A l’abordage moussaillons !

Dans l’épisode précédent… je vous parlais du début de mes aventures de [grande] navigatrice! Aujourd’hui je vais vous parler un peu plus en détail du joli bateau qui nous a accueilli pendant 2 jours, j’ai nommé l’Agathe! Alors certes, on avait été gâtés car c’était un bateau de la flotte Premium, un Tarpon 42 Trio Prestige pour être exacte.

D’une capacité de 6/8 personnes, le bateau comprend 3 cabines (une cabine à l’avant avec une couchette double et 2 cabines à l’arrière avec 2 couchettes simples, plus une banquette transformable en couchette double dans la pièce principale), avec une douche/toilette pour chaque cabine, le luxe pour une location bateau! ;-)

Ajoutez à ça un petit coin cuisine bien sympathique avec un frigo, 2 plaques et un four (le tout fonctionnant  au gaz), une grande table pour accueillir tout le monde, une « terrasse » sur le toit du bateau pour profiter du soleil et vous avez tout pour être autonomes et heureux! ;-)

Alors certes, quand on est 8 dedans ça paraît forcément un peu petit, mais au final tout est bien pensé et aménagé de façon à perdre le moins de place possible! Et comme l’ont fait remarquer certains, ça a finalement son avantage cette proximité qui permet de pouvoir « prendre sa douche en se lavant les dents assis sur les chiottes »! ;-)

Le bateau peut se conduire à la fois de l’intérieur ou de l’extérieur car il y a 2 barres. D’ailleurs ça peut poser quelques problèmes (enfin surtout quelques peurs) si le capitaine navigue depuis le pont mais qu’un malencontreux matelot fait accidentellement changer de cap la barre dans la cabine… ^^

En dehors de ça, la navigation était rendue un peu compliquée à cause du vent qui nous poussait méchamment vers le rivage droit du canal… Et les abordages étaient toute une partie de galère! Avis aux autres navigateurs, si vous avez vu un bateau galérer à s’amarrer au port d’Aigues-Mortes, c’était nous… ^^

Et on ne vous parle même pas des abordages « sauvages » le long du canal… Pour le coup, j’ai laissé mon vaillant équipage jouer les casses-cou en sautant du bateau pour rejoindre la rive et accrocher les amarres. (parce que moi je suis une trouillarde, j’avais trop peur de me louper et de tomber à l’eau) (et puis mince je suis le capitaine après tout!)

Mais ce qui est cool, c’est qu’une fois amarrés au final le bateau ne bouge presque pas… c’est à peine si on sentait le clapotis des micros-vagues provoquées par un autre bateau passant à côté! (non en vrai tu le sens quand même quand ça te réveille en sursaut à l’aurore parce que ça frotte contre les rochers) (mais bon c’est aussi ça le charme)

Bref, maintenant on est des marins aguerris c’est sûr. Des pros de la barre et de l’abordage, les maîtres du canal! ;-) Et au final, même si on a un peu peur au début de manœuvrer « la bête », on y prend vite goût! (j’en connais qui ne voulaient plus lâcher la barre) (même que trouillarde que je suis je leur laissais volontiers en fait…)

Et toi, tu te vois matelot d’un jour?

La suite très bientôt!… ;-)
Épisode précédent : « Ohé, ohé Matelot ! Matelot navigue sur les flots ! »

Plus d’informations sur France Passion Plaisance.
[séjour offert par France Passion Plaisance]

« »

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...