La métaphore du papillon : changer… pour mieux rester la même !

Peut-on réellement rester la même personne toute sa vie? C’est pour moi une grande question… que je me pose de plus en plus ces derniers temps…

Sans rentrer dans les détails, énormément de choses sont en train de changer dans ma vie personnelle… et je crois que par la force des choses, je suis moi même en train de changer…

Changer, non pas pour devenir réellement différente mais plutôt pour devenir plus forte, enrichie par mes expériences passées… Changer, mais au final tout simplement grandir et apprendre de mes erreurs…

Pour être franche, je viens de m’apercevoir que le changement est une chose qui m’angoissait profondément jusqu’à présent … Une peur maladive que ma petite vie bien tranquille soit bouleversée… et plus généralement, la crainte de ne plus rien contrôler.

Aujourd’hui, je suis en train de me rendre compte que je m’accrochais tellement à ce bonheur idéal que je croyais détenir que je ne voyais pas que je n’étais pas honnête avec moi même, et que j’étais finalement en train de passer à côté de beaucoup de choses.

Aujourd’hui, j’ai pris conscience de tout ça et décidé de changer les choses, tout simplement pour essayer d’être heureuse. J’ai la chance d’avoir une famille qui m’aime, des amis qui me supportent dans mes choix, alors j’ai décidé de sortir de ma chrysalide et prendre mon envol!

Rien n’est parfait et je ferai sûrement encore beaucoup d’erreurs, mais je fais aujourd’hui le choix de rebondir… pour sauter plus loin! Au programme de ces prochains mois, tout simplement profiter de la vie sans prise de tête et préparer mon départ à l’étranger, probablement pour 2012.

Et toi, lecteur, plutôt du genre à voir le verre à moitié plein…
ou à moitié vide?

C’est bizarre, j’en avais tellement peur de ce changement… et pourtant, au final je me sens tellement plus épanouie aujourd’hui qu’hier… La vie est pleine de surprises non?

« »
  • à moitié plein, et même un peu plus ! (et pourtant… ^^)

    • @mamzelle carnetO Bonne façon de voir les choses =D

  • On évolue petit à petit pour devenir vraiment soi-même…enfin c’est ma Poum théorie hihi bonne nuit :-)

    • @Lucie Poum Jolie Poum théorie ;-)

  • Je vois mon verre pleins de bonnes choses… mais cela n’a pas toujours été le cas, on peut dire que j’ai été éduquée pour le voir vide, mais j’ai évolué, grandi, changé! Et cela est arrivé parce que je n’ai pas eu peur d’aller vers mon bonheur… donc je t’encourage à ouvrir tes ailes!
    Rester la même personne toute sa vie? Déjà c’est impossible, et en plus ça serait triste, on évolue, on s’épanouie au fil de notre histoire et c’est ça qui est beau!
    N’hésites pas à m’envoyer un petit mail avec tes petites interrogations si tu veux plus d’infos sur l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

    • @Mlle Pigut Tu as raison : changer et s’épanouir il n’y a que ça de vrai. Je vais essayer de trouver le temps de t’envoyer un petit mail alors. :D

  • Toujours toujours toujours le verre à moitié plein. Je suis une optimiste à un point qui hallucine parfois mes proches…

    • @Lalex Moi aussi j’étonne mes proches mais plutôt en passant alternativement d’un gros pessimisme à un optimisme débordant…

  • hummm bichette, tu me rappelles ton age??
    Quand je lis les premières lignes j’ai l’impression de lire une personne ayant déjà bien vécu. Mais c’est un sentiment généralisé quand je lis tous les blogs des fraichement vingtenaires… c’est du 40 ans à 20 ans.
    Alors oui ton corps change à l’adolescence, et le reste ma foi au cours de ta vie… heureusement d’ailleurs :-))
    Par contre je ne peux que t’encourager pour le départ à l’étranger. et peut être pas trop se poser de question justement.
     

    • @frogita Humm oui je sais, je parle comme une vieille… (d’où le titre de mon précédent article « la crise de la quarantaine à vingt ans c’est possible? »)

      Je sais bien qu’à 20 ans (un peu tassés maintenant) je ne peux pas avoir derrière moi la vie d’une quarantenaire…

      Et pourtant je me dis que je préfère justement me poser des questions maintenant plutôt que de m’apercevoir que je suis passée à côté de quelque chose d’ici quelques années…

      Oui je sais, je suis compliquée et je me poses beaucoup trop de questions pour une petite jeune hein? Promis, je vais écouter tes conseils…

  • Tout d’abord, je trouve ta demarche tres courageuse. Changer de vie, le dire, l’assumer et se rendre compte qu’on etait un peu dans l’illusion est qqchose de tres difficile à faire et à admettre. Donc bravo ! Je pense qu’il y a des moments dans la vie où on « grandit », qu’on realise que la vie passe vite… c’est justement dans ces moment là qu’on se retrouve … car parfois le quotidien nous fait oublier qui on est. Bonne continuation…

    • @Sophie Merci :D

  • Bonne chance dans ton nouveau choix de vie :-)

  • Ne te désespère pas, on est là, et on te soutiens. Notre porte t’es toujours ouverte, et ne t’inquiète pas cette petite crise arrive à tout le monde et n’importe quand!

  • Je le vois toujours à moitié plein ! :)
    C’est peut-être « simplet », mais ça me permet de tenir le coup dans pas mal de situations… Et effectivement, on finit toujours par changer à un moment ou un autre, c’est normal, on évolue.
    Je te souhaite de trouver ce que tu recherches et surtout d’être en paix avec toi même en prenant ton envol, courage !

  • C’est génial si cette nouvelle vie te plait, après tout c’est le principal.
    Et tu as un sacré courage de partir à l’étranger.

  • A moitié plein ou vide ca dépend des jours ! Mais je pense que meme si l’on change il y a une partie de nous qui reste la meme ! on ne fait que grandir !

  • Le fait de prendre conscience de l’impermanence des choses est à la base de notre libération. Le problème n’est pas de savoir si le verre qui est en face de toi est à moitié vide ou à moitié plein justement. Le problème est de voir le verre tel qui est: un verre rempli de liquide, un liquide qui au fil du temps perds de ses propriétés, s’évapore… Un verre qui se salit, qui se casse suite à un accident.
    Les choses sont telles qu’elles sont ici et maintenant. Hier n’est plus, demain n’est pas encore.  Cette prise de conscience est la voie de la libération. C’est loin d’être une doctrine triste, ou fataliste, car des verres, ils y en a plein d’autres ;) … et c’est un vaste sujet de réflexion, qu’il est bon d’apprendre à côtoyer.
    Bon courage à toi !

  • Perso, je vois le verre à moitié plein… et un verre plein se vide, un verre vide se plaint.
    En fait, on évolue pas forcément volontairement, on évolue au contacte des autres et des opportunités qu’ils vous offrent et dont on choisit de profiter.
    Le voyage est quelque chose de fantastique surtout s’il n’est pas trop préparé (juste de quoi ne pas se mettre en danger) et laisse place à l’improvisation. Il ne faut justement pas avoir peur du changement.
    Je me suis poser les même questions il y a quelques années et j’ai trouvé le début d’une réponse un peu plus tard.
    En tout cas, les voyages à l’étranger , ça ouvre l’esprit et je garde mon stage ERASMUS à Munich parmi les meilleurs souvenirs que j’ai.
    Un dernier conseil: essaie de voyager un peu à droite et à gauche avant de faire ton choix si compte d’installer un moment, tu y gagnera au final – ne serait-ce que des rencontre avec d’autres voyageurs qui peuvent d’ouvrir des portes inconnues ;)

    • @arofarn Très jolie citation… je note ! Mon départ n’est pas prévu avant encore un an alors tu as raison je vais un peu voyager en attendant! Peut être à roller quand je saurai freiner qui sait? ;-)

  • Si tu veux voyager à roller (au moins un bout), alors je peux t’aider. Et pour apprendre à freiner, aussi d’ailleurs.

  • […] un tournant dans ma vie ces derniers mois, je m’avoue enfin que j’alterne peut être un peu trop les sentiments […]

  • […] crise de la quarantaine à 20 ans c’est possible docteur ? La métaphore du papillon : changer… pour mieux rester la même ! Comme une envie de tout lâcher… Être heureux aux yeux des autres nous rend t-il plus heureux ? […]

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...