Insoutenable et pourtant cruellement vrai…

« Insoutenable », c’est le titre du nouveau film de la Sécurité Routière qui circule depuis quelques jours sur Internet. Une fois n’est pas coutume, le film se veut être comme un « coup de poing », soirée trop arrosée, accident tragique, destins fracassés… dans le but de provoquer une prise de conscience du risque que représente le fait de conduire en état d’ivresse…

On ne le sais pas forcément, mais les accidents de la route sont en effet la première cause de mortalité chez les 18 – 24 ans. Chaque semaine, 7 jeunes âgés de 18 à 24 ans perdent la vie sur les routes de France dans un accident lié à l’abus d’alcool et plus de 27 sont blessés. Les vendredis, samedis et dimanches représentent 56 % des décès des 18 / 24 ans dont 63 % ont lieu la nuit.

Forcément, à chaque fois que je vois ce genre de campagne, j’ai juste envie de chialer… Les vieux souvenirs remontent à la surface et la blessure que l’on croyait cicatrisée se retransforme en trou béant de douleur. On n’oublie jamais… au mieux on s’habitue et on vit avec. Mais plus que la douleur, le sentiment qui m’emplit est la colère. La colère contre ces cons [pas forcément jeunes] qui prennent le volant alors qu’ils ne sont pas en état de conduire, et qui bousillent leur vie ou même pire, celles des autres.

Les accidents de la route, ça me connait. Comme j’en parlais déjà lors du lancement de la campagne « Nous pouvons tous arrêter cela, alors faisons-le ! », j’ai perdu mon frère à cause d’un « connard » (excusez moi du terme mais ce n’est encore pas assez fort) à moto qui doublait des voitures par la droite et qui l’a renversé.

J’ai aussi été en tant que conductrice, victime d’un accident de la route où je me suis retrouvée sur une route départementale face à une « connasse » qui s’est endormie au volant car elle s’était shootée aux médicaments… et qui a bien entendu perdu le contrôle de son véhicule et foncé dans ma voiture! Choc frontal à 90km/h : je sais la chance que j’ai d’être encore en vie aujourd’hui et de ne pas en avoir gardé de séquelles lourdes.

Emotion et colère donc, mais surtout cette incompréhension face au mépris des gens face à la fragile flamme de la vie… La vie est un cadeau, il faut profiter de chaque minute avec ceux qu’on aime car on peut tout perdre. Et le pire dans tout ça, c’est que de tous ceux qui auront vu ce film aux « images pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties », combien vont réellement changer leur comportement sur la route?

C’est peut être bête à dire, mais tant que vous ne savez pas ce que ça fait au fond de vous, vous ne pouvez pas réellement comprendre… Après, je ne souhaite pas que tout le monde réagisse comme moi (aujourd’hui je suis morte de peur dès que je prend le volant d’une voiture), mais si chacun pouvait juste se montrer responsable… on éviterait peut-être ces tragédies…

PS: ça vient peut être de ma sensibilité personnelle mais ce film me touche moins que celui de la campagne « Nous pouvons tous arrêter cela, alors faisons-le ! ». Peut être parce que dans la campagne précèdente était plus ciblée sur la douleur des proches à l’annonce de la nouvelle de la mort de l’être aimé…

« »
  • C’est les larmes au bord des yeux que j’achève la lecture de ton article du jour. Bien sûr je ne savais pas que tu avais été directement victime d’un tel drame, car ce sont des choses que l’on garde en soi, tellement il doit être difficile de vivre avec. A chaque nouvelle campagne de la Sécurité Routière, j’ai peur de regarder leur film, car j’ai bien conscience de ce que peuvent être les conséquences d’un accident de la route. Merci d’avoir le courage d’en parler. Je croise les doigts pour que cette nouvelle campagne atteigne les personnes concernées ….

  • C’est un sujet qui me touche particulièrement aussi,  mon père a perdu son petit frère âgé de 23 ans dans un accident de voiture ( le conducteur avait bu et lui était passager) et dernièrement une de mes meilleures amis a eu un grave accident, cela fait 2 mois qu’elle est à l’hôpital et elle ne pourra remarcher qu’à partir de la semaine prochaine, elle a eu beaucoup de chance de n’avoir pas tué la personne en face d’elle et d’être toujours en vie sans être paralysée !
    Je ne comprends pas comment on peut-être aussi inconscients et jouer avec sa vie et celle des autres.
    Être bourré ça arrive à tout le monde, mais après il faut prendre ses responsabilités et surtout ne pas prendre le volant.

  • J’ai publié moi aussi cette vidéo sur mon blog. Comme toi malheureusement, j’ai aussi perdu mon petit frère quand j’avais 7 ans, en traversant la rue devant l’école. On a été fauchés par un conducteur saoul. Guillaume avait 4 ans :( Alors il faut vraiment que les gens prennent leurs responsabilités quand ils boivent, il ne faut pas conduire!

  • […] moi. J’ai appris à vivre avec car je sais que je ne peux m’en détacher, c’est une facette de ma personnalité, une part de mon […]

  • Pour avoir aussi vécu un choc frontal avec une voiture dont je ne sais toujours pas ce qu’elle faisait sur ma voie, je ne peux qu’être à 200% d’accord avec toi sur tout ce que tu as écrit, de manière si juste. Merci.

    • @Eric Merci à toi de me lire et de me comprendre surtout.

  • […] Parce que je ne souhaite à personne d’avoir à affronter l’horreur d’apprendre la mort d’un être cher… Parce qu’aujourd’hui je ne trouve pas normal qu’ils y aient encore des morts de cette façon, parce que cette réalité est Insoutenable et pourtant cruellement vrai… agissons! […]

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...