Pourquoi est-il si difficile de relativiser en 140 caractères?

J’adore Twitter. La plupart des gens « normaux » sont sur Facebook et ne voit pas d’intérêt dans Twitter mais moi j’aime. J’aime cet outil formidable qui me permet à la fois de m’informer, d’intéragir avec ma communauté sur un ton plus relax, d’exprimer mes opinions…

Ah oui OUPS, c’est là un peu le problème de Twitter: exprimer son opinion en 140 caractères! IM-POS-SIBLE… enfin du moins impossible d’avoir un débat argumenté et construit. Car sur Twitter, l’internaute a, de ma propre expérience, une tendance à avoir assez vite les nerfs en pelote

J’en ai fait les frais pas plus tard qu’aujourd’hui lorsque j’ai exprimé une opinion basée sur une expérience personnelle… et grand mal m’en a pris puisqu’une demoiselle « moi-je-sais-tout » est venue m’étaler sa confiture à ce sujet… Forcément, c’est pas passé. ^^

Ceux qui connaissent ma mère vous diraient que j’en suis la digne fille… je n’aime pas qu’on me prenne de haut et quand ça me broute, j’élève la voix! (dire que je fus timide à une époque…) Aussi les gens qui croyent détenir la science infuse et te rabaissent sans même t’écouter, ba voui c’est pas mes amis.

Pour replacer le contexte, tout est parti à la base d’un tweet où la personne accusait les médecins d’attribuer « une mauvaise note » aux génériques parce qu’ils sont corrompus par les grosses firmes pharmaceutiques. Ce à quoi j’ai répondu que c’était plutôt parce que certains génériques ne sont pas à la hauteur de leur original!

Alors certes, je ne travaille pas dans l’industrie pharmaceutique comme ma digne détraqueuse, mais je faisais simplement part de mon avis de consommatrice. Et cela en connaissance de cause puisque un des médicaments que je prend n’est pas aussi efficace sous sa forme générique.

Dixit ma dermatologue elle même (ainsi que moi même qui ait malheureusement expérimenté une fois le générique), ce dernier a certes la même molécule que l’original, mais un enrobage différent qui cause une adsorption moindre ainsi que des brûlures d’estomac. Pour avoir subi ça, je sais de quoi je parle!

Vous l’aurez compris, de mon opinion le générique n’est pas le Saint Graal, d’autant plus qu’il m’est souvent arrivé de constater que le générique est parfois plus cher que l’original! Véridique sur des produits aussi courants que le paracétamol ou la pilule contraceptive par exemple… Normal ça?

Mais revenons en à nos moutons… suite à l’expression de mon opinion, je me suis retrouvée face à… un mur! Cette personne devait avoir du temps à perdre puisque c’est plus d’une quarantaine de tweets qu’elle m’a adressés afin d’étaler TOU-TE sa confiture! (elle devait pas avoir mis assez de sucre dedans…)

Ce à quoi j’ai répondu que le débat était clos. Toutefois, j’avoue ne pas avoir pu m’empêcher de lâcher à mes followers une petite boutade à ce propos, à laquelle cette personne (qui ne me follow pas et m’a donc stalké pour le voir…) a réagit avec la plus grande véhémence!

C’est là un des grands travers de Twitter… les esprits s’échauffent vite. Et c’est comment pour avoir exprimer mon opinion et fait un petit tweet moqueur (mais pas méchant et non ciblé d’ailleurs) je me suis retrouvée à me faire traiter rien de moins que d’idiote, couarde, menteuse, conne et attention…

… d’experte d’internet nourrie au ragot de fond de forum! L’insulte SU-PRÊ-ME quoi! (lol) BREF, ceci est une anecdote personnelle, mais en tout cas ce n’est pas la première fois que je vois ça sur Twitter, et j’en viens à me demander si on peut vraiment engager la conversation sur Twitter?

Ne sommes nous pas trop limités par ces 140 petits caractères qui nous empêchent de développer notre pensée et amènent certains à être peut-être plus hargneux qu’ils n’oseraient l’être dans la « vraie vie »? Je serais curieuse d’avoir votre avis sur la question! Avez-vous un comportement différent sur les réseaux sociaux?

Et toi lecteur,
t’emportes tu plus facilement sur Twitter & co?

« »
  • pouuah, j’arrive pas à croire qu’elle t’est renvoyé une 40aines de tweets… en fait elle est juste dingue :) bises

    • @Dominique Décoratrice moi non plus j’y crois pas, mais bon j’me dis que j’ai du lui occuper sa soirée à celle là au moins… ;-)

  • avec twiter je relativise bcp plus…mais la moutarde monte en effet, je peux etre tres mechant..et la,140 caracteres c’est bien trop

    • @idem comme tu le dis, la moutarde monte vite… et je me désolerai toujours des personnes qui en viennent si facilement aux insultes. Ma force face à ton ça? Rester polie et courtoise, ne jamais devenir vulgaire et puis vive le second degré!

  • Sur les réseaux sociaux, non.. sur internet tout court ! La peur de se faire taper ou qu’on nous voit le menton tremblant et le regard fuyant n’existe plus ! Et pusi, aussi, ça a été prouvé, internet rend les gens beaucoup plus imbus d’eux même (cf les photo-putes sur facebook, les pingouins super-héros sur les forum…) alors on tombe de plus en plus sur des cons…
    Tu sais, ceux qui t’envoient 140 tweet en disant que t’es une meuf de bas-etage, geek qui traine sur les forum, et EUX, bah EUX, il vivent dans la vie réélle, quoi, tu vois, ils savent de quoi y parlent…sur tweeter :)

    • @Clem’ Oui sur internet tout court tu as raison! Pas de peur de se faire taper, c’est vrai que ça rend les gens drôlement imbus d’eux même. Le pire dans tout ça, c’est que je ne vais jamais sur les forums… ;-)

  • Bonjour,

    C’est pareil sur facebook!
    J’ai eu droit à une mademoiselle « moi-je-sais-tout » qui au moindre statut que je postais (elle devait les guetter lol), venait étaler sa confiture « pas toujours fraîche ». Sauf qu’un jour ce n’est plus passé , et je lui ai dit « on va s’en tenir là et mettre plus que les distances dans notre amitié » et là PAF!!! j’ai reçu des menaces!
    Non mais les gens sont tombés sur la tête!!! Faut se détendre du slip , comme on dit dans ma famille, et laissait les gens s’exprimer.

    Par contre les personnes « moi-je-sais-tout » dans la vie réelle vont moins se la ramener déjà…ils se cachent derrière leurs écrans… mais faut leur rappeler que les menaces, insultes et calomnies sur les réseaux sociaux sont pénalisables ^^

    Sur ce, bonne journée à touuuuuuuuuus. 

    • @La Loutre N’étant pas sur Facebook à titre personnel je n’ai généralement pas ce problème avec mes amis mais plutôt avec des « inconnus »… LOL pour la confiture « pas toujours fraîche ». ;-)

  • Mais pourquoi oublies-tu de parler de ton complot de génériques plus cher que l’original? C’est ça le ragot de fond de cour. Rien d’autres.

    Je suis déçue que tu oublie de mentionner tes bouderies, le fait que tu te sois foutu de ma gueule sur ta TL, jouant après les vierges effarouchées et m’accusant de stalking, tout en m’ayant bloquée juste après de belles tentatives d’attention-whorisme auprès de tes followers.

    Que tu ne connaisses pas la science du médicament, aucun problème, que tu penses que ton cas particulier vaut plus qu’une étude clinique, bon ça j’ai envie de dire que c’est le lot de beaucoup sur terre, c’est malheureusement pas surprenant…

    Mais que tu omettes de préciser le complot des médicaments génériques trop chers, les vannes dans le dos des gens, les appels à lynchage et le blocage, ça c’est beaucoup moins classe.
    Bon courage. 

    • @carolinecherry Je pense que sur ce coup ci, c’est toi qui déforme mes propos… vois tu le mot « complot » quelque part dans ma timeline? Je parlais de MON expérience personnelle qui m’a amenée plus d’une fois à me faire donné une pilule ou du paracétamol sous sa forme générique… et à constater que le prix était plus cher que l’original, POINT.

      Quand à l’accusation de stalking, il faudra que tu m’expliques comment tu es arrivée ici vu que tu n’es pas une lectrice habituelle de mon blog, hein. ;-) Et puis arrête de déformer mes paroles, je n’ai jamais dit que je pensais que mon cas particulier valait plus qu’une étude clinique…

      Le fait que le générique de mon médicament soit moins efficace est une vérité reconnue par le milieu des dermatologues, ce qui explique qu’à chaque fois pour CE médicament le médecin marque « non substituable » sur mon ordonnance… Pour le reste de mes médicaments, y compris ma pilule, j’ai souvent des génériques.

  • Tes deux derniers tweets d’hier soir sont à ce titre assez claire sur cette schizophrénie de troll que tu as démontré. 
    Dénoncer la hargne en 140 caractères puis touitté que tu vas penser à moi comme punching ball pour ton cours de boxe, en ajoutant que c’est pour rire.
    Effectivement LOL. 

    • @carolinecherry je pense qu’il serait temps que tu investisses dans un sens du second degré… « Twitter c’est pas la vraie vie MEUF ». Moi je garde toujours le smile quand je twitte, pas un rictus de démence comme celui qui doit te chatouiller les lèvres… A bon entendeur!

  • déjà sur facebook les esprits s’échauffent rapidement … (souvenirs douloureux du 6 mai où j’ai été traité de facho, gauchiste, écolo à la noix, bêtasse de gauche, et j’en passe). C’est difficile de discuter sainement via écran interposé parce que déjà :
    -on a pas l’intonation
    -on ne voit pas le visage de l’autre
    Donc, les conversations sérieuses, maintenant, je ne le fais plus ni sur forum, ni sur fbk, ni … j’en parle avec mes amis en vrai. c’est mieux pour les brûlures d’estomac.
     
    PS : pour être une grande malade, les génériques m’allègent bien souvent le portefeuille, et ma pilule, en générique, ne me coute rien, alors qu’en vrai 40 euros !!! Donc je trouve ça scandaleux les génériques qui coutent plus chers, mais à qui est ce dû vraiment ? aux pharmaciens qui fixent leurs prix ? (ma pilule en pas générique passe de 41 euros les 3 plaquettes à 29 si je fais 500m de plus.)

    Quant à tes brûlures d’estomac, c’est lamentable effectivement que certains génériques aient plus d’effets secondaires que les originaux. Heureusement pour moi, je ne l’ai pas encore subi. (par contre, l’interaction entre médicaments pour cause de médecin laxiste, ça oui.)

    • @Aline Aïe ma pauvre, je compatis avec ton expérience… En ce qui concerne les génériques, c’est ma détraqueuse qui en a déduit que j’étais contre, or je ne suis que contre UN SEUL générique, celui qui n’est pas aussi efficace que son original et qui me fait des brûlures d’estomac.

      Et j’ai juste relevé sur Twitter que parfois (et quand je dis parfois, c’est que ça m’est déjà arrivé plusieurs fois) le générique est plus cher, c’était juste une constatation… ^^

  • MMM… bosser dans l’industrie pharmaceutique ne la rend pas des plus objective il me semble ;)
    Sinon, je pense effectivement que cet outil réducteur destiné au plus grand nombre répond au critère principal : être accessible au plus grand nombre justement. Le principe du tweet : rapidité d’écriture, de lecture, de réflexion. Sa brieveté autorise la mise au rencard ET de l’orthographe ET de l’argumentation. Accessible au plus grand nombre, donc. Qui a dit foire d’empoigne ?

    • @Lilou tu as bien résumé Twitter : « la mise au rencard ET de l’orthographe ET de l’argumentation » ;-) mais bon c’est pas le première à me brouter le chou sur Twitter et puis ça sera sûrement pas la dernière donc je vais continuer à twitter en paix. ;-)

  • Ayant moi-même réagit à ton tweet, j’ai eu droit à un petit message de sa part. Ton tweet comme le mien étaient moqueurs, il n’y avait pas d’attaque ni de jugement, sa réponse exprimait de la hargne et de la colère. Donc, je confirme que je vais non-suivre cette personne.
    Ensuite, pour répondre à ta question… Je ne suis que sur Twitter et sur IRC (oui, je ne suis pas normal, je n’ai pas FB). Sur Twitter, jamais je ne m’emporte. Parfois je m’offusque de certains propos, mais j’ai tendance à réagir par l’humour et l’ironie. Et jamais je n’utilise un média limité à 140 caractères pour un sujet polémique ou controversé.
    Sur IRC, il m’arrive de m’emporter, mais parce que la conversation est aussi réelle qu’au téléphone ou IRL, et que l’on peut réellement s’exprimer et s’expliquer, qu’il est facile de placer un « Attends, je m’explique ». Et aussi, parce que je connais les personnes avec qui je parle, on a nos caractères, nos idées, mais on sait dialoguer et communiquer.
    Bref, cette personne est peu recommandable à mon avis, du moins à la première impression qu’elle m’a donnée. Peut-être sait-elle parler avec les autres sans exposer son « JE », mais pas sur twitter.
     
    P.S.: Je mets mon vrai pseudo, mais sur Twitter je suis Ethanaul :)

    • @CrazyCat je pense que cette personne ne sait tout simplement pas faire la différence entre un tweet « moqueur, sans attaque ni jugement » comme tu dis et la hargne pure dont elle a ensuite fait preuve en m’affublant de tous les noms…

  • Juste pour dire que je suis complètement d’accord avec toi sur l’efficacité moindre de certains génériques. La pharmacienne aura beau me dire que « c’est la même molécule madame ! c’est pas possible que ça soit moins efficace ! » concernant mes anti-histaminiques, ben j’ai envie de dire ATCHOUM dans ta face. C’est PAS pareil. 

    • @La Journaliste IT Pink & Green Soulagée de voir que je ne suis pas la seule à constater celà! (même si dans le fond c’est pas cool du coup…)

  • il y a les broutes choux et ceux qui ont trop de temps. Les deux ensemble c’est la combinaison fatale ;) Il faut de tout pour faire un monde…

    • @Queen of Cups Ah ah j’adore :) (et tu as raison, il faut de tout pour faire un monde… mais de là à ne pas pouvoir exposer des faits sans te faire affubler de noms pas très sympas…)

  • Moi ce qui me frappe dans l’histoire c’est surtout ce discours de cour d’école du type: « Hé les copains, ya la vilaine là bas qui est méchante avec moi »
    Y a t-il vraiment besoin de prendre tout ton lectorat à partie dans cette histoire? Parce que du coup la personne avec qui tu as eu ce différend s’en prend maintenant plein la tronche de la part de tes lecteurs. Est-ce qu’elle mérite vraiment ça, pour avoir osé ne pas être d’accord avec toi?
    Faut-il vraiment en arriver à ça, autant de véhémence et de propos démesurés, sous simple prétexte d’une différence d’opinion?

    • @Lenelai (tu vas rire mais ton commentaire avait atterit direct dans mes spams, preuve que… ^^)

      Tout d’abord, je tiens à rappeler que j’ai d’abord pris mes lecteurs à parti sans nommer personne, et uniquement en exprimant mon ras le bol des gens qui étalent leur confiture sans écouter. C’est uniquement parce que cette personne s’est ensuite mise à m’insulter que j’ai révélé qui elle était, si elle était resté courtoise et polie ça en serait resté là.

      Là encore, dans cet article je ne l’ai nommée nul part et c’est elle qui est une fois de plus venue tendre le bâton pour se faire battre. Depuis le début j’expose des faits généraux qui concerne MON expérience personnelle et c’est cette demoiselle qui m’accuse d’en faire des généralités et s’en offusque avec tant de véhémence…

      Si j’avais envie de lyncher cette personne, crois moi je l’aurais mentionnée en toutes lettres ici, au lieu de quoi j’ai juste voulu ouvrir le débat sur un sujet plus large… Je suis déjà passée à autre chose mais preuve en est que ce n’est pas le cas de tout le monde…

  • Hello!
    Je ne vais pas apporter grand-chose au débat, mais Twitter peut être redoutable parfois… Dans un autre style, j’ai récemment blessé une personne avec qui je m’entendais très bien IRL parce que j’ai tweeté quelque chose sur une autre personne… qu’elle a pris pour elle. Bad timing, grosse boulette. Malgré mes explications, je n’ai plus de contact depuis.
    L’ironie passe mal, voire pas du tout en 140 caractères et si l’on ne prend pas certaines précautions, tout part rapidement en chou fleur… Toutes les explications de la Terre ne peuvent, parfois, rien y changer.
    Quant au sujet des génériques, je suis d’accord avec toi. Les formes changent, les personnes âgées peuvent ne pas retrouver leurs petits (elles sont habituées aux formes et couleurs), etc. Sur le fond, certains excipiants changent aussi, dc tout n’est pas copie-conforme… Bref, je suis d’accord avec toi!
     

    • @Bulles de Flo Je trouve dommage que des amitiés s’arrêtent sur des quiproquos… quand les gens comprendront que la vie est trop courte pour se faire la gueule pour un rien!

  • Oui bien sûr il faut passer à autre chose. ^^
     
    Le fond du débat que tu soulèves ici est intéressant, et les réactions au fait de base (qui est somme toute ordinaire (sans le côté péjoratif du terme), c’est une discussion houleuse comme on peut en trouver partout, et au fond ce n’est pas le sujet) en sont tout à fait représentatives.
    Comme tu le dis, les gens, sous couvert de quasi anonymat, osent sur internet des choses dont il se garderaient bien IRL. C’est bien ça qui me choque. (Et ce n’est pas l’attitude de ton interlocutrice dont il est question.) Ce que je veux dire, c’est que parmi tes lecteurs, followers qui t’apprécient, combien se sont cru dans le bon droit d’intervenir et de te défendre dans un échange d’opinions qui ne concernaient au fond que toi et ton interlocutrice?
    Qui oserait faire la même chose dans la rue, intervenir dans une conversation de parfaits inconnus et de se moquer d’une personne? Tu demandes un avis sur la question, voici le mien: Tu n’as effectivement pas demandé à tes lecteurs de s’acharner sur une personne. Néanmoins, si chacun se pense la liberté de le faire, c’est une marée de gens que la personne se prend sur le coin du nez. Et ça peut blesser.

    Voilà, c’était ma petite opinion sur la question ^^

    • @Lenelaï et là je reconnais que tu as raison sur ce point, ça s’appelle l’ingérence et c’est là encore un des travers de Twitter… ;-)

  • J’aimerai bien…mais je n’arrive pas à être à l’aise sur twitter, je découvre petit à petit ce monde (et oui j’ai mis du temps à m’y mettre..), et si je suis à l’aise sur de nombreux autres supports, je redeviens tout à coup timide sur twitter. Sur ce réseau, plus qu’un autre, je me sens particulièrement timide et vulnérable…enfin, j’y réfléchis depuis qq temps et c’est peut être justement à cause de ce côté « mise au centre de la place publique », au risque de se recevoir des insultes, qui me met mal à l’aise… pourquoi sur twitter plus qu’ailleurs ? Après tout sur un blog, ou même facebook aussi on prend ce risque…mais c’est pourtant différent. Bref, j’ai l’impression que toi tu gères, mais bien que ça reste virtuel, je pressens que ça peut être assez « violent »…

    • @Les Sens Ciel ♡ à mon avis le gros point faible de Twitter est justement ses 140 caractères… les gens sont plus agressifs quand ils ont moins d’espace pour s’exprimer peut-être?

  • Oui, contrairement à toi, quand j’ai un truc à dire quelqu’un, je le fais frontal, je twitte pas 5 fois le même lien pour attirer le chaland sur ma situation.

    @Dominique-Décoratrice Si vous savez expliquer en moins de tweets le fonctionnement du pricing du médicament en France, je suis preneuse, montrez-moi

    @zegreengeekette Il n’existe pas de générique du paracétamol, si tu avais cliqué sur le lien que je t’ai envoyé, tu le saurais :/ Faut-il que je te reexplique ? Tu comprends vite mais faut expliquer longtemps, non?

    @aline il n’existe pas de générique de médicaments non remboursés, donc oui, comme tu le supposes dans ton commentaire, c’est à l’appréciation du pharmacien qui gère la pharmacie et il s’agit seulement d’acheter une marque parmi d’autres. très franchement, le plus simple est surement d’y aller franco en demandant les prix :)

    @lilou si je bossais dans l’industrie pharmaceutique, je serais a priori contre les médicaments génériques. Qui perd de l’argent avec les médicaments génériques? 

    @crazycat pas d’inquiétude, je ne tiens pas à ce que tu me suives, mais je vois que ça te fait plaisir d’en parler, c’est bien

    @lenelai merci, c’est sympa, et surtout, objectif:) je ne suis pas blessée, donc ça va :) Amusée par l’obsession compulsive de la tenancière

    • @carolinecherry Ma chère, je sais que le paracétamol est la molécule de base… mais alors que le doliprane est le médicament original le plus connu… j’ai souvent eu droit à un générique plus cher, cherchez l’erreur, point.

      De plus, j’apprécie assez mal que tu t’en prennes ici à mes lecteurs qui ne viennent que donner leur avis. Ce blog est un lieu d’expression libre mais ça reste avant tout chez moi, alors ta mauvaise humeur, tu la laisses à la porte s’il te plait…

      Quand au fait de dire les choses en frontal, c’est pas ma faute si tu t’es sentie visée alors que justement je ne t’avais pas mentionnée dans cet article…

  • J’apprécie d’autant plus le procès d’intention « ouais elle a rien à faire de ses journées » venant de la part de quelqu’un qui a pris le temps de twitter 5 fois le lien vers cet article
    Ca va être quoi la vanne suivante ?  

    • @carolinecherry tu connais les logiciels qui permettent de programmer les tweets? Apparemment tu connais autant que le sens de l’humour et du second degré… LOL.

      Moi en tout cas, je passe pas ma vie à stalker les gens sur Twitter alors que je ne les follow pas, ni à commenter sur leur blog chaque jour pour ramener ma fraise une énième fois…

      Moi j’ai une vie et j’ai bien profité de mon week-end, toi j’en doute maintenant vu ta hargne à ne pas lâcher ce sujet…

  •  je trouve que sur facebook les commentaires sont souvent aussi moches ou fielleux que ce dont tu parles sur twitter, le pic a été pendant les élections d’ailleurs. Finalement les réseaux sociaux semblent devenir des parois exutoires pour beaucoup, là où on lâche tout avec inconséquence. Pour ce qui t’es arrivée, elle a certes abusé, il valait mieux échanger avec toi par mail vos expériences et connaissances. Tu n’as pas de chance avec le générique ! Je pense que les génériques sont la plupart du temps fiables et ils sont un contre-pouvoir à celui des labos qui abusent d’une autre façon mais of course il y a des ratés. Perso je n’arrive pas à imaginer une solution parfaite pour tout le monde ou parfaite en elle même donc je me dis qu’il faut toujours de la vigilance et du recul. Bonne journée ! :))

    • @louvero tu as raison, rien n’est parfait que ce soit les originaux ou les génériques… Quand à échanger par mail avec cette personne, certes cela vous aurait évité des désagréments mais bon je préfère ne pas avoir plus affaire à elle! ^^

  • Sur Twitter, j’aime bien râler sur des gens de ma vie quotidienne qui ne peuvent pas me lire (genre, mon footeux de copain, quand il est devant sa télé). Mais ça reste soft, je suis pas une méchante fille. Et jamais violente, en tout cas!

    • @Emeline ah ah tu me fais rire avec ton copain footeux! ;-) Mais tu as raison, ce n’est pas de la méchanceté, juste un moyen de libérer un peu de la pression… Et au moins, contrairement à certaines qui tombent facilement dans la grossièreté, nous gardons notre dignité…

  • je ne connais pas twitter (enfin, je ne l’utilise pas) mais j’imagine que les conversations peuvent vite déraper! c’est d’ailleurs le cas sur les forums et blogs, parfois, les conversations dérapent et c’est sûr qu’il faut savoir garder son sang froid…

    • @Earendil garder son sang froid… je pense que pas mal de gens ne savent pas le faire, et encore moins sur les réseaux sociaux que dans la vraie vie!

  • Personnellement je pense que cette histoire ne serait pas allée aussi loin si tu n’avais pas pris la peine de « débattre » là dessus. Non on ne peut pas débattre correctement sur Twitter, c’est pourquoi elle t’a envoyé pas mal de messages pour faire passer son explication (donc inutile de lui dire qu’elle a perdu son temps, car c’en était de même pour toi). C’est un dialogue de sourd, tu as ton avis, elle a le sien et il y a du vrai dans les deux propos. Le générique n’est majoritairement pas plus cher, et les prix pratiqués dépendent clairement des pharmacies et oui, même si c’est la même molécule ce n’est parfois pas les mêmes dosages (cf ma pillule par exemple !). Il n’y a qu’à voir comme les prix pratiqués sont bas à la grande pharmacie lyonnaise et défient toute concurrence dans cette ville. 

    J’ai eu moi aussi (et je pense comme presque tout le monde ^^) des soucis avec des gens qui pensaient tout savoir, néanmoins tu as beau émettre une critique envers ce type de personne, je pense qu’on agirait quasiment tous ainsi si on s’y connaissait sur un sujet. De mon point de vue, tu as quand même jeté pas mal d’huile sur le feu aussi (cf le punching ball, le post sur ton blog, etc.) et tu t’étonnes qu’elle te « stalke » après la conversation que vous avez eue ? Elle t’a traitée comme il ne fallait pas, certes mais tu l’as aussi pas mal narguée (de mon point de vue hein !) donc pour moi tords quasiment partagés, et si j’ai appris une chose grâce à Twitter c’est bien de savoir laisser couler parfois, car ça ne vaut clairement pas la peine de se prendre la tête pour ceci car ton billet ressemble plus à un règlement de compte qu’autre chose et c’est dommage, l’idée de base n’était pas mauvaise.

    Bisous et bonne continuation ! :) 

    • @Hélène effectivement, on peut dire que c’est un « dialogue de sourd », et même si tu as raison par rapport au fait qu’il vaut s’en doute mieux laisser couler la plupart du temps… J’ai laissé trop de choses couler sur moi par le passé et aujourd’hui je ne supporte plus les gens qui se permettent de m’insulter.

      Tu dis que j’ai jeté de l’huile sur le feu, certes. Faire quelque chose plutôt que de ne rien faire, en quelque sorte oui c’est jeter de l’huile sur le feu… Mais saches que si j’avais voulu faire un brasier, j’aurais explicitement nommé la personne à l’origine de cette situation, au lieu de quoi j’ai uniquement raconté l’histoire afin d’en tirer une leçon générale…

      Après je te reconnais le fait que ce billet puisse sonner comme un règlement de compte… eh bien pourquoi pas, mais à vrai dire je considère que contrairement à cette demoiselle, je suis toujours restée polie, et que je ne suis pas descendue à son niveau en la traitant de conne et autres joyeusetés!

      Bref, merci pour ton objectivité tout de même! ;-)

  • Je ne sais pas Twitter, c’est aussi simple que ça. C’est un outil sur lequel j’ai du mal à accrocher justement par la pauvreté du langage auquel on est obligé de se soumettre. C’est peut-être d’ailleurs une des raisons pour laquelle j’ai du mal à lier des contacts sur ce réseau social vu que je me dis que ça ressemble beaucoup à du zapping et je ne vois pas l’intérêt de s’exprimer vraiment là-dessus en 14 mots. Je l’utilise quand même mais je reste plus réservée et je préfère me rendre sur d’autres supports qui me sont plus adaptés par rapport à ce que je veux exprimer. Au fait, que veut dire IRL? Encore un truc que j’ignore.

    • @Fanja IRL = « In Real Life » = dans la vraie vie, désolé pour l’acronyme :)

  • Rohlalala j’hallucine. ya vraiment des gens qui s emmerdent à ce point…..
    Qui n ont pas de vie…
    J ai essayé de débattre sur youtube, enfin, même pas, juste de donner mon avis. Un avis genre  » je défends tranquillement  et gentiment les pauvres gens dont vous vous moquez, ils font bien ce qu’ils veulent ».
    Et bien j ai eu le droit en réponse à une insulte bien bien grossière, et à un  » ton pseudo dit le contraire de tes pensées »  : ?!!
    Un pseudo ça reste un nom à la con trouvé un soir de cuite bien souvent non ?
    J’ai supprimé mon compte direct.

    Les gens sont vraiment stupides, c’est tout juste pas possible d’ échanger avec eux.
    Dans la rue tu ne pourrais même pas t’entendre ou débattre de façon intelligente avec ne serait ce qu’une personne sur 10. Alors imagine sur internet. Surtout que les gens se lâchent, car c’est anonyme, et qu’ils de défoulent de leur vie sans intérêt, parce que c’est le seul endroit où ils ont l’impression de laisser une trace.

    Bon je suis un peu radicale hein :), mais apparemment les autres ne sont pas mieux.

    Twitter m’a l air pire, dans le sens où une fois que t’as lâché ta phrase, ca ne passe pas inaperçu. Comme un gros pavé dans la mare quoi.
    Si c’est effacé, on va te demander pourquoi.
    Si sur FB tu changes ton profil, pareil. Je suis vraiment heureuse sans tout ça, car je ne sais pas gérer les revers. Si t’y arrives, tant mieux !! Mais bon courage quand même ;)
     

    • @Mag le terme « pavé dans la mare » est tout à fait adapté je pense… Et si je préfère Twitter par rapport à Facebook encore, c’est parce que je sais que sur Twtter je peux au moins mettre de la distance par rapport à ces personnes qui ne me connaissent pas du tout!

  • Et les gens deviennent vraiment parano et agressifs derrière leur écran c’est assez taré….

    • @Mag agressifs c’est bien ça… y a qu’à voir les insultes auxquelles j’ai eu droit…

  • Hello. And Bye.

  • Les français aiment mettre tout en catégorie et classer.Peut-être faut il créer des plateforme de communication réservés à un type d’humeur de l’individu, à un degré de liberté de s’épancher ou non.Dans l’éducation nationale avec Viaéduc, ils réservent le réseau social à un style de communication plus professionnelle que personnelle.
    FB ou fesse book comme certains ironisent, est attrayant par son ouverture au monde et paradoxalement dans chaque fb , des groupes avec une forme d’identité nationale se constituent.Chez Twitter , les professionnels du sport vendent leur image, il faut peut être y parler à travers des slogans:J’en ai deux grosses, pas pour les gosses…suivez moi sur tweeter…
    Après , il manque la plateforme pour que les malades puissent parler à un psychologue depuis leur divan personnel, cela coûterait moins cher et peut-être éviteraient que ces malades nuisent aux normopathes.Je pense qu’avant tout la gestion de la solitude devant la naissance ou la mort, a longtemps été gérée de près par la religion ou la pression morale de la société.Aujourd’hui l’absence de foi dans ce qu’on fait, conduit à des vomissements des gens qui souffrent…Certains ont la chance de vomir de jolies fleurs et des diamants et d’aller à l’essentiel avec 140 caractères, tandis que des malades comme moi , utiliseraient bien plusieurs plateformes à la fois pour exprimer leur logorrhée…

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...