I Love You Philip Morris

Pour être sincère, lorsque j’ai participé au concours organisé par les Bridgets pour gagner une invitation à l’avant première de « I Love You Philip Morris », c’était plus par habitude de participer à ce genre de concours qu’autre chose. D’ailleurs, j’avais même oublié que j’y avais participé jusqu’à ce que je reçoive un mail m’indiquant que j’avais gagné… Toujours est-il que je me suis retrouvée la veille de l’événement plutôt embêtée car la projection tombait pile le jour de mon entraînement de sauvetage nautique. Par curiosité, je suis allée voir la bande annonce sur Allociné, histoire de voir de quoi il retournait vraiment et je dois avouer que je n’ai pas réellement été convaincue…

Affiche du film

Et c’est là qu’on peut se dire que le hasard fait parfois bien les choses, car le jour de la projection, j’apprends que la piscine est fermée pour cause de grève! Alors ni une ni deux, je me souviens de cette fameuse invitation qui traînait dans ma boîte mail et décide de me rendre à cette soirée. En me rendant à la projection, mes sentiments étaient un peu partagés. D’un côté, j’étais plutôt excitée de me rendre à un événement privé (la classe…) et de l’autre côté j’étais plutôt sceptique quand au film en lui même… Mais bon on ne refuse pas une projection gratuite alors j’y ai finalement traîné mes fesses!..

… Et je me suis pris une grande claque! Après avoir vu la bande annonce, je m’attendais à un énième film où on verrait Jim Carrey faire ses pitreries habituelles. Il faut dire que la bande annonce recèle en effet tous les moments les plus loufoques du film, en forçant un peu le trait. Alors certes le film ne peut s’empêcher de nous faire ressentir par moments qu’on est vraiment dans une comédie « à la Jim Carrey », notamment grâce au concours de quelques pointes d’humour « grasses », mais néanmoins le film sonne juste et ce malgré le sujet plus que casse-gueule…

Un père de famille modèle

En effet, si on lit les grandes lignes, on s’aperçoit que l’histoire avait tous les « atouts » pour tomber tomber facilement dans le cliché. C’est d’ailleurs un peu le cas au début du film où j’ai trouvé que Jim Carrey surjouait son rôle de père de famille modèle. Cependant, passées ces 10/15 premières minutes de film assez entendues, c’est l’apparition de Ewan Mc Gregor qui donne tout son sens au film. Autant, Jim Carrey reste en lui même un personnage qui peut se révéler lourd, autant j’ai été carrément conquise par son duo avec Ewan Mc Gregor!

Un parfait roublard

En effet, derrière un ton en apparence plutôt loufoque se cachent de réels sentiments et finalement le film jongle à merveille avec ces petits moments d’émotions (sortez vos mouchoirs). Mon scepticisme s’est effondré comme neige au soleil devant les mimiques de Ewan Mc Gregor qui est réellement époustouflant! C’est étrange mais ce duo inattendu est tout à fait crédible et le personnage un peu roublard de Jim Carrey s’accommode finalement fort bien avec le personnage de Ewan Mc Gregor qui est juste parfait en mec ultra sensible.

Un duo émouvant

Les scènes d’amour du film sonnent incroyablement juste, et bien au delà du fait que l’histoire soit à la base spécifique à une relation homo amoureuse en prison, le film va bien au delà et nous fait réellement ressentir le frisson d’une véritable histoire d’amour. Bien sûr, on retrouve encore par ci par là quelques scènes assez rocambolesques, mais juste ce qu’il faut pour que ça reste drôle sans jamais sombrer dans le lourdingue! Finalement, ce film esquive avec brio les écueils du genre en jouant en permanence avec le fil du rasoir. Il s’en dégage une énergie et une classe assez rares, notamment à la fin du film qui est juste hallucinante!

Un couple qui sonne juste

En fin de compte, je dirai qu’il ne faut pas juger « I Love You Philip Morris » avant de l’avoir vu en entier! Le Duo Jim Carrey / Ewan McGregor est incroyable de justesse car il se tempèrent l’un l’autre en jouant dans des registres assez différents. Bref, ces deux là collent parfaitement à leurs rôles respectifs et arrivent finalement à apporter un peu de profondeur à leurs personnages… alors ne soyez pas comme moi, allez voir ce film, sans scepticisme!

★ Votez pour moi au Kerala Blog Express jusqu'au 31 Décembre - un vote par personne sans inscription nécessaire - pour me permettre de partir en Inde ! ★

« »
  • Contente que tu aies ressentie la même chose que nous, autant à la vue de la bande-annonce qu’après la projo »!
    Et félicitation pour ce nouveau blog ;)

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...