Missfit Montréal : le crossfit « girl power »

Depuis 2 ans, je suis devenue une fille assez intense en terme de sport. Le yoga, le pilates, bref les trucs « mous », j’ai testé, c’est pas pour moi. Même la gym suédoise ce n’est plus suffisamment « crevant » pour vous dire… Non moi, il me faut du défi, du vrai. Serrer les dents pendant l’effort j’aime ça moi!

studio-missfit-entrainement-crossfit-montreal_01

Des cours de Bootcamp, ça faisait déjà plusieurs mois que j’en faisais dans mon gym habituel. J’aimais vraiment ça et j’avais plutôt bien progressé – entre mes différents séjours à l’hôpital ^^ – mais toujours en quête de nouveaux défis, j’ai été pas mal intriguée lorsque j’ai entendue parler du Crossfit.

En effet, faisant également de la musculation en parallèle du Bootcamp depuis quelques mois, le Crossfit apparaissait comme l’idée du siècle puisque combinant les 2 en un entraînement très intense qui « combine principalement la force athlétique, l’haltérophilie, la gymnastique et les sports d’endurance », rien que ça!

Le Crossfit repose sur le principe de WOD – pour «workout of the day», autrement dit on peut venir chaque jour sans jamais faire le même entraînement! Pas besoin de s’entraîner pendant des heures, ici 45 minutes suffisent largement. Et croyez moi, à la fin généralement t’en redemandes pas! IN-TEN-SE on a dit.

Chez Missfit, il existe plusieurs types de séances : les séances « classiques » qui sont vraiment du Crossfit pur, mais aussi des séances plus cardio et d’autres vraiment spécifiques comme celles d’haltérophilie ou de gymnastique, ou même celles dédiées aux abdos (que je ne recommande vraiment pas par contre car je m’y suis blessée ^^)

studio-missfit-entrainement-crossfit-montreal_02

studio-missfit-entrainement-crossfit-montreal_03

Personnellement, celles où je capote le plus – et je ne vais d’ailleurs quasiment qu’à ce type de cours là – c’est les séances traditionnelles. Celles où tu te donnes à fond pendant un AMRAP (= « As Many Rounds As Possible ») par exemple : une série d’exercices où tu dois en faire le plus grand nombre possible en un temps donné.

45 minutes de souffrance à base de burpees, squats, push-ups – pas encore de pull-ups dans mon cas malheureusement –, kettlebell swings, thrusters, clean & jerks et autres mouvements diaboliques aux noms barbares c’est ce qu’il y a de meilleur dans ce sport! 😛 (non, ne partez pas en courant!)

C’est dur, pendant un workout il n’est pas rare de lâcher une grimace – non en fait plusieurs – mais on ressent vraiment une grosse ambiance de groupe. Je ne sais pas si c’est comme ça dans toutes les box de Crossfit, mais chez Missfit les coachs sont vraiment derrière toi à te pousser pour que tu ne lâches pas!

Le seul discours auquel je n’adhère personnellement pas trop, c’est la volonté de proposer des cours spéciaux abdos/fesses ou soit disant « adaptés pour la femme » afin qu’on ne devienne pas trop musclées… Euh ben comment dire, moi justement je VEUX être musclée! (complexe-du-pot-de-confiture-bonjour)

studio-missfit-entrainement-crossfit-montreal_07

studio-missfit-entrainement-crossfit-montreal_08

Pour avoir fait de la musculation pendant près d’un an avant de commencer le Crossfit et avoir fait vraiment pas mal de recherches sur le sujet, croyez moi il y a fort peu de chances pour qu’une femme se transforme naturellement en Hulk! La raison est simple : on ne produit pas de testostérone comme les mecs…

Autrement dit, sans prendre de compléments alimentaires louches pour faire gonfler les muscles, le seul risque est à peu près de perdre du gras pour gagner du muscle. Je ne vais pas rentrer dans le débat maintenant, mais moi une femme musclée, avec des abdos et des bras bien dessinés, je trouve ça plutôt beau! ^^

On dit souvent d’ailleurs que 20% du travail est fait au gym et 80% dans la cuisine… C’est à dire que passer des heures au gym ou au Crossfit pour s’enfiler une poutine derrière ne vous aidera pas trop. Les filles hypers musclées à faire peur, c’est aussi une alimentation sans faille, et sans gras pour le coup!

Et comme si j’essaye de manger le plus équilibré possible, que je n’ai pas envie de me gaver de protéines et surtout que je ne suis pas non plus prête à sacrifier totalement ma gourmandise pour mon physique… et bien je me muscle peu à peu, mon corps devient plus ferme mais en aucun cas je ne deviens moins féminine!

studio-missfit-entrainement-crossfit-montreal_04

Bref, revenons à nos moutons. 😛 J’ai oublié de le préciser plus haut mais Missfit est un gym entièrement réservé aux filles. C’est loin d’être la raison pour laquelle je l’ai choisi, mais disons que la proximité avec ma job et surtout une bonne promo avec un abonnement de 3 mois à – 50% ont un peu forcé l’occasion…

Ce que j’aime à Missfit, c’est qu’il y a des entraînements toute la journée, de 7h à 20h et même la fin de semaine! Le nombre de filles par cours étant limité à 15 – c’est là l’inconvénient – il faut s’inscrire à l’avance pour les cours les plus prisés. C’est à dire ceux du soir, parce que le matin à 8h généralement on est en petit comité. ^^

Le système actuel a ses avantages et ses inconvénients : il faut inscrire son nom sur un grand tableau noir. Alors d’un côté c’est fun et ça favorise le contact humain mais de l’autre j’aurais plutôt opté pour la possibilité de le faire en ligne… Il faut donc soit appeler pour réserver un spot, soit venir assez souvent pour se réinscrire au fur et à mesure!

En dehors de ça, l’encadrement est vraiment un point fort de ce gym. Ici le coach regarde et corrige ton mouvement si besoin afin que tu ne te blesses pas, il y a des règles à suivre : il faut être à l’heure, ranger son matos et ne pas le laisser tomber! (j’haïe tellement ça au gym les dudes qui laissent tomber leur dumbbells bruyamment ^^)

studio-missfit-entrainement-crossfit-montreal_05

studio-missfit-entrainement-crossfit-montreal_06

Pour résumer : oui c’est vraiment un bon gym. Mais si je devais ajouter un bémol, c’est que malheureusement il est un peu victime de son succès… De plus en plus de filles s’inscrivent, ce qui d’un côté est très bien, mais de l’autre, quand avoir un spot au cours de 18h devient de l’ordre de la course au PVT c’est relou. ^^

C’est des petites choses, mais 2 douches seulement quand tout le monde termine le WOD en même temps c’est un peu short. Et surtout, si j’aime vraiment le fait que les coachs se rappellent de ton prénom, je déplore un peu qu’il y ait une sorte de « clivage » entre les anciennes et les nouvelles

Ce n’est peut-être que mon ressenti mais j’ai parfois l’impression d’être entourée d’une gang de filles – vraiment douées cela dit ^^ – inscrites depuis le début, qui gloussent bruyamment ensemble tout en gérant trop bien leurs pull-ups et leurs hand stands quand toi tu débarques un peu et que t’as pas vraiment l’opportunité de travailler ces techniques là

Pareil pour mon petit côté frustré de ne pas pouvoir me procurer le chandail du gym version « tank » comme ces filles car il n’est plus en vente… C’est des petites choses, mais mine de rien j’ai beau venir au gym tous les jours, si je ne connaissais pas ma copine @_Nowo d’avant je me sentirais un peu seule. ^^

Ceci dit, en février le défi du mois est de se trouver un défi perso! Comme c’est mon dernier mois d’inscription à Missfit, j’aimerais bien arriver à faire un pull-up ou un hand-stand! Ça serait vraiment mon objectif idéal surtout après mes déboires de santé, on verra si c’est de l’ordre du possible en un mois et si j’en suis capable ou non… ^^

Car oui c’est une particularité du studio, chaque mois un défi de 21 jours est proposé aux filles. Des fois c’est vraiment fun comme le défi de décembre qui consistait à faire un hand-stand sur le thème de Noël, d’autres fois c’est un peu poche comme le défi « détox » du mois de janvier (où comment payer 45$ pour un thé bidon supposé t’aider à maigrir ^^).

Enfin dernier point à noter : le coût. Si je me suis inscrite c’est parce que j’ai pu bénéficier d’une offre qui me faisait payer les 3 mois 150$. En temps normal par contre, ça passe tout de suite à 120$ le mois ou 300$ les 3 mois… Seule solution pour faire baisser le prix, s’inscrire un an avec une amie pour faire baisser de 40%…

Ceci dit la plupart des gyms demandent de s’engager sur un an et apparemment le Crossfit est un sport cher de partout dans le monde. C’est juste que moi actuellement je ne peux pas me permettre de me ré-engager sur des durées aussi longues… Surtout que j’ai toujours un abonnement chez Nautilus en parallèle donc bon. ^^

Bref, je suis devenue accro au Crossfit je crois…
Et toi, t’as tu déjà testé?

Plus d’infos sur Missfit Montréal, et des articles dans La Presse et Coach In.

« »
  • J’adore le concept…ça me conviendrait parfaitement ce genre de cours…

    • @sweetdood si tu as l’occasion de tester le crossfit, fonces! 😉

  • J’aimerais vraiment tester mais ce studio est un peu loin de mon lieu de travail et de chez moi 🙁 Aurais-tu des adresses à me proposer plus près du centre ville (métro Bonnaventure, Peel..)? Merci en tout cas car ton billet donne envie de tester!

    • @Aurélie je n’ai pas d’adresse sous la main à te proposer mais si jamais j’en entends parler, je te fais signe!

  • […] au chaud en intérieur ^^) et moi même j’avais l’habitude de parfois terminer mes séances de crossfit un peu moins cardio par un petit HIIT de 8 rounds composés de 20 secondes d’effort intense / 10 […]

  • […] d’emmener dès le départ : mes souliers de course. Achetés il y a 6 mois de cela pour mes cours de crossfit, ces baskets ont l’avantage d’être hyper légères, ce qui est non seulement un […]

  • […] devant un ordinateur, il n’en restait pas moins que je n’allais plus tous les jours au Crossfit, et surtout que je me goinfrais littéralement avec les petits dej’ des […]

  • […] les bons petits plats de ma maman pour juste un week-end. Mes copines de Montréal me manquent, et les entraînements de crossfit et autres défis sportifs – tous plus débiles – avec elles encore plus. Les soirées entre […]

  • […] moi. A 26 ans, je voudrais croire encore pour quelques temps que je peux vivre de voyages, de crossfit et d’eau fraîche. A 26 ans, je veux encore pouvoir faire la grass’ mat’, rentrer […]

  • […] vous fait peur (mais dans ce cas là, pourquoi vous inscrire à une course en extérieur? ^^) venez avec moi au crossfit, promis on rigole […]

  • […] mon retour je me lie d’amitié avec de plus en plus de personnes, notamment des filles au crossfit avec qui j’ai simplement osé entamer la conversation […]

  • […] petite. Jusqu’à il y a un peu plus d’un an, quand j’ai commencé à faire du crossfit, qui est une discipline constituée d’un mélange d’haltérophilie, […]

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...