La fois où je suis tombée nez à nez avec un ours noir…

Mon dieu que le temps passe vite. Déjà une semaine que je suis en « vacances prolongées » (il paraît que ça fait pas sérieux de dire chômage… ^^) et je me rends compte que je n’ai pas encore eu le temps de venir bloguer par ici. A ma décharge je suis entièrement accaparée par la préparation de mon prochain LONG voyage

parc-du-forillon_gaspesie-canada_01

parc-du-forillon_gaspesie-canada_02

 Alors quand je vois que je n’ai toujours pas pris le temps de vous parler de toutes escapades que j’ai eu la chance de faire ces 2 dernières années je culpabilise un peu. Revenons au mois de septembre 2012. Direction : la Gaspésie et plus exactement le parc national de Forillon situé tout au bout de la pointe!

C’était une de ces randos dont on espérait pas grand chose. Après une précédente balade infructueuse la veille en terme d’observation animale, nous étions finalement résolus à profiter du paysage sans plus d’arrières pensées que cela. Je vais être honnête, la première partie de la rando me sembla… LONGUE.

parc-du-forillon_gaspesie-canada_03

parc-du-forillon_gaspesie-canada_04

En effet, le point le plus intéressant de ce parc, c’est la pointe. Sauf que pour y arriver, il faut marcher! Pas d’autre moyen d’y arriver notamment de façon motorisée. (ça se mérite) Et à l’aller, force est de constater que nous avons tout bêtement suivi le chemin principal, au bord de l’eau certes, mais large, fréquenté et surtout, en plein cagnard!

Heureusement, arrivés au bout du parcours nous ne devions pas tarder à faire notre première rencontre : un porc-épic! (qui s’y frotte s’y pique! Autant dire que je n’ai pas testé de l’approcher de près…) Cependant en dehors du phare et d’un charmante petite cabane, la déception était grande….

parc-du-forillon_gaspesie-canada_05

parc-du-forillon_gaspesie-canada_06

En effet, à l’entrée du parc on nous avait presque fait peur à nous parler de toutes les précautions à prendre si on tombait sur un ours (ne pas prendre de nourriture sur soi, ne pas le regarder das les yeux, se coucher par terre et se protéger la tête si besoin…) que d’arriver au bout de la balade pour voir seulement un porc épic nous avait un peu refroidis…

Alors que nous nous apprêtions à repartir en sens inverse, nous aperçûmes un petit escalier caché qui semblait descendre en bas de la pointe… Aventureux? Plutôt deux fois qu’une! Surtout que pas grand monde n’avait l’air d’y aller… Je vous épargne le suspense, nous n’avons pas croisé d’ours sur ce chemin! (mais une crotte qui devait lui appartenir si!)

parc-du-forillon_gaspesie-canada_10

parc-du-forillon_gaspesie-canada_09

parc-du-forillon_gaspesie-canada_11

Cependant, arrivés sur une plateforme en contrebat, nous ne regrettâmes finalement pas d’être descendus lorsqu’en laissant filer notre regard sur l’eau nous aperçûmes comme un reflet sur l’eau… Quelle ne fut pas notre surprise et notre joie quand au travers de mon zoom (merci l’objectif 200 mm ^^) nous constatâmes que c’étaient…

…des phoques en train de se dorer la pilule! :) L’après midi touchant à sa fin, c’est sur cette note positive que nous devions finalement décider de rebrousser chemin pour rentrer à la voiture… par un chemin différent! Bien loin de « l’autoroute » que nous avions emprunté à l’aller, un petit chemin dans les sous bois nous tentait les bras.

parc-du-forillon_gaspesie-canada_07

parc-du-forillon_gaspesie-canada_08

Un écureuil croisé plus tard (eh oui, comme tous les français je garde cette instinct de chasseur de photo d’écureuil) je dois confesser que c’était un peu las et pas mal fatigués que nous marchions d’un bon pas vers la voiture. Le soleil déclinait peu à peu et on ne devait plus se trouver qu’à quoi, 15 minutes du stationnement…

…quand apparu au détour du chemin… un adorable nounours! :) Juste là, sur le sentier à même pas quelques mètres de moi. Autant vous dire que je me suis stoppée net. Muette de peur de l’effrayer, j’oubliais finalement toute inquiétude pour le bombarder de photos, bien trop hypnotisée que j’étais! ^^

parc-du-forillon_gaspesie-canada_12

parc-du-forillon_gaspesie-canada_13

Se rappelant un peu tard les consignes de sécurité, c’est finalement une de mes compagnons de balade qui se mit à chanter pour tenter de le faire « fuir » afin de nous libérer le passage… Ce qu’il fit quelques minutes plus tard, se retournant paisiblement pour nous précéder sur le sentier avant de disparaître dans les buissons pour ne plus le revoir.

Autant vous dire que cette rencontre inattendue alors qu’on y croyait plus nous redonna la fougue de rejoindre rapidement notre véhicule… puis sait-on jamais la maman de ce petit bout de chou aurait pu n’être pas loin! Moralité : ne jamais perdre espoir et privilégier l’heure « entre chien et loup » pour faire de belles rencontres!

Et toi, as tu déjà eu la chance
de voir un ours de près?

Parc national de Forillon, Gaspésie.
7,80$l’entrée adulte en pleine saison / 5,65$ en basse saison.

« »
  • Hé hé, super reportage photo ! J’aime beaucoup le porc-épic moi, il a une tête chou ;)

    • @Nanie hey hey mais mieux vaut ne pas s’y frotter! :P

  • Sacrée balade, au final ! Eh non, moi je n’ai pas eu cette chance, mais ça me plairait bien, même si je pense que je serais morte de trouille !

    • @Amy oui sacré balade, comme quoi il ne faut jamais désespérer tant que la balade n’est pas finie!

  • Waouh quelle rencontre ! J’ai eu la chance d’aller y faire un tour il y a deux ans (déjà !), mais pas d’ours noir pour ma part ! Par contre, nous avions vu une baleine se promenant au loin, j’en garde un joli souvenir !

    • @En Balades oh, je n’ai encore jamais vu de baleine, je croise les doigts pour les prochains mois alors!

  • non, mais un cerf à 10 mètres ! très impréssionnée aussi !

    • @natpiment ah ben moi j’ai jamais vu de cerf aussi près par contre!

  • Oh, ça me rappelle tellement de souvenirs la Gaspésie, j’avais adoré !!!
    Profite bien miss et j’espère avoir de tes news par mail bientôt ;) Je t’embrasse.

    • @MelleBonPLan tu me manques très chère meilleure collaboratrice du blog. <3

  • C’est beau la Gaspésie, ça me donne envie! Mais ça ne sera pas pour cette année!

    • @Xel0u le l0up elle sera toujours là l’année prochaine, en tout cas n’hésites pas c’est une très belle région!

  • Oh trop mimi le petit ourson, comme quoi la balade valait le coup, finalement! La Gaspésie est définitivement sur ma to-do-list, il ne manque plus que les vacances qui vont avec… J’ai hâte de lire la suite de tes aventures au Canada :)

    • @Cindy (CetO_Montréal) c’est pour ça que j’ai quitté ma job, pas assez de vacances!

  • Les précautions et consignes de sécurité affichées dans les chalets m’ont toujours fait rire. Mais peut-être parce que je n’ai jamais rencontré d’ours ! Je pense que j’aurais tout de suite moins fait la maligne !
    La Gaspésie était déjà dans ma ligne de mire pour notre retour au Québec. Avec tes chouettes photos, elle est remontée dans la liste ! 

    • @Anne-Laure oui oui vas-y tu ne seras pas déçue! :)

  • Voilà qui a du être source d’une belle émotion !!! Un beau souvenir après coup, mais sur l’instant, il y a quand même de quoi stresser un minimum.

    • @LadyMilonguera j’avoue que j’étais tellement surprise que j’ai seulement stressé au bout de 5 minutes. :P

  • bonjour ,  en effet tu as eu de la chance ! moi encore j’étais tombée nez a nez a une rivière avec La laie et ses   Marcassins  ca avait duré quelques secondes d’admiration

    • @borabora j’ai jamais croisé de marcassins par contre, je me sentirais comme Obélix je crois!

  • […] The green geekette: elle se décrit comme une fille green, geek, gourmande, collectionneuse, artiste et sportive qui aime voyager et son blog est le reflet de ses passions et de ses aventures. Actuellement installée au Québec, on découvre avec elle la belle province et ses alentours ainsi que ses bons plans écolos ou ses rencontres inattendues, comme en témoigne son article La fois où je suis tombée nez à nez avec un ours noir. […]

  • […] cuuute… Alors imaginez ma réaction l’année dernière lorsque mon chemin à croisé celui d’un ours noir. Cependant manquait encore à mon palmarès canadien un invité de marque : […]

  • […] Il faut dire que malgré ma bonne volonté, je n’avais eu la chance de croiser qu’un seul ours noir, et aperçu de loin un original… décevant! Mais ça, c’était avant. Avant les […]

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...