La Rafle… que vous dire de ce film?

Plus d’une semaine après coup, je ne sais toujours pas trop quoi vous dire… En effet, je suis un peu partagée… car j’aimerais justement ne rien vous dire! Mais le problème c’est que si je ne vous dis rien, ça devient difficile de vous inciter à aller voir ce film. Bref, tout cela est un peu embrouillé mais difficile que ce soit autrement en ayant vu un tel film.

Concrètement si j’aimerais me taire, c’est pour vous permettre de découvrir ce film dans les même conditions que moi, c’est à dire avec une parfaite ignorance. En effet, quand on m’a proposé de voir ce film, j’ai accepté mais décidé de ne pas voir la bande annonce. Je ne voulais pas me laisser influencer par la présence de tel ou tel acteur et encore moins passer une semaine avant la projection à me demander si le film serait à la hauteur de mes attentes…

Et je suis contente du choix que j’ai fait car j’ai découvert les acteurs au moment du générique du début du film. J’ai à peine eu le temps de m’exprimer à moi même une certaine réticence face aux noms de certains acteurs que le film commençait et m’entrainait dans l’Histoire… Si vous souhaitez découvrir ce film par vous même, je vous invite à vous arrêter dès maintenant et à ne pas lire la fin de mon article.

Vous avez choisi de continuer? Et bien que vous dire de plus sans trop vous en dire? La Rafle, c’est un film qui vous fait chialer de bout en bout. Alors certes, je suis une madeleine à la base mais le récit est tellement immersif qu’on ne peut pas ne pas se sentir impliqué… D’ailleurs, le constat était simple à la sortie de la projection… personne ne savait quoi dire.

La Rafle, ce sont des destins qui se croisent. Des destins tragiques, des personnages courageux, des lueurs d’espoirs et de bonheur parfois. La Rafle c’est comment parler de l’Histoire au travers d’histoires… Et si on y croit autant c’est parce que ce film est mené de bout en bout de main de maître. Rien n’est exagéré et tout sonne juste, que ce soit les événements racontés où le jeu des acteurs.

Des acteurs qui m’ont touché, émue alors même que je ne les aurais jamais imaginés dans ces rôles. Celui qui m’a le plus surpris est bien entendu Gad Elmaleh qui pour reprendre une phrase de Galathys « nous fait autant pleurer qu’il a l’habitude de faire rire ».  A noter aussi les performances artistiques et émotionnelles de Jean Reno en médecin résigné, et de Mélanie Laurent en infirmière consternée par ce manque d’humanité.

La Rafle, c’est aussi un film où les enfants sont omniprésents, petites victimes de la déportation. Là encore, des acteurs merveilleux, dont on n’aurait pas pensé qu’à cet âge ils puissent exprimer avec tant d’émotion l’horreur de ce qu’à été ce moment de l’Histoire.

Une mention toute particulière pour Hugo Leverdez (au centre de l’image ci-dessus), qui reprend le rôle de Jo Weismann et les jumeaux Mathieu et Romain Di Concetto, qui jouent le rôle du petit Noé Zigler (à gauche de l’image ci-dessous).

En conclusion, un film magnifique que je conseillerai à chacun de voir… On ne peut qu’être touché et se laisser emporter par l’émotion que procure ce film. Alors n’hésitez pas et surtout, n’oubliez pas les mouchoirs…

La Rafle, de Rose Bosch

Sortie en salles prévue le 10/03/2010

« »
  • La citation est de Peka (http://twitter.com/_Peka) mais c’est en tout cas très sympa de l’avoir cité et de m’avoir linké ! =)
    Critique très sympa by the way !

  • Tu sais ce que j’en pense

  • ce films est trop beau, faut trop aller le voir, on voit le vie avec les petit et la fin est surprennate.

  • C’est absolument vraie, un film très touchant et Magnifique!!!!!!!

  • Personne ne peut imaginer un seul instant ce que ces gens là ont vécu :(
    Dire qu’un film est beau c’est dit d’une manière artistique je suppose, mais la réalité elle n’est pas là ……………………………………..
     

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...