Le coup de foudre n’existe pas…

Non non rassures toi cher lecteur, je ne vais pas te déballer ici ma vie amoureuse… (quoi que ça pourrait être drôle… ou pas…) mais vu que j’ai croisé 2 cœurs sur la route de mon appareil photo cette semaine, je me permet d’aborder le sujet! 😉

Plus on avance en âge et plus les histoires d’amour se compliquent non? A la maternelle ça me paraissait simple, moi et mon amoureux de l’époque (Jean-Irwin de son p’tit nom, heureusement que la probabilité qu’il me lise est infime ^^) on se coloriait des cœurs au feutre rouge… et on  était heureux comme ça du haut de nos 4 ans!

Puis on grandi, on aime, on déteste, on évolue tout simplement. Et un jour on croit rencontrer LA bonne personne, on a le “coup de foudre” parfois, on croit souvent être face à l’homme/la femme de sa vie… On croit beaucoup de choses, on espère beaucoup de choses… mais qu’en est-il vraiment au final?

Car autant l’amour est un présent unique, autant je ne crois pas au coup de foudre… Si le désir naît d’une attirance physique mutuelle, le vrai amour naît selon moi de la connaissance qu’on a de l’autre. Si pour être ensemble quelques temps il suffit de se plaire, il faut avoir un peu plus d’atomes crochus pour se supporter au quotidien! 😉

Pour autant j’ai un peu tiqué devant “Terrienne” de Jean-Claude Mourlevat, une de mes dernières lectures. Sans vous en dévoiler toute l’intrigue, je me suis arrêtée sur la notion de “compatible” qui explique que dans le monde de ce roman, chaque personne est mathématiquement destinée à une autre personne précise

Aucun critère d’amour pris en compte ici, seulement les traits de caractères des personnes qui sont associées selon leur compatibilité d’humeur… Au final, une société sans heurts c’est certain, mais une société un peu transparente et sans saveur non?

“Il faut se ressembler un peu pour se comprendre, mais il faut être un peu différent pour s’aimer.” Paul Géraldy

En somme il faut aimer l’autre pour ce qu’on a en commun ET pour les différences qui nous enrichissent, autant pour ses qualités que pour ses défauts… Rien n’est inscrit d’avance, personne n’est prédestiné à personne, avec 6 milliards d’êtres humains comment pourrait-il en être autrement?

Ce sont surtout les choix que nous faisons (ou ne faisons pas) qui changent tout Un peu carpe diem, un peu réaliste, ma version est basée sur le fait que nos choix nous appartiennent toujours, peu importe ce qu’en disent les autres…

Je ne suis pas la femme de sa vie, il n’est pas l’homme de ma vie, mais…

Il a choisi que je sois la femme de sa vie,
J’ai choisi qu’il soit l’homme de ma vie.

Et toi tu en penses quoi cher lecteur?

PS: comme le souligne ma copine Mélanie dans son article “Si cette nana mimi de 29 ans est encore célibataire, elle a forcément un problème ?” choisir d’être avec une personne plutôt que d’être célibataire, c’est  surtout faire le choix de partager sa vie parce qu’on est bien mieux à ses côtés tout simplement

« »
  • Oh tiens! Il a recyclé une idée d’Asimov ce brave auteur… hé oui, sur la planète Solaris, dans “Face aux feux du soleil” c’est ainsi que sont choisis les partenaires…

  • Je partage pas mal ton avis. Je ne pense pas que l’on soit destiné à une personne, j’ai l’impression qu’il y a des personnes avec qui nous pouvons passer de jolis moments et si nous avons la chance de nous croiser, nous choisissons de faire un bout de chemin ensemble ou non et de cultiver ou non une relation.
    Je crois que les relations deviennent de plus en plus “difficiles” avec l’âge tout simplement parce qu’au fil des années nous développons des goûts, des préférences, nous devenons plus autonomes, bref nous développons notre propre personnalité et chemin de vie. De plus en devenant adulte, on attend des choses différentes d’une relation, plus qu’un baiser sur la joue.
    Finalement pour ce qui est du coup de foudre, j’ai vécu cet échauffement plus jeune et la relation n’a pas tenu. J’ai ensuite cru que le coup de foudre était LA base à attendre de toute relation intéressante. Et puis j’ai rencontré mon amoureux actuel, il y a presque 5 ans. Je ne suis pas tombée complètement sous le charme, pas tout de suite. Mais pendant 5 ans, nous avons construit notre amour, nous avons fait connaissance l’un avec l’autre, nous avons su accepter l’autre à travers ses qualités et avec ses défaut. Notre relation est à présent forte et nous avons choisi de cultiver notre bonheur ensemble. Chaque jour l’amour est au rendez-vous comme si nous venions de nous rencontrer tout en ayant la complicité des “vieux” couples. Et bien sûr nous avons conscience que tout peut s’arrêter du jour au lendemain, alors nous profitons de chaque instant.
    Merci pour ce joli article qui m’a fait écrire une tartine… oups!

    • @Mlle Pigut “passer de jolis moments”, “faire un bout de chemin ensemble ou non” j’aime bien ces jolies expressions… tu as bien raison il faut profiter de chaque instant et toujours avoir en tête que les choses dépendent surtout de nous, et de la force et de la conviction qu’on veut bien y mettre… il suffit parfois d’y croire!

  • je ne croyais pas au coup de foudre…jusqu’à ce que je le vive.
     
    Bon au bout de 10 ans ça a fini par un divorce mais bon…

  • Oh tiens je vois quelques visites arrivées de chez toi et je découvre ce billet.
    Des sujets que tu n’abordes peut-être pas assez souvent, mais je ne suis pas objective! 😉
    En ce qui me concerne, je pense que le coup de foudre existe vraiment. Tu croises une personne qui arrive de nulle part, tu ne sais pas pourquoi mais elle t’attire. Une histoire de phéromones, d’état d’esprit, de moment, d’un physique qui correspond à la perfection de ce qu’on a toujours imaginé ?
    Le coup de foudre ne s’explique pas et il n’a rien de rationnel. Il débute souvent sur une passion qui est une forme d’amour mais rien de durable les premiers temps.
    Le problème du coup de foudre c’est que justement tu tombes amoureuse, d’un physique, d’une impression…
    Et sur le long terme, ce n’est souvent pas assez pour faire durer mais il semblerait qu’il existe quelques exceptions.

    • @Bridget Et oui je n’aborde certainement pas aussi souvent que toi ce genre de sujet! 😉 Je te rejoins sur la définition du coup de foudre telle que tu en parles, comme une attirance physique, hormonale toussa toussa… le nœud du problème étant de passer de la passion des débuts à la véritable connaissance de l’autre qui forme l’amour profond… Mais heureusement qu’il existe des exceptions, car chaque histoire est unique, n’est ce pas? 😉

  • Tu t’exprimes tellement bien que je n’ai vraiment rien à ajouter, je suis à 100% d’accord ! Et merci pour le livre, depuis le temps que j’en vois des chroniques, c’est la première fois qu’il m’intéresse vraiment.

    • @Hajar ravie d’avoir pu te conseiller dans cette lecture alors! 😉

  • Bel article
    Il a choisi que je sois la femme de sa vie,
    J’ai choisi qu’il soit l’homme de ma vie.

    Effectivement c’est bien dit !!

    • @powings merci 🙂 la citation m’est venue comme çà à force de réfléchir sur le sujet à propos de mes propres expériences… preuve d’une certaine maturité en la matière j’espère…

  • j’aime bien ta phrase de conclusion, très belle article
    je ne peux pas parler d’amour voilà quelque chose dont je cherche à connaître les secrets depuis quelques temps et comprendre pourquoi mes histoires ne marchent jamais lol

    • @Vanilla J’ai peur qu’on arrive jamais vraiment à en percer les secrets… c’est ça qui en fait la magie!

  • je crois que l’amour c’est accepter l’autre comme il est sans vouloir le changer. Se dire qu’il changera avec le temps où qu’il se rapprochera de nos opinions / manières de vivre, je n’y crois pas.
    Après, comme on dit : le mariage (ou la vie à deux) est une institution qui permet de résoudre des problèmes qu’on n’aurait jamais rencontrés en restant seul 🙂

    • @Eric ah ah ah 😉 jolie citation!

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...