Une nouvelle vie.

22h37, un jeudi soir d’une semaine banale au cœur de l’hiver français. Le fond de l’air est frais, le son de mes bottes résonne doucement sur le trottoir, et pourtant je marche dans la rue avec seulement une petite veste. Preuve que je suis encore assez réchauffée de ma journée.

De ma longue journée à vrai dire, 10h à ma salle de sport aujourd’hui, 4h d’exercices dans les pattes, mon corps accuse un peu le coup, surtout que ce n’est pas le premier jour cette semaine. Et pourtant, je n’ai jamais été aussi certaine d’être exactement là où je dois être. Des doutes j’en ai très peu, non je sais exactement pourquoi je suis là.

Déjà trois semaines que je suis rentrée dans cette ville qui m’a vu naître et grandir les 20 premières années de ma vie. Presque une éternité pour la nomade que j’ai été, trop souvent habituée à changer de lit tous les 2 à 3 jours au grand maximum. J’ai encore du mal à réaliser je crois. Ais-je donc si facilement tiré un trait sur cette vie là ?

Flash back il y a deux ans de cela. Je venais alors tout juste de quitter mon dernier emploi en tant que programmeuse dans le milieu des jeux vidéos, et après avoir vécu pendant deux ans à Montréal, mon avenir semblait tout tracé. Voyager pendant 6 mois au Canada et USA, puis revenir à une « vie normale » en reprenant un boulot en Europe.

yoga-thailande

Sauf qu’entre temps, le plan a changé. J’ai changé. 6 mois de voyage se sont transformés en un an, puis deux ans… Deux formidables années à l’école de la vie, qui m’ont apportées une maturité jusqu’à là inégalée. Au début si enthousiaste à l’idée de cette vie de nomade, je ne cache pas que j’ai pendant des mois rejeté en bloc l’idée d’habiter à nouveau sédentairement quelque part…

Sauf qu’à vouloir voler trop proche du soleil, je me suis brûlée les ailes. J’ai vécu intensément, et je n’en ai aucun regrets, mais ces derniers mois m’auront permis de comprendre que désormais, je ne voulais plus vivre ma vie au travers d’un ordinateur. Si j’avais lâché mon premier métier de programmeuse, ce n’était pas pas pour passer autant d’heures à bloguer derrière un écran, non.

Depuis ma « retraite » en Thaïlande et les décisions qui ont suivies, je me suis aperçue que la soif de découverte n’était plus là. Du moins plus comme avant, plus de la même façon à l’instar des listes de voyage que j’avais pu publier sur ce blog. L’envie de voyager s’était estompée, remplacée par celle de construire un projet et poursuivre un but précis.

C’est en partie pour cela que cette soif a laissé place à une faim encore plus grande, celle d’apprendre, de progresser. C’est pour cela que je suis rentrée, car aujourd’hui plus que jamais, j’ai besoin de stabilité. J’ai besoin d’un cadre structuré qui me permette de mettre de mon côté le maximum de chances pour réaliser ce qui me fait aujourd’hui rêver.

yoga-thailande-01

Ce matin encore, je tombais sur une infographie qui révèle que l’un des plus grands regrets des gens sur leur lit de mort est de ne pas avoir poursuivi leurs rêves et aspirations. Après deux ans passés à suivre mon cœur, à vivre à 200% mes expériences, à aimer comme jamais, j’ai longuement eu le temps de réfléchir au sens que je voulais donner à ma vie.

Aujourd’hui, c’est pour moi une évidence, je veux travailler dans le milieu du sport, plus précisément en tant que coach / préparateur sportif. D’une part parce que le sport, c’est ma drogue, et d’autre part car je ressens aujourd’hui un profond besoin d’exercer une activité professionnelle où l’humain est au cœur de ce que je fais.

Je veux faire une différence dans la vie des gens, que ce soit en tant que coach de fitness ou crossfit – en leur criant dans les oreilles pour les motiver comme je sais si bien faire ^^ - ou en coaching individuel en évaluant les besoins personnels d’un client et en l’aidant à poursuivre ses objectifs et s’améliorer sainement et efficacement !

Cependant je reste humble, car je sais que j’ai encore beaucoup à apprendre. C’est d’ailleurs pour cela que 7 ans après avoir terminé mes premières études, je retourne en septembre prochain sur le bancs de l’école afin d’obtenir le diplôme qui m’assurera la légitimité de réaliser mon rêve.

yoga-thailande-03

C’est pour cela qu’aujourd’hui, je respire sport, je mange sport, je bois sport, je dors sport… Cela paraît peut-être un peu extrême je le concède, mais je suis animée d’une curiosité monstre. Je me sens à ma salle de sport comme un poisson dans l’eau, au point que je ne vois pas les heures passer.

Il faut dire que ma préparation physique aux tests des écoles ne me laisse pas de répit. WOD de crossfit, musculation avec un programme de force spécifique, entraînement en endurance et fractionné à la course, cours de freestyle en step et aero, mes journées sont bien remplies avec généralement pas moins de 3 à 5h d’entraînements !

Par moments, j’ai presque le sentiment d’arriver à saturation car cela fait beaucoup pour mon organisme que je pousse parfois dans ses derniers retranchements. Alors j’essaye de relâcher la soupape en allant danser, la seule bulle d’oxygène que je m’accord vraiment dans la semaine.

Il y a des jours avec, et des jours sans. Des jours où je botte des culs et où je suis fière de mes progrès et du chemin parcouru, notamment depuis mes hospitalisations il y a 3 ans de cela, fière de mes performances qui sans être encore au maximum de mes capacités, me rende heureuse de celle que je suis en train de devenir.

yoga-thailande-02

Et puis il y a les jours où cette routine est plus dure que d’autres, où j’aurais juste le goût de rester au chaud sous la couette, de me goinfrer de chocolat sans penser aux kilos que je dois perdre, de juste faire autre chose, bref de trouver cet équilibre si fragile que je pense, je n’ai pas encore totalement trouvé à l’heure actuelle.

J’essaye d’être confiante et de croire en mes chances, mais parfois j’ai aussi le moral dans les chaussettes. Il y a ces jours remplis de doutes où je ne me trouve pas encore assez douée, pas assez forte, musclée, où je me dis que je n’arriverai jamais à soulever le poids nécessaire pour mes épreuves…

Alors j’essaye de balayer d’un revers de la main cette négativité inutile, je m’autorise parfois à craquer, mais surtout à repartir ! Car je suis persuadée que tout vient à force de travail acharné ! La preuve, moi qui était complète débutante en step et aéro il y a 3 semaines, j’ai pris plaisir à participer à ma première convention le week-end dernier.

Je suis encore loin d’avoir un niveau exceptionnel certes, mais je m’améliore de jour en jour, et surtout à ma plus grande surprise… j’y prend goût ! L’approche est très différente des danses de couple dont j’ai l’habitude, mais j’arrive désormais à y trouver mon compte et le défi de devenir meilleure chaque jour me motive comme jamais.

yoga-thailande-04

Voilà, vous savez désormais pourquoi j’étais restée silencieuse ici depuis 4 mois (dont 2 passés en Thaïlande dans la belle ville de Chiang Mai, à m’instruire et me former à des expériences alternatives comme l’acro yoga ou le reiki). Je vais désormais essayer de concilier un peu plus sport et blog, mais je ne ferai pas de promesse non tenable !

D’autant plus que justement, je me rends la semaine prochaine au salon des blogueurs voyage à Bruxelles, où j’ai cette année l’immense honneur de donner une conférence pour parler de voyage éco-responsable et présenter le collectif Eco Green. Autant vous dire que je commence à avoir la pression qui monte !

Mais surtout, je suis toute excitée à l’idée de revoir tous mes amis blogueurs. Même si cela veut dire quitter pendant une semaine mon petit cocon protégé où je m’entraîne. D’ailleurs, si vous habitez Tours et que vous avez envie de découvrir le lieu que je considère désormais presque comme ma « deuxième maison », il y a des portes ouvertes samedi prochain !

Ça se passe le samedi 2 avril chez Burpees, et même si je n’y serai malheureusement pas, vous avez la possibilité d’y tester à la fois les cours de crossfit (mon amour <3) et de fitness ! (car c’est ainsi la particularité de cette salle que d’être la seule en France à allier une box de crossfit à une salle de fitness avec cours de freestyle, le rêve pour moi ^^)

transformation-crossfit

porte-ouvertes-burpees

 Inscriptions pour les portes ouvertes :

- par téléphone au 02 47 56 36 56
– par message sur la page Facebook de Burpees
– par mail à contact@burpees.fr

PS: si les photos de type yoga vous plaisent (celles ci datent de mon dernier séjour en Thaïlande), j’essayerai d’en faire plus à l’avenir ! Quand à la photo « avant / après » réalisée en deux mois, c’est pour servir de motivation à tous ceux qui hésitent encore à se mettre au sport, et en particulier au crossfit ! ;-)

« »
  • Tes nouveaux projets sont motivants ! Cela fait quelques années que je suis une lectrice discrète de ton blog, mais aujourd’hui je t’envoie un commentaire d’encouragement !! Je suis admirative :) Je serai également présente au salon à Bruxelles, au plaisir de t’y croiser.

  • C’est normal de voir ses aspirations changer & évoluer au fur et à mesure et en tout cas, c’est génial tout ce parcours que tu as fait ! On sent dans tes mots que tu sais ou tu en es, et que tu es bien dans tes pompes et c’est le principal <3

  • Bravo. Vraiment! J’essai de me motiver aussi depuis des mois (ou devrai-je dire années… lol) à me remettre au sport mais c’est tellement difficile de concilier la vie de tous les jours, le boulot et le sport… ceci dit, ton article me remotive! :D

    A la semaine prochaine à Bruxelles! ;)

  • Cela fait quelques années que je te suis via ton blog et ta page Facebook. Autant dire que j’ai vu de l’évolution rien que derrière l’écran… ravie que tu aies trouvé ta voie, malgré les hauts et les bas. Comme Florence un peu plus haut, je suis admirative ! Bon courage pour la suite et je te souhaite plein de belles choses !

  • Très bel article. J’espère un jour avoir la chance de me connecter avec mon vrai moi comme tu l’as fait car je n’y arrive toujours pas. La vie est un grand chemin à parcourir, faut avoir les guts de suivre son instinct. Je me rappelle qu’à Hawaï tu avais fessé le mur, tu étais rentrée à Montréal, ta bulle te manquait mais finalement la vie ou ton destin t’a dit non tu dois repartir car tu avais gagné un prix et tu es allée en Inde. C’est là je pense que ton toi profond a commencé à éclore. Au final le résultat est que tu sembles en phase avec toi. Que la force du crossfit soit avec toi ! :)

  • Tout d’abord, un grand bravo à toi pour l’énergie que tu mets dans ton nouveau projet ! De deux, ce billet tombe à pic, moi qui essaie de passer déjà de 2h de sport hebdo à 4h (dans un premier temps). Je commence le running et je pense me mettre à l’escalade (en plus des cours de cardio et zumba) pour pouvoir allier sport et voyage, parce que pour le coup, je n’ai vraiment pas envie de ralentir mes escapades, pas assez nombreuses pour moi :)

  • Je comprends mieux ta proposition proposition de coaching à présent !!

  • Je crois que ce qui me fait le plus plaisir en lisant des blogueurs depuis plusieurs années c’est de suivre leur évolution, tous ces changements petits ou grands qui font une vie. Bonne continuation Claire :)

  • Les « blogueuses » sont tellement prévisibles! Cela me donne l’idée de créer un algorithme pour anticiper les « grands » changements dans les vies des blogueuses. Sur la quinzaine de blogs que je suis, la moitié est le même parcours! : « J’ai la chance de me connecter avec mon vrai moi », « Je veux que l’humain soit eu coeur de ce que je fais et non plus mon MacBook Pro uniquement »!! « Je veux faire une différence dans la vie des gens »!! Les psychanalistes doivent s’amuser en lisant tout ça! Très bien pour vous! Rendez-vous dans 6 mois pour une nouvelle direction.

  • Wow! Good luck and keep going :)

  • Quel parcours Claire !
    Je t’admire !
    Tu as voyagé, c’est juste génial d’avoir eu le courage de le faire.
    C’était moins mon trip, j’ai toujours eu besoin de stabilité, tu me connais. ;-)
    J’espère un jour te revoir.

    A+

  • C’est rigolo, je tombe sur cet article suite à un croisement qu’on a eu sur instagram, et j’ai l’impression que la plupart des blogueuses qui aiment le sport se dirigent vers le métier de coach alors que moi, j’ai fait le chemin inverse : j’ai fait 5 ans d’études dans le sport, j’ai été coach plusieurs années mais j’ai arrêté, même si je fais toujours beaucoup de sport.

    Tu as une idée de sur quoi tu veux t’orienter ? Plus salle de sport ou Crossfit ? :)

  • […] Ma nouvelle vie est à cette image, plus posée, moins mouvementée. Et même si je ne saurais complètement nier par certains aspects que ma vie d’avant peut me manquer de temps à autres, je ne peux que louer la sérénité que je ressens aujourd’hui. Une sérénité qui va de paire avec cet équilibre que j’ai trouvé. […]

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...