Aujourd’hui est le premier jour du reste de ta vie…

10

Ce matin comme tous les matins, le réveil sonne. Tu sais déjà que tu n’émergeras pas de sous ta couette avant plusieurs minutes alors tu profites de ce petit moment de quiétude qui te ferait presque croire que tu pourrais te rendormir…

Un petit effort, un pied puis l’autre, tu te redresses. Les paupières lourdes, le regard encore embué de sommeil, tu diriges tes pas vers la salle de bain. Un peu d’eau fraîche qui t’éclabousse le visage, cela va déjà un peu mieux

Un matin comme tous les autres au premier abord… à la différence près que pensive, tu t’assoies sur le bord de ta baignoire en sachant que rien ne sera jamais plus comme avant. Alors tu profites de ce dernier moment avant d’accepter que oui, c’est bien fini.

Du moins une partie de ta vie vient de s’achever ici… Tu as conscience qu’une page se tourne pour mieux te permettre d’en commencer une nouvelle. Alors bien sûr tu as un peu peur… Mais qui n’angoisserait pas à l’idée de sortir de sa zone de confort?

Après tout, si tu sais très bien ce que tu perds, tu ne sais pas encore ce que tu vas y gagner. Tu as peur de faire les mauvais choix, peur de regretter, et pourtant tu as l’impression de ne vivre que pour cela… l’excitation de ce moment où tu as décidé de te “mettre en danger”.

Tu sais que tu ne peux plus revenir en arrière désormais. Tu es excitée comme une puce et pourtant tu ne sais pas vraiment si tu dois sauter de joie ou pleurer. Tu te sens maladroite. Tu as envie d’être heureuse pour toi même et pourtant…

… elle est toujours là cette peur sous-jacente qui te dévore, cette peur de décevoir, de ne pas être à la hauteur. Petit à petit tu prends conscience que tu as peut-être mûri plus que tu n’aurais cru, et que ton cocon de chrysalide est en train de tomber.

Tu es prête à t’envoler vers de nouvelles aventures, plus exactement vers un nouveau continent. Tu angoisses de quitter ta famille, tes amis, tout ce petit monde que tu connais par coeur. Et en même temps tu sens que tu as besoin de te couper de tout ça.

Tu as besoin de vivre pour toi, cette grande claque dans la gueule que tu vas te prendre en partant à plus de 5000 km de chez toi, tu la sais nécessaire. Et c’est pour ça qu’aujourd’hui, tu as posé la première pierre qui bordera le chemin du reste de ta vie

Et quand je vois le chemin parcouru en un an, je me dis que l’avenir sera ce qu’il voudra bien être… Retour sur mes petites reflexions de l’année passée…

La crise de la quarantaine à 20 ans c’est possible docteur ?
La métaphore du papillon : changer… pour mieux rester la même !
Comme une envie de tout lâcher…
Être heureux aux yeux des autres nous rend t-il plus heureux ?
Qu’est ce qu’on attend pour être heureux?
Le premier jour du reste de ta vie : apprendre à dire non !
Le coup de foudre n’existe pas…

10 Commentaires

  1. Eh bien je te souhaite plein de bonnes choses pour cette aventure. Je suis persuadée que ça va bien se passer. C’est clair que c’est super difficile de partir, personnellement, je n’ai jamais pu…toujours à Nice depuis 29 ans !

  2. Je suis exactement dans cette période… j’aurais pu écrire cet article.
    Mon dossier PVT est déposé à l’ambassade… j’attend une réponse.
    Je suis prête à tout quitter : Ma famille, mes amis, mon CDI, mon appart, mon copain avec qui je suis depuis 5 ans et demi…
    Que de peurs, d’excitation, d’envie…
    Mais parfois il faut se jeter dans le vide. Prendre des risques c’est aussi ça la vie.

    En tout cas, merci pour tes articles, cela me fait patienter… 

Laisser un commentaire