Protections menstruelles… êtes vous sûres d’avoir fait le bon choix?

Mesdames, mesdemoiselles… en cette journée de la femme je m’adresse à vous pour vous poser cette question: êtes vous sûres de tout savoir sur les protections menstruelles que vous utilisez chaque mois? Si je pose la question, c’est parce que moi même j’étais il y a 2 ans encore totalement ignorante de la réalité des choses, me croyant une femme libre avec mes protections périodiques jetables…

Allez, gageons qu’une grande majorité de mes lectrices navigue encore entre serviettes hygiéniques et tampons jetables à l’heure où j’écris ces quelques mots… Et pourtant imaginent-elles seulement les conséquences de cette utilisation? En effet:

1) L’industrie des protections jetables est extrêmement polluante pour la planète. D’une part parce que de nombreux produits chimiques sont utilisés lors de leur fabrication et d’autre part parce que celles-ci ne sont pas biodégradables et nécessitent près de 500 ans avant de se dégrader.

2) Les protections jetables ont un coût non négligeable pour la femme car il faut réinvestir dedans tous les mois soit un total d’entre 10 000 et 15 000 serviettes (ou tampons ou les 2) par femme dans sa vie.

Mais surtout:

3) Il y a un risque potentiel pour notre santé (cependant rien n’a été scientifiquement prouvé c’est pourquoi je mentionnerai ces risques simplement au nom du principe de précaution):

- les fabricants ne sont pas obligés de communiquer la composition de leurs tampons: on peut y retrouver des ingrédients toxiques tels que de l’aluminium, des alcools, des additifs de parfum et des hydrocarbures. L’aluminium dans les déodorants et le paraben dans les produits ne sont toujours pas interdits alors que leurs méfaits sont connus… il en est de même ici.

- les pesticides utilisés dans l’agriculture libèrent des toxines laissant des résidus dans le coton utilisé dans les tampons.

- les procédés de blanchiment des tampons peuvent laisser des résidus de dioxine (produit chimique chloré relié au cancer): les fabricants soutiennent qu’elle ne se trouve pas en quantités « décelables » dans les tampons blanchis mais il faut se demander ce que des année d’accumulation de « doses infimes » peuvent faire…

- les fibres artificielles (comme la rayonne) utilisées dans les tampons sont abrasives: lorsqu’un tampon s’allonge, il exerce une pression sur la région utérine, provoquant de petites coupures qui enferment des particules dans les tissus.

- un tampon absorbe tout, le sang et les sécrétions vaginales: cela peut aboutir à un déséquilibre de la flore vaginale et entraîner des problèmes style mycose ou syndrome du choc toxique.

Il y a deux ans, je découvrais ces quelques vérités et décidais de laisser tomber une bonne fois pour toutes les protections jetables non écologiques. Le changement a été radical et aujourd’hui je ne le regrette absolument pas. Pour rien au monde je ne retournerais en arrière!

Les prochains jours seront donc en partie consacrés à vous présenter diverses protections menstruelles, beaucoup plus respectueuses de l’environnement et de notre santé. Soyez attentifs, un concours est à venir prochainement… ;-)

« »
  • […] Protections menstruelles… êtes vous sûres d’avoir fait le bon choix? […]

  • Ben tu coup tu utilises quoi? :/
    (oui je reste très attentive à tes prochains articles, je ne savais pas tout ça *fouyaya* )

  • Bien curieuse de voir ce que tu as à nous proposer. Quand j’étais ado, je faisais dans le bio pour les protections, mais j’ai fini par abandonner…

    • Promis les filles, je vois dévoile tous mes secrets dans les prochains jours! :D

  • Je veux bien que tu nous explique ce qu’il existe comme protection un peu plus « green » du coup :)

    • Dis toi que tu n’es pas au bout de tes surprises… ;-) (j’ai interêt à me dépêcher de publier mon prochain article car vous avez l’air très curieuses… c’est un bon point!)

  • Wow, c’est clair que tu dis des choses vraiment intéressantes, j’étais au courant de rien de tout ça… C’est vrai que quand on a nos règles pour la première fois, on ne sait pas vraiment comment y faire face et avec quels protections, souvent on en voit que deux: Tampon et serviettes.
     
    Personnellement, je ne supporte pas les tampons, donc je mets des serviettes. C’est pas écolo c’est sur, mais on va ire que c’est le moins chiant pour moi ^^.

    • @Fraise Oui, surtout que lors de notre première fois, c’est généralement la mère qui « gère » l’événement, et celle ci propose bien souvent à sa fille les protections hygiéniques qu’elle connaît… Du coup, comme la coupe menstruelle est peu connue et qu’elle peut faire peur, elle n’est généralement pas proposée aux jeunes filles qui ne l’a découvrent que quelques années plus tard…

      Quand tu dis ne mettre que des serviettes, tu peux quand même être un peu plus écolo si tu choisis des serviettes jetables écologiques comme celles de la marque Natracare . ;-)

  • euh un coût mensuel, non ? (pas un coup) :P
    mais à propos de coût, les protections bio ne reviennent pas plus chères du coup ?
    (je débarque de twitter, je me renseigne)

    • @Marie / LRCLV Ah heureusement que j’ai des gens pour me relire et corriger mes vilaines fautes… (oups on a rien vu hein…) Concernant le coût, celà dépend du choix, dans le cas cas protections biologiques jetables elle seront certes plus chères que les traditionnelles. Par contre si tu prends la coupe menstruelle, elle coûte 20€ et dure 10 ans! (je te laisse calculer le coût mensuel qui est bien faible pour le coup…) =)

  • […] d’utiliser des cotons jetables polluants, notamment à cause du fait qu’ils soient blanchis au chlore, source de pollution importante et toxique pour la peau. Mais si on veut aller jusqu’au bout, il existe des lingettes démaquillantes écologiques […]

  • […] peu de lecture instructive, à propos de « Protections menstruelles… êtes vous sûres d’avoir fait le bon choix?« , puis à propos des questions détaillées à propos des protections jetables […]

  • Merci à la Green Geekette :) Je suis toujours contente de voir des blogueuses qui parlent des cups avec enthousiasme. Si vous voulez en savoir plus, allez voir sur mon site http://menstrualcup.co qui explique en détail le pourquoi du comment avec une grosse section de questions/réponses. Il y a aussi un forum où je répondrais à vos questions les plus farfelues. Bonne journée à toutes :)

  • […] invite à lire l’article que j’avais écris sur ces nombreux avantages et celui sur pourquoi vous ne devriez absolument plus utiliser de protections traditionnelles. N’hésitez pas à lie et à faire tourner, c’est d’utilité […]

  • […] Si vous me lisez, vous devez pourtant savoir que je n’ai pas utilisé un tampon hygiénique depuis plusieurs années… parce que je suis devenue une fan inconditionnelle de la coupe menstruelle! D’ailleurs, je vais vous laisser aller relire de vous même mon discours selon lequel les tampons traditionnels sont dangereux. […]

  • […] le sujet de la dangerosité des protections périodiques jetables, j’en avais déjà pas mal dit dans cet article. Toutefois, je tiens à vous rappeler que le coton qui compose la plupart des tampons est traité […]

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...