai fini par me lasser (en plus du fait que c’est pas forcément la méthode la plus efficace du fait de la rigueur que ça demande et ça me faisait flipper).

    Je ne supporte pas les contraceptifs progestatifs (implant, pilule cerazette ) qui sont pourtant beaucoup moins dangereux pour le corps et l’environnement.

    Du coup j’ai du reprendre la pilule alors que normalement elle m’est contre indiquée (antécédents de phlébites + migraines ophtalmiques).

    Après un premier enfant je retenterai le DIU, en croisant les doigts pour que ça se passe mieux que la première fois… 

    • @Tinùviel de quelle façon n’a tu pas bien supporté le DIU? Tu as eu des effets secondaires? J’espère que tu réussiras à trouver une solution car c’est pas top de prendre la pilule avec tes antécédents…

  • Ce qui est bizarre – si j’ai bien compris – c’est qu’en ayant des problèmes sanguins, ton médecin t’ai prescrit quand même une pilule de 3ème génération. En tous cas c’est clair qu’à l’étranger mieux vaut rester en santé, je te le souhaite et bon courage pour tout ça ! Tiens nous au courant ;)

    • @Coralie ma première gynéco me faisait justement des bilans sanguins chaque année, mais les suivantes n’ont pas été aussi attentive au problème, d’où mon inquiétude…

  • Ma soeur prend la pilule Qlaira depuis un peu plus d’un an, elle n’a jamais eu aucun problème. Par contre c’est une pilule en continue, il n’y a pas de semaine de coupure. Les comprimés ont des doses différentes qui constituent le cycle et les sept derniers sont donc « vides », sans hormone. De plus la notice est bien détaillée et précise que faire en cas d’oubli pour chaque comprimé.

    • @libido_sciendi j’avais une pilule à prendre en continu au début (Mélodia, une microdosée de 3ème génération) mais bon ça reste une pilule donc c’est sûr qu’à terme j’aimerais trouver une autre solution…

  • il parait que l’implant dans le bras est bien. mais tout le monde n’y réagit pas forcément bien (saignements permanents parfois). En France c’est remboursée et tu es tranquille pendant 3 ans.

    • @Djahann j’aurais un peu du mal à avoir un implant sous ma peau, j’aimerais pas ça! Et puis le coup des saignements qu’on en contrôle pas, c’est un peu embêtant…

  • Oui, c’est bien flippant tout ça, c’est clair… En fait, moi, j’ai eu un accident y a un peu plus d’un an. Ça faisait environ 6 mois que je prenais la pilule (Yaz) et je me suis retrouvé à l’hôpital avec une veine du cerveau bloqué par un caillot de sang. Après arrêt de la pilule et traitement, je me suis dis que vraiment, je préfère prendre la pilule. Du coup, ma gynéco m’a donné une nouvelle pilule : Cerazette. Bon, certes, elle n’est pas remboursée, et faut la prendre non-stop ce qui a aussi pour conséquence d’arrêter tes règles. Mais je lui ai fait me dire 5 ou 6 fois si il y avait un mini risque que ça recommence, elle m’a garantie que non. Et en lisant les effets indésirables, j’ai en effet pu voir que la thrombose (parce que ça peut arriver partout dans notre cher petit corps, faut pas avoir de bol pour que ce soit au cerveau je crois) n’y parait pas.
    Cela dit, je vais pas te mentir, le moindre mal de tête me fait bien peur puisque c’est le premier symptôme… 
     

    • @Manon Bulle ma pauvre, tu n’as eu aucune séquelle? Ca doit être tellement terrifiant de vivre ça… Tu avais des antécédents dans ta famille ou rien du tout? J’espère en tout cas que ta nouvelle pilule est effectivement sans danger.

  • Je ne vais pas beaucoup t’aider pour le coup. Pour ma part, j’ai arrêté la pilule pour les raisons que tu cites. Et on a fait attention (sauf que bon, ben, je suis quand même un peu enceinte, parce qu’une fois, on s’est dit « c’est pas pour une fois! »… Hum)(mais, on voulait un bébé dans pas très longtemps, donc pour nous, ça va).
    Mais, quand bébé sera là, la même question se posera : quel contraceptif utiliser ?

    • @La Ronde oups oui, sauf que moi le bébé n’est vraiment pas prévu pour tout de suite… ;-) Je te souhaite beaucoup de bonheur à devenir maman alors.

  • Coucou! Je suis actuellement sous Qlaira, l’une des pilules « ecolo », depuis 2 ans. Je n’ai pas eu de soucis majeur mais je crois qu’elle m’a fait prendre de la cellulite (ceci dit c’est possible avec toutes les pilules) mais je reflechis a en changer car je n’ai presque plus mes regles avec elle, voire pas du tout, et c’est assez stressant qd cq arrive. De plus il ne semble pas qu’elle soit moins dangereuse au niveau du risque de thrombose/AVC.
    Sinon j’ai une amie qui n’a jamais eu d’enfants qui s’est fait poser un sterilet, elle a eu tres mal pdt quelques jours et eu des regles tres abondantes mais ca se regule a peu pres mnt et elle est tres contente d’avoir arreté les hormones : effets sur le poids, l’humeur, la libido..
    J’hesite a suivre son exemple mais la douleur de la pose me fait un peu peur, ainsi que les prejuges sur les sterilets chez les femmes qui n’ont pas eu d’enfants, meme si apparemment ce n’est pas contre indiqué.

    • @Violette d’un côté les règles sous pilule sont de « fausses » règles et même si psychologiquement ça fait peur de ne pas en avoir, elle ne sont pas non plus le signe que tout va bien… Le témoignage de ton amie à propos du stérilet a l’air positif!

  • Moi aussi je suis sous desobel et le pire c’est que j’étais sous un générique de Diane avant et que j’ai changé il y 8 mois je crois ! Mais il y a six mois j’ai aussi décidé d’arrêter de prendre la pilule a cause de ses effets négatifs. Comme j’ai remarqué une bonne poussée dacné et que j’en ai vraiment marre, je viens de la reprendre il y a a peine une semaine ! Et la j’entends parler de tout ces problèmes alors j’ai peut-être aussi! Je vais appeler ma Gynéco pour changer de pilule ou faire des tests complémentaires car je flippe !

    • @Happytime si tu prends la pilule surtout pour l’acnée il y a peut-être d’autres traitements qui pourraient la remplacer non? Ce n’es tque mon avis, mais une pilule ne devrait avoir un but que de contraception et ne pas être prescrite contre l’acnée toussa…

  • Coucou !! moi je vais tenter une offensive pour avoir un sterilet car RIEN n’empeche une nullipare d’avoir un stérilet, à part … le gynécologue. ( http://www.choisirsacontraception.fr/moyens-de-contraception/le-sterilet-diu.htm , c’est écrit ici)
    La pillule c’est de la bombe nucléaire, dans la tête comme dans le couple (ah son effet.. c’est sûr que ça fonctionne, plus envie de rien…)
     
    C’est cet article qui m’a convaincu : http://teparlerdemavie.over-blog.com/article-interdit-au-de-18-ans-112414083.html
    Enfin bref, actuellement, je prend Leeloo, je ne sais pas si elle craint, mais de toute façon, rien n’est « normal » dans tous ces médicaments.
     
     

    • @Clem’ ah ouais le témoignage dont tu as mis le lien donne bien envie d’arrêter! Tu as raison, quand on a la libido en berne, c’est sûr qu’on a beaucoup moins de risque de tomber enceinte… Tiens moi au courant si tu passes au stérilet!

  • c’est stupide que ta gynéco refuse de te poser un sterilet!! il y a 20 ans en effet on n’en mettait pas aux nullipares mais ça a bien changé! tu devrais aller voir une autre gynéco si tu veux un stérilet.

    ici j’ai pris triafemi pendant des années…
    puis bébé…
    et là je suis obligée de reprendre une pilule (cerazette) en attendant le stérielt. 

    • @blandine je vais changer de gynéco c’est sûr car la mienne est restée en France! ;-)

  • Ca me met en colère de voir que ta gynéco a refusé de te faire passer au sterilet car nullipare… 
    Pour quelles raisons exactement ? Qu’est ce que fait un stérilet sur une nullipare ? Rien. Il n’y a pas de contre-indication. Et si c’est ton choix, tu y a droit…
    Je m’en suis fait poser un ici, en Angleterre, sans le moindre souci et depuis, je me sens juste libre (moi et penser à prendre la pilule, ça fait deux et après une grosse frayeur, il fallait que je change…). Après, ça dépend de chacune, certaines peuvent ne jamais s’y habituer ;) 
    OUI AU STERILET POUR TOUTES ! ^^ 

    • @Daolin ma gynéco a refusé pour 2 raisons : la première était qu’elle a connu une jeune femme devenue stérile suite à une infection et ne préférait plus prendre le risque sur des nullipares, la deuxième était que comme j’allais partir au Canada, elle ne voulait pas m’en poser un sans pouvoir me faire le suivi. Et toi, comment ça se passe, es tu pleinement contente de ton stérilet? Pas d’inconvénients?

  • J’ai eu de longues conversations récemment avec mes amies à propos de ces pilules troisème génération et les problèmes et risques qu’elles font courir à toutes ces femmes. Je prenais la Moneva, et c’est une fois que je l’eu arretée que j’ai lu toutes ces choses à propos de ce type de contraceptif et des embolies pulmonaires qu’elle a déclenché chez beaucoup de femmes et qui pour certaines y sont restées… Cela me révolte de savoir que tous ces médecins et gynécologues connaissent le problème mais les prescrivent quoiqu’il arrive et sans examens de coagulation du sang au préalable. J’ai personnellement arreté de la prendre car elle me rendait depuis quelques temps extremement nerveuse et sensible, je pleurais pour un oui et pour un non. Avec mon mari, nous avons repris le mode le plus ‘naturel’, les préservatifs, on se sent un peu comme des ados mais si vous saviez comme je me sens mieux depuis que je ne la prends plus, et rien que de penser que je laisse mon organisme tranquille me rend plus sereine !

    • @Flavie la première gynéco qui m’a suivie me faisait faire une prise de sang chaque année, mais malheureusement les suivantes n’en ont pas fait de même… Je comprend combien tu dois te sentir plus sereine vis à vis de ton corps. Mais j’avoue que me concernant, j’aurais trop peur qu’il y ait une ratée avec le préservatif, pfff pourquoi on a pas un bouton on/off! ^^

  • Bonjour GreenGeekette !
    Quand j’ai vu ton article sur Hellocoton j’ai cliqué immédiatement car c’est un sujet qui me concerne énormément aussi et je pense avoir trouvé une partie de la solution grâce à ma super gygy !
    Pour te raconter l’histoire, depuis que je suis ado je prends la pilule (2ème ou 3ème génération, je n’en sais rien^^). Ma première pilule (Ludéal G) m’a fait prendre 10 kilos (bad), mais elle était remboursé (not bad) ! Après un changement de gyneco, je change de pilule (plusieurs fois). Je me souviens pas des noms de toutes celles que j’ai testé, mais je me souviens des prix entre 10€ et 20€ par plaquette … Non remboursé ! Arg.
    L’année dernière on m’a découvert une endométriose de stade 3 et pour éviter les douleurs atroces que cette maladie engendre, je suis sous aménorrhée depuis. Au début j’enchainai les plaquettes de pilule (je sais que certaines vont grimper aux rideaux en lisant ceci, mais après avoir consulté 4 gyneco et un chirurgien spécialiste, je vous assure que cela n’a aucune incidence ni sur la fertilité, ni sur ta santé de ne pas avoir tes règles…).
    Cela m’a permis de ne plus souffrir donc c’est le principal ! Sauf que j’ai découvert comme toi, tous les problèmes inhérents à la pilule. Sans parler du risque de l’oublier !
    Bref, j’ai demandé à ma gyneco de me proposer autre chose que la pilule sachant que j’ai une endométriose et que je prends rapidement du poids (double contrainte).
    La solution : l’anneau vaginal Nuvaring ! Tu le mets dans le vagin (comme un tampon) et tu le laisse 3 semaines sans t’en soucier, la 4ème semaine tu l’enlèves et tu as tes règles (du coup moi je ne l’enlève pas et j’en met un nouveau direct).
    Très facile à utiliser, tu ne le sens pas du tout. Il diffuse les hormones localement et elles ne passent pas dans le sang, comme c’est le cas pour la pilule… du coup pas de risque d’AVC.
    Personnellement j’ai complètement adhérer !
    Le seul hic son prix : 12 à 18e par mois en fonction des pharmacies.

    J’espère que mon témoignage t’aidera !
    Bises !
    A bientôt

    • @Calipso tu es sûre qu’il n’y a pas de risque d’AVC avec l’anneau? Car les hormones vont bien quelque part quand même j’imagine… J’avoue que dans l’idéal, j’aimerais totalement supprimer les hormones, pour revenir à un fonctionnement plus naturel de mon corps… Tu ne le sens pas l’anneau?

  • Bonne question que celle de la contraception. Quand j’étais nullipare, la pilule ne m’aillais pas du tout (miss tête en l’air) donc je me suis orientée sous les conseils un peu réticents de ma gynéco vers l’implant, puisque le DIU (stérilet) n’est soit disant pas adapté au nullipares… Cout : environ 150 e pour 3 ans, ici (en France) remboursé en partie par la sécu et donc complété par la mutuelle, donc 0e pour ma poche.
    Puis primipare, vive le stérilet, beaucoup d’avantages et peu d’inconvénients, et s’il est au cuivre, il me semble que les effets sur l’environnement sont nettement moindre que pour la pilule, très nocive pour notre corps et pour l’environnement de façon générale… Cout : environ 150 e pour 5 ans, pris en charge par la sécu et par les mutuelles… donc 0 e pour ma poche.
    Ça m’attriste qu’outre Atlantique, les mêmes problèmes se posent pour la contraception. J’ai l’impression qu’il y a une sorte de lobby sur les modes de contraception alternatifs à la pilule. Ils sont quand même nombreux et pour la plupart efficaces mais il y a très peu d’info et les praticiens sont réticents à les proposer. Pour info, ce site est quand même bien fait http://www.choisirsacontraception.fr/ en  espérant que tu puisse trouver des équivalents chez toi.

    • @Ernestine merci pour tes conseils! J’avoue que l’implant je pourrais pas, avoir un truc tout le temps sous la peau je me sentirai mal… mais le stérilet j’y pense! A voir au prochain RDV que je pourrais avoir avec une gynéco…

  • Moi aussi j’ai pris la pillule (pendant  presque 10 ans) et je ne veux pas faire de bébé, mais depuis un an,  j’ai sauté le pas, j’ai arrêté ! 
    J’ai le sentiment d’avoir retenu mon souffle au début (vive le stress) comme si j’allais immédiatement tomber enceinte. J’ai choisi le préservatif féminin qui est cher, n’est pas spécialement glamour mais très confortable pour les deux partenaires et c’est le choix le moins pire pour ma situation.
    J’en suis très contente. Avoir arrêté la pillule m’a fait beaucoup de bien, psychologiquement et physiquement, ça a pris un peu de temps. Mais j’ai senti une remontée en flèche de la libido :-D j’ai l’impression d’être plus en phase avec mon corps, je ressens les cycles qui n’étaient que virtuels pour moi avant. Mon compagnon est soulagé aussi, il se sentait un peu coupable de me voir prendre cette pillule chaque jour.
    Je ne sais pas si ces témoignages t’aide, mais j’espère que dans l’avenir, on se posera plus de questions sur les moyens de contraceptions.

    • @Melle Pigut tu donnes envie quand tu parles d’être « plus en phase avec [ton] corps » j’espère revenir vers ce genre de sentiment prochainement!

  • Bonjour,
    Il n’y a peut être pas que la pilule, t’es tu renseignée sur les risques avec un anneau vaginal ou implant progestatif?
    Quand au stérilet, je n’ai jamais eu d’enfants, mais ma médecin était ok pour m’en poser un à condition que je le garde au moins 6 mois (rentabilité!!), car de plus en plus il est montré que ça n’est pas dangereux pour de futures grossesses. Peut être pourras tu consulter un autre médecin quand tu repasseras par la France qui pourrait être d’accord?
    Mais en tous cas bon courage, les galères de santé d’expatrié(e)s je connais un peu!! 

    • @Bernadotte à priori les risques sont effectivement les mêmes avec l’anneau vaginal ou l’implant progestatif car ce sont toujours des contraceptions hormonales. Comment cela se passe pour toi avec ton stérilet? Pas d’inconvénents majeurs?

  • Juste une remarque concerant une erreur dans ton article. Grace a une entente CPAM/RAMQ il est possible de ne pas avoir de delais de carence entre les 2 systemes d’assurance. Il suffit pour cela de demander une radiation de la CPAM avec lettre a l’appui et de presenter ce document a la RAMQ avec le permis de travail lie a l’employeur et le passeport. 

    • @Callie effectivement je me suis renseignée, ça devrait pouvoir marcher même si certains de mes collègues ont apparemment un peu galéré quand même avec ça!

  • Moi ce que je trouve anormal, c’est d’une part que ces pilules ne soient tout simplement pas enlevées du marché si elles son si dangereuses.
    Et de deux, c’est bien gentil mais comme tu dis on se retrouve bloqué ! Des dizaines de pilules ayant moins de risques ne sont elles pas remboursées. Et franchement on a pas toutes le budget pour payer ces pilules qui sont parfois ultra cher. On nous rabâche de se protéger mais on ne nus y aide absolument pas, et ce déremboursement fait empirer les choses.
    Je trouve çà ridicule de ne annoncer le remboursement des pilules qui ne le sont pas actuellement.
    Je suis sous Désobel moi aussi, sans problème pour le moment et çà fait quasi 2 ans. Mais çà laisse à réfléchir :/

    • @Alis apparemment j’ai cru comprend qu’elles seraient aussi retirées du marché. Mais c’est sûr que le prix des pilules non remboursés donne pas trop envie…

  • Je ne comprends pas ces gynéco qui refusent de poser un DIU sur des femmes nullipares. :s
    J’y songe de + en + et j’espère bien que ma gynéco ne me le refusera pas. ^^’
    Autrement…je pense que je vais faire le tour des gynéco. 

    • @Qifen pareil, avant de me choisir une nouvelel gynéco à Montréal je vais mener mon enquête!

  • Que de réactions pour ce sujet malheureusement presque insoluble !
    J’ai arrêté la pilule il y a 15 mois (sans vouloir de bébé), renoncé à me faire poser un stérilet (ma gynéco était complètement partante, même sur une nullipare, elle fait partie de l’école qui considère que ça n’est pas grave du tout, mais par contre, elle a insisté sur le fait qu’il fallait garder le stérilet longtemps – au moins deux ans – pour ne pas ouvrir / refermer le col à tout bout de champ, ce qui augmenterait les risques de fausse couche. Du coup, comme on était incapables de se projeter, on a choisi l’option « pas de stérilet » et on utilise des préservatifs. Je n’avais pas pensé au préservatif féminin, tiens, je vais me renseigner !

    • @Smooth j’avoue que personnellement, un bébé n’étant pas dans les projets avant quelques années, le stérilet me permettrait d’être tranquille jusqu’à là. Pour le préservatif féminin il est apparement plus confortable, mais le problème c’est surtout son coût…

  • La pilule pour homme on peut se la mettre derrière l’oreille. En admettant qu’elle soit commercialisée, QUEL HOMME prendra la pilule ?

    Combien somme-nous à voir notre libido chuter (mais chuter genre passer le mur du son, Baumgartner et tout) quand nous prenons la pilule ?
    Beaucoup.
    Éventuellement, on fait avec. On attends six mois, on investit dans une palette de lubrifiants, on voit ce qui se passe. On change de pilule quand c’est le désert (pour le côté sec, pas pour la chaleur) sous la jupe.
    Transposons maintenant le problème sur le mâle : Là c’est le drame, le syndrome du kiki mou. Et personne ne veut d’un kiki mou. 
    Et puis c’est bien connu, la virilité de l’homme se trouve dans son slip. Mais là je vais dériver sur un autre débat (celui du massage de prostate, et non, tu ne veux pas entendre ça).

    J’ai renoncé au stérilet pour certaines raisons : Règles trop douloureuses, trop abondantes… 

    Je soutiens toutes les filles qui ont arrêté les hormones, qui tiennent (j’espère), un calendrier de leur ragnagnas/ovulations.

    Pour limiter les risques : On observe la glaire cervicale, on (essaie de) touche(r) son col de l’utérus. Éventuellement on prend sa température mais c’est loin d’être fiable.
    Et puis capotes (si on investit, on en trouve de très biens) pendant les périodes à risques. On peut pratiquer le retrait pour plus de sûreté. 

    • @MPMoustache tu as bien raison, le problème de la pilule pour homme : c’est les hommes! Tu as donc essayé le stérilet? Je comprend que tu ais arrêté si c’était trop douloureux, cependant certaines filles disent que ça passe avec le temps, mais c’est sûr que du coup on a quand même un corps étranger dans notre utérus quoi…

  • Ma gynéco m’avait fait lâcher ma pilule de 2ème génération pour une de 3ème génération (je ne sais plus son nom) parce que j’avais de temps en temps un énorme bouton sous-cutané au niveau du menton et que ça règlerait mes problèmes d’acné (à part ce bouton assez régulier, je n »avais pas de problème, en gros je pense qu’un traitement local aurait suffit… bref)
    Je ne l’ai pas supporté (pris de poids, poitrine douloureuse), du coup prescription de jasminelle moins dosée, dite de 4ème génération je crois… Je l’ai prise pendant 2-3 ans, prise de poids doucement mais sûrement, baisse de forme… J’ai commencé à en parler, mais refus catégorique de ma gynéco de revenir en arrière ( le poids des labos ?!)… Ma gynéco a annulé un rdv de trop, je voulais en discuter encore mais j’y ai vu un signe… (sans parler que quelques temps avant, j’avais entendu dans l’émission « les maternelles » que c’est apparemment la même molécule que l’on donne aux violeurs en plus fortes doses pour annuler leur libido…). Retour au préservatif.
    A peine qq semaines après, j’avais l’impression d’avoir retrouvé des muscles, j’ai perdu 5kg très rapidement (mais je n’ai pas retrouvé mon poids d’avant non plus). Par contre l’année qui a suivi l’arrêt, j’ai enchaîné les petits soucis de santé (combinés à une année assez stressante), j’ai vu que pour certaines c’est même un enchaînement de galère de santé pendant 2 ans… aucune idée de la proportion par contre, je suppose que c’est assez rare et puis difficile de lier les événements aussi…
    Ce que je trouve dingue en France, c’est la difficulté à prescrire autre chose que la pilule. J’ai une amie qui a galéré à trouver un gynéco qui veuille bien lui prescrire autre chose (elle aussi parait sur l’idée d’un stérilet…mais là elle n’a jamais trouvé, elle a pris une autre solution), et le pire c’est que certains pensent toujours que le stérilet ne peut être posé sur une femme nullipare, ce qui est faux aussi, il existe depuis un moment des stérilets adaptés. La formation continue ça n’existe pas?! Bref un vrai parcours du combattant pour trouver un gynéco ouvert et à jour…

    • @Minky Gigi en ce qui me concerne, j’ai testé 3 pilules, une mini dosée qui ne me posait pas de problème mais n’était pas remboursée, puis une remboursée de 2ème génération qui me tuait ma libido pour terminer avec celle de 3ème génération que je prend actuellement, mais qui réduit toujours ma libido à néant. ^^ Un vrai parcours du combattant comme tu dis, et qui est loin d’être fini… Quelle est la solution qu’a trouvé ton amie?

  • Ca fait plus de 10 ans que je ne prends plus la pilule car j’avais la diane 35 qui coutait cher et parce que c de la merde ! Le stérilet bc ne veulent pas le poser si tu n’as pas eu d’enfants, et les autres méthodes proposees comme l’implant dans le bras ne me branche pas, donc on revient à la solution du préservatif (qui ne craque pas tous les 4 matins) et au pire pilule du lendemain et pour celles qui ont des règles régulières, connaitre les cycles ovulation risques ou pas risques et y alller sans ! (ca c’Est quand tu es en couple). pour moi cela fonctionne très bien et dès que je serai sure de ne plus avoir d’enfant, il existe aussi la ligature des trompes (Mais bon je dis ca du haut de mes 40 ans :-))

    • @Nathalie c’est sûr que la ligature des trompes n’est pas une solution envisageable pour moi… ^^

  • Pour ma part, j’ai abandonné la pilule il y a presque un an.
    Et ça va beaucoup mieux. Par contre, ma contraception n’est plus remboursée.
    J’ai également arrêté de voir ma gynéco (secteur 2, dépassements monstres, sympathie négative, etc) et demander à ma médecin généraliste de faire mon suivi (secteur 1, fait des gardes à la Maison Médicale de garde, et sympa). Elle a accepté, et tient compte de mon choix en matière de contraception, plutôt que de me prescrire une Nième pilule.
    Je vous conseille de regarder ceci : http://www.martinwinckler.com/rubrique.php3?id_rubrique=8 (et puis de lire « Le Choeur des femmes » aussi)

    • @Piou qu’as tu choisi comme type de contraception du coup?

  • Je ne veux pas d’enfant. Alors, un jour, j’en ai eu marre de la pilule. Mare de faire croire à mon organisme à une supercherie qui en plus à des conséquences désastreuse sur l’environnement.
    Je suis passée au capote. Étant en couple depuis trèèès longtemps et strictement monogame avec un partenaire respectueux de mes choix, la transition s’est faite sans soucis.
    Quand à l’option calendrier, la super méthode « Ogino » a quand même de sérieux raté : j’en suis la preuve vivante ^__^. Je préfère donc le latex !
    Je n’ai jamais testé le préservatif féminin, nettement plus onéreux, mais je pense que pour les célibataires, c’est la meilleure solution. Il faut mieux assurer seule la contraception quand on n’est pas certain de son partenaire. Et puis, de toute façon, la capote préserve aussi des MST et du SIDA en recrudescence depuis une dizaine d’années.

     

    • @Marianne c’est sûr que perso je ne tenterais pas la méthode « Ogino », comme tu le dis le préservatif est plus sûr!

  • Je vous conseille d’aller faire un tour sur ce site, qui parle de contraception et de gynécologie : http://martinwinckler.com/rubrique.php3?id_rubrique=8 C’est écrit par Martin Winckler, médecin et romancier de talent, et c’est très bien documenté. On y explique qu’effectivement, un stérilet peut être proposé à des femmes de tout âge, qu’elles soient nullipares ou non
    D’ailleurs, les romans de Martin Winckler sont très intéressants, j’ai en particulier beaucoup aimé Le choeur des femmes, qui se passe dans un service de médecine dédiée aux femmes et qui est assez boulversant

    • @Lulu merci pour le conseil, j’étais déjà tombée sur ce site une fois à propos de la pilule mais je n’étais pas retournée regarder les ressources concernant le stérilet.

  • Je ne la prend plus !
    Déjà je l’arrête dès que je suis célibataire ( quel intérêt ?), et la depuis mon dernier copain, j avais l’impression de la prendre à contre cœur. J’aimerais un enfant un jour, donc je continuais à me gaver d’hormones pour faire l’amour à un mec qui n’en voulait pas, QUE DALLE ;)
    Et un pote qui bossait en pharmacie m avait déjà dit il ya quelques années que c ‘était quand même pas rien la pilule, qu’il valait mieux l’éviter!
    Mais la peau et les cheveux graissent vite !

    • @Mag tu as raison de l’arrêter si tu n’en as pas besoin. Le seul problème, c’est que quand tu es célibataire tu ne peux pas savoir quand tu ne le seras plus. Après c’est sur que de toute façon le préservatif est fait pour ça aussi, mais arrêter, recommencer, arrêter la pilule n’est pas top je pense. Mais ton ami pharmacien a raison, ce n’est pas un médicament innocent! (d’ailleurs un médicament innoncent ça fait pas de sens…)

  • Ah tient j’ai eue cilest pendant des années, cela a été ma première pillule
    depuis 3 ans je suis sous la pillule yaz
    elle a l’air de me convenir, ma gynéco ma parler de la pillule qlaira elle m’en avait prescrit mais le truc bio ma fait peur du coup je ne l’ai jamais prise cette pillule.

    • @Pitch après avoir lu quelques truc par ci par là, le côté bio de qlaira est bien du marketing qu’autre chose, donc d’un côté y a pas à avoir peur, mais de l’autre ça change peut-être pas grand chose par rapport aux autres pilules…

  • je suis dans le même cas que toi avec des antécédents familiaux d’AVC en plus… sous conseil de mon précédent médecin traitant : 3ans de pilules = 3mois de pose pour évacuer la saloperie du corps… mais je compte l’arrêter définitivement… tu peux ajouter a la liste Jasmine et Jasminelle qui font parti aussi des pilules incriminées ;)

    • @coxinette tiens moi au courant de la solution que tu choisiras en remplacement, et fais attention à toi avec tes antécédents alors!

  • Après 6 ans de pilule (2e génération) je suis passée à l’anneau, comme « Calypso ». J’en avais marre de devoir penser à la pilule tous les jours, je l’oubliais, j’étais stressée en permanence parce que j’avais peur de l’avoir oubliée… L’anneau, ça se change une fois par mois, je suis vraiment soulagée depuis que je l’ai. Dans ma pharmacie il est à 11euros, ce n’est pas remboursé mais c’est parmi les prix les plus bas.
    Tu devrais persévérer pour changer de moyen de contraception, il doit bien y avoir des gynécologues canadiens qui sont au courant que les DIU peuvent être posés sur des nullipares !

    • @Chloé Lemon B je comprend ton soulagement de ne pas avoir peur d’oublier ta contraception maintenant. Personnellement, les seules fois ou j’ai eu des loupées avec ma pilule c’est à cause du décalage horaire ou il m’est arrivé d’oublier de la prendre. Mais même si l’aneeau est pratique, ça reste hormonal donc j’aimerais trouver autre chose. Mai oui je vais essayer de trouver une gynéco ici plus ouverte!

  • Coucou, je viens de découvrir ton blog et j’adore !
    Je suis sage-femme, et je t’assure que les DIU peuvent êtres posés chez des nullipares ! Y en a même « ciblé » pour les nullipares/nulligestes (au cuivre donc sans hormone, les 380short)…
    En attendant, vu que tu dis ne pas vouloir/pouvoir arrêter la pilule, pourquoi tu ne demandes pas tout simplement à changer de pilule pour prendre une de 2è génération ? Ca se fait fréquemment si celle que tu prends ne te convient pas.
    Sinon, je voulais réagir à quelques commentaires :
    – les migraines, souvent c’est au moment ou on arrête de prendre la pilule, entre 2 plaquettes, à cause de la carence brutale en oestrogènes.
    – @Calypso : l’anneau Nuvaring (comme le patch Evra d’ailleurs) c’est aussi oestro-progestative, donc ça a les mêmes effets secondaires et contre-indications que la pilule oestro-progestatives. Les hormones sont absorbées par la muqueuse vaginale et donc ça passe dans la circulation sanguine !
    – @Charlotte : je voulais réagir à ce que tu disais, que + on prend la pilule, moins on est féconde, c’est faux. Même après des années d’utilisation, il suffit de l’oublier une fois pour qu’il y ait un risque de grossesse… Et puis on peut être enceinte rapidement après l’arrêt (ou pas, enfin ça dépend des femmes, mais pas de la durée de leur prise de pilule). Par contre, merci pour le plan Vitex,, je ne connaissais pas… 23 ans et toujours de l’acné…
    Enfin, je parle de tout ça, pcq c’est une part de mon boulot de prescrire la pilule, poser des implants etc… mais perso, moi non plus je n’aime pas cette idée de recevoir des hormones ! C’est d’ailleurs pour ça que j’ai arrêté la pilule. Nous aussi on s’est mis aux préser’… c’est vrai qu’on n’a pas 36 solutions quand on veut une contraception sans hormone ET efficace… (heureusement que Monsieur est compliant, ça nous va à tous les 2, pcq le stérilet au cuivre, ça ne me branche pas du tout)
    En tout cas, sympa le blog, je continue de parcourir ;-) je ne suis pas spécialement écolo pour tout ce qui est maquillage, mais je lis tes articles et ça donne envie de s’y mettre !
     

    • @Nina merci d’avoir pris le temps d’écrire ce commentaire très complet et bienvenue ici si tu es nouvelle sur mon blog. ;-) Quand à changer de pilule, oui ça c’est sûr mais pour ça il faut que je retourne voir une gynéco et comme je ne suis pas assurée pour ça au Canada, j’attend de l’être… :s

  • Non, aucune séquelle heureusement ! A part une peur panique au moindre mal de tête… Mais en effet, aucun antécédents familiaux ne laissait penser que c’était possible, j’ai une mutation génétique qui a accentué le risque en fait. Du coup bon, c’était pas trop prévisible alors je pouvais en vouloir à personne  c’était pas de bol quoi. Mais quand j’ai appris que les pilules de 3e et 4e générations ne devaient pas être prescrite en première intention, je l’ai eu mauvaise quand même. Enfin bon, j’espère juste que maintenant, les filles feront plus attention et seront mieux informé de ces risques, comme j’aurais voulu l’être. 

    • @Manon Bulle une mutation génétique, quelle histoire. Prends soin de toi en tout cas et fais passer le message aux fille que tu connais.

  • Coucou !
    Je t’avais laissé le commentaire avec le blog sur le 14 juillet (lol).
    J’ai rdv le 4 avril chez une gynéco (je déménage sans arret alros toujours nouvelle) pour parler du stérilet. Elle a l’air asez âgée (donc vieux jeu donc pas de stérilet aux nullipares) alors j’ai demandé a la secrétaire si elle était au courant d’un « non » catgéorique pour les nullipare, elle m’a dit « ben  non bien sûr »  donc verdict le 4 avril… Et si c’est bon, je te dirai au niveau des douleurs et tout ça =)  Courage les filles :)

    • @Clem’ bon courage alors, en espérant que cette gynéco soit la bonne!

  • Bonjour,

    Quand j’étais plus jeune (j’ai 39 ans, un mari et deux enfants), j’ai eu deux copains avec qui je suis sortie -pas en même temps- qui se retenaient et éjaculaient à l’extérieur de mon corps. Je l’es trouvais très prévoyants et informés.

    J’ai pris Cilest, puis Méliane pendant au moins 10 ans avant et après la naissance de mes enfants, avec des pauses (j’ai fait une fausse couche), et un beau jour, ma deuxième avait 4 ans, j’ai dit stop la pilule ! En plus, c’est un budget !

    Je pensais déjà en 2007 que cette dose d’hormones n’était pas bonne et que ça pouvait avoir des répercussions ultérieures, et pourtant je n’avais aucun des mauvais symptômes.

    En 2010, j’ai dû reprendre la pilule Jasmine parce que je faisais de l’acné et mon dermato m’avait prescrit un générique roacutane (c’est obligatoire de prendre la pilule). Le traitement a duré 4 mois vu les effets secondaires -tentinites, peau sèche, irritation sur les mains.
    Mon généraliste n’a jamais voulu me prescrire Diane 35, comme je le lisais sur les blogs. Il devait déjà être informé…

    Je suis ravie de n’avoir pas continuer la pilule. Mon mari utlise la bonne vieille méthode d’éjaculer à l’extérieur et ça rend la chose existante. Cette pratique étonne mes gynéco mais ça date du moyen âge.

    Pas de pilule, pas de stérilet et une coupe menstruelle, ça change la vie d’une femme mais je fais comme ça parce que ça fait longtemps que je suis mariée…

  • Mon copain travaille en écotoxicologie (plus précisément sur les nano) du coup j’entnds souvent parler des produits rejettés dans la nature etc. C’est aussi pour cela qu’on ne boit jamais d’eau du robinet etc…
    En tous cas ce souci est réel et vraiment dangereux, sachant qu’on trouve aussi des molécules qui servent aux médicaments (rien que les personnes traitées en chimio, recoivent des produits, mais ils ne s’arrêtent pas de faire pipi pour autant…, ou encore de la cocaine, et des médocs pour les migraines).
    En dehors de cela, même si la pilule est vraiment super niveau confort (on sait quand ca arrive, on ne tombe -normalement- pas enceinte), il y a tout de meme une chose qu’on a tendance à oublier : la pilule « endort » notre système de « bébé-machine ». Alors ok ajd on ne veut pasde bébé, mais le jour ou on en voudra le gynéco nous annoncera qu’il faut faire des pikouz pour stimuler la production d’ovaires…
    Moi j’ai décidé de stopper la pilule il y a quelques semaines, car après 10 ans de bons et loyaux srvices, j’ai vu les effets sur mon corps : prise de poids ! Et lorsque j’ai voulu changer de pilule j’ai vraiment vu les effets… Une pilule m’a donné une hyper sensibilité INCROYABLE, imagine, je n’avais plus de céréales je pleurais pourtant comme si ma famille venait d’avoir un accident mortel… (je ne plaisante pas !), n’allant pas bien j’ai donc changé de pilule, et là c’était la libido qui en a pris un coup (hyper sensible aussi^^), puis hcangement encore, celle ci me donnait une poitrine énorme et douloureuse. Bref, j’étais revenue à celle normale, cependant cela fait 10 ans, et ce n’est pas vraiment naturel, alors je me questionne pas mal…
    Donc si vous avez des idées / conseils, je suis preneuse !! :)

  • Ca y est je saute le pas, j’ai pris mon dernier comprimé de Désobel aujourd’hui ! je me sens soulagée ;-)
    Pas facile de trouver une solution alternative pleinement satisfaisante … quelle galère !!!
    L’implant, c,est hors de question, le stérilet, pourquoi pas mais plus tard car poser un stérilet pour quelques mois (projet bébé pour dans quelques mois/1 an), ça ne se fait pas trop …
    Les préservatifs, ni mon conjoint ni moi n’aimons trop ça, pour une relation peu stable oui, pour un couple … je trouve que ça enlève quelque chose …
    Donc, j’ai opté pour l’anneau vaginal, ça reste des hormones, mais je pense que la dose est moins forte, même si ça passe probablement dans le sang un minimum… espérons que ça ne tue pas la libido comme la pilule … c’est vrai qu’on manque de recul sur cette méthode.
    Puis ensuite ce sera stérilet, je ne vois pas 36 alternatives, même si l’idée d’avoir quelque chose dans le corps en permanence me dérange un peu…
    La contraception est une avancée formidable, mais on prend vite conscience qu’il y a encore du chemin à parcourir !

  • Je découvre tout juste ton blog (étant moi-même geekette et écolo je ne pouvais qu’adhérer !).

    Après avoir lu ton article je me suis reconnue dans tes doutes et dans certains commentaires.
    Après avoir passé des années sous pilules (j’en ai testées un paquet !) j’ai fini par faire le rapprochement et à comprendre qu’en fait tous mes symptômes (désagréments gynéco, baisse de libido, chute de moral, …) étaient liés ! TILT ! J’en parle à mon gynéco qui me propose d’en tester une autre, puis une autre et encore une autre ! (toujours un problème, exemple : au secours mes seins vont exploser aïïïïeuh !). Finalement je lui parle de Qlaira, il n’est pas plus emballé que ça mais accepte de me la prescrire (presque pour me faire plaisir ^^). Au bout de 15 jours j’ai des douleurs aux jambes, les pieds tout gonflés (mes orteils ressemblent à des petites saucisses apéro !) (je précise que je n’ai pas encore 27ans et que c’était il y a 2ans). Mon gynéco étant en vacances, je finis aux urgences car je flippe et après des lonnngues heures d’attente je me fais engueuler pas la toubib qui vient enfin me voir et me dit qu’il y en a marre des filles comme moi qui croient qu’elles vont mourir parce qu’elles sont sous pilule… humhum merci madame…
    Bref, mon gynéco en vacances je prends ça pour un signe : j’arrête du jour au lendemain après 7ans non stop de pilule ! Après de longs mois de doute (ça faisait un moment que j’y pensais et je lui avais parlé du petit stérilet cuivre spéciale nullipare, il ne voulais pas m’en poser donc je continuais à m’empoisonner…) j’ai dit STOP. J’étais d’un seul coup déterminée, mon choix était une évidence ! Je me suis très vite sentie libérée d’un poids énorme ! Et je n’ai pas eu à le regretter. Je suis plus épanouie (finies les gros coup de déprime « pourquoi tu pleures ? » « je sais pas bouhouhouhou »). D’un coup je me suis sentie femme plus que jamais ! Mes règles étaient très irrégulières au début, mon corps ré apprenait doucement à fonctionner tout seul. Je trouvais ça beau de ne plus lui dicter quand je DEVAIS avoir mes règles. C’est maintenant lui qui décide que c’est le moment. Au début je me disais « ça va être galère de ne jamais savoir quand ça va tomber ! ». En fait je SAIS ! J’ai appris à être à l’écoute de mon corps. Je reconnais les signes. « Tiens, mes seins sont un peu lourds c’est pour bientôt ». Et quand ça arrive et ben c’est juste la vie. Pas de projet bébé pour l’instant mais je suis avec le même compagnon depuis des années, il a donc vécu ma « transformation ». Même si le préservatif est un peu moins glamour et spontané, on s’y fait et ni lui ni moi ne voudrions revenir en arrière (tu voudrais moins de joie de vivre et de libido ?! hum… attend je réfléchis… NON !).
    Et puis si ça craque (perso ça ne m’est pas arrivé mais c’est des choses qui arrivent) et bien il existe la pilule du lendemain (ok ça doit être bien mauvais aussi mais c’est juste en cas de besoin, pas pour utiliser une fois par semaine !).

    J’espère que mon témoignage t’aidera dans ta décision ;)
    à bientôt

    • @Mano merci pour ton témoignage, ça me conforte dans ma décision! En effet, j’ai finalement arrêté la pilule pour retourner au préservatif il y a quelques semaines de cela, et je commence à sentir les changements peu à peu!

  • Coucou! Presque 10 ans de pilule (Varnoline, sans effet négatif apparemment mais bon) et un jour il y a environ 2 ans j’ai décidé d’arrêter, à la base pour des raisons environnementales, puis a surgi l’affaire des pilules 3e génération donc je n’ai pas regretté mon choix. Et depuis, préservatif… Pas bien drôle, mais efficace jusqu’à présent. Je suis maintenant enceinte, mais il est sûr que je ne reprendrai pas la pilule après! Ce sera stérilet au cuivre…
     
    C’est sur que ce n’est pas un choix facile…
     
    Bon courage et bonne libido malgré tout! 

  • Puisque tu es à Mtl, vas à la clinique l’Alternative sur St-Hubert, ils vont accepter de te poser un stérilet! Ils sont spécialisés en contraception, à jour et très gentils donc ils font pas c****, ils écoutent vraiment la demande de la patiente!

  • […] pas si c’est les hormones qui se déchaînent (non je ne suis pas enceinte, j’ai juste arrêté la pilule) ou alors si c’est la prise de conscience de la fin d’une époque qui s’en vient, […]

  • […] un an plus tard, revenons sur la polémique des pilules contraceptives. Souvenez vous, à l’époque je me posais énormément de questions suite au déremboursement […]

  • […] que j’ai arrêté la pilule, je ne vous le cache pas, je me sens mieux, mille fois mieux. Le seul hic, c’est […]

  • […] Alors, j’ai essayé de te pardonner, de faire la paix avec toi. Je t’ai tendu la main en arrêtant de prendre ces hormones qui me bouleversaient tant. Et puis j’ai attendu, un geste, un signe qu’on pouvait à […]

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...