Et sinon, t’es blogueuse professionnelle ? #SoMeroContest

21

Je ne compte plus le nombre de fois où cette question est revenue sur le tapis la semaine passée, que ce soit de la part d’offices de tourisme pensant qu’il n’y avait pas forcément besoin d’avoir une autre job à côté, ou d’autres blogueurs curieux de savoir si j’avais réussis à atteindre le graal, aka être blogueuse à temps plein et en vivre.

Ce à quoi je répondais souvent, non, je suis plutôt « voyageuse à plein temps » ! En effet, quand j’ai fait le choix de quitter ma job il y a maintenant plus d’un an de cela, c’était uniquement avec pour but de voyager, voir le monde, changer d’air. Sauf que partie à la base pour 6 mois, ce mode de vie nomade et sans attaches est peu à peu devenu mon quotidien.

nomadisme-digital

Jusqu’à l’Inde. Sur la plage de Varkala, bousculée et malmenée par les vagues lors de ma première session de surf, c’est là que j’ai pris conscience que j’étais tout sauf prête à retourner à un emploi « traditionnel » à 40h semaine dans un bureau. Non, j’aspirai à toujours plus, cette soif de découverte demeurait insatiable

Sauf que malheureusement, le fond de ma bourse n’est pas inépuisable. Et même si aujourd’hui encore, je vis principalement sur les économies de 5 années de salariat, va arriver un moment où la question de générer des revenus pour continuer à vivre ainsi va se poser sérieusement. Vous l’aurez compris, ceci faisant à l’heure actuelle sérieusement partie de mes questionnements existentiels.

C’est dans cette optique que j’ai ainsi décidé de me rendre de plus en plus à des conférences, dans le but notamment de rencontrer ceux qui comme moi, ont fait ce choix de vie plutôt atypique. Car on le répétera jamais assez, le réseautage c’est essentiel ! Sans pour autant dire qu’on vit dans une société du piston, avoir des contacts c’est très important.

C’est ainsi que je me suis rendue au salon des blogueurs voyage à Ajaccio, mais aussi au TBEX à Lloret del Mar, où j’ai eu la chance de rencontrer la fabuleuse Daphnée qui m’a ouvert les yeux sur les choix de vie qui me sont offerts. C’est ainsi que je me suis laissée convaincre de me joindre à elle pour la conférence de DNX Global qui a lieu début août à Berlin.

Au programme, beaucoup de réflexions sur le nomadisme digital, et peut-être un beau projet franco-québécois à la clef, mais chut, je ne vous en dit pas plus ! 😉 Toujours est-il que je me pose de plus en plus de questions sur comment gagner ma vie sans reprendre une job de bureau. Car si pour l’instant il m’arrive de générer quelques revenus avec ce blog grâce à des articles sponsorisés…

… c’est loin d’être suffisant ! Et il me faut donc trouver un moyen de me créer mon propre emploi itinérant, que ce soit en en lançant un nouveau projet, en travaillant en freelance avec ma compétence première de programmeuse, ou pourquoi pas même en poussant mon blog à un niveau plus avancé dans les prochains mois.

C’est dans cette optique que j’ai posée ma candidature en tant qu’influenceur pour représenter la team #WeAreTavel au Somero Contest, une compétition dédiée aux nouveaux métiers de la communication numérique et du webmarketing sur les réseaux sociaux, qui se déroulera à Calvi du 4 au 7 juin. Affaire à suivre dans les prochains jours où je devrais savoir si je fais partie de l’aventure !

Sinon, vous pourrez également me retrouver dans les prochains mois au TBEX à Bangkok en octobre. (suite à quoi je peux maintenant vous l’avouer, je compte passer l’hiver à voyager en Asie) Et pour ceux restants en France, sachez qu’aura également lieu les 30 et 31 octobre le #SiWeb2015 ! Quand à la suite, je pense qu’elle reste toute à écrire…

Et toi, as tu déjà envisagé de devenir “nomade digital” ?

21 Commentaires

  1. Toutes ces questions sont les bonnes à se poser, je suis sure que tu trouveras une solution pour continuer a vivre ainsi. Ca me laisse rêveuse les personnes comme toi qui ont su quitter leur job pour explorer le monde. J’aimerais en faire autant, je me pose beaucoup de questions à ce sujet mais moi j’ai déjà 34 ans, est ce bien raisonnable ? 🙂

    • @Celine j’ai presque envie de te dire que ce qui est raisonnable c’est de suivre ses envies et ses rêves ! 😉 Mais après, je n’ai presque aucune attache donc c’est facile pour moi de dire ça, je le concède…

  2. Je vois qu’on partage des réflexions similaires ;)… Je serais plutôt du genre autoentrepreneur et à starter un buisness à côté du blog grâce à d’autres compétences… Mais j’avoue qu’on y réfléchit aussi beaucoup ces derniers temps.
    Cogite bien et je te souhaite de tout coeur de réussir sur cette voie 😉

    • @Benoit plein de réussite à vous aussi, j’ai cru comprendre qu’on allait se croiser à Bangkok ? 😉 (et yeah tu as enfin réussi à faire passer ton commentaire…)

  3. Bon courage je te souhaite que du bonheur dans cette décision de vie ! J’encourage tout mon entourage à devenir son propre patron parce que même si tu bosses plus, le travail est plus agréable et tu peux vraiment écouter ton rythme, ton corps, tes besoins… Je suis freelance, pas nomade parce que je suis relativement casanière mais je revis depuis que j’ai ce monde de vie ! Alors fonce 🙂

    • @Planet addict oui hein, on en est tous rendus là, mis la bonne nouvelle c’est qu’en en parlant ensemble on commencera peut-être à trouver des réponses. 😉

  4. Coucou GreenGeekette, je te lis de temps à autres et j’avais suivi les épisodes de #wearetravel l’année dernière ainsi que cette année. Je suis dans le tourisme et l’hôtellerie niveau professionnel alors ça m’inspire… Et je tends à avoir un mode de vie plutôt nomade. Je l’ai fait durant mes études grâce à mes stages et maintenant avec les visa working holiday … Je ne sais pas comment ça va évoluer … Mais je ne me vois pas en blogueuse pro par contre, je suis plutôt à garder ça en loisirs … Parce qu’en fait je me vois de l’autre côté : celui des offices de tourisme, entreprises hôtelières et touristiques puisque ça fait partie de ma formation et de mes emplois … Le freelance me tente, après il faut voir ce que je vais faire dans ce cadre un jour … En tous cas un gros MERCI pour la découverte de la plateforme web nomademoiselle 🙂 Bonne journée.

    • @Perrine si tu as la chance d’être de l’autre côté, ça doit être super intéressant aussi. Mais n’hésites pas à venir au #wearetravel de l’année prochaine, c’est vraiment une super expérience !

  5. Je découvre ton blog via celui de Lucie (voyages et vagabondages), et je comprends tes interrogations, même si je ne les partage pas forcément… Perso j’apprécie que mon blog reste un “loisir”, et j’aurais peur en cherchant à passer “blogueuse pro” de le dénaturer et de moins apprécier mes voyages… J’aurais justement peur de perdre une certaine liberté en voyageant via des sponsors etc. Je ne sais pas si je luis très claire 😀
    Bon, après mon boulot me plaît beaucoup et me permet de faire des pauses voyageuses régulières, ce qui n’est pas le cas de tous les métiers !
    Bon courage pour te réflexion, qui est loin d’être évidente…

    • @Aurélie j’avoue que c’est tout un équilibre de préserver sa liberté tout en monétisant son blog, mais c’est aussi pour ça que les lecteurs sont là pour battre le rappel ! 🙂

  6. Des réflexions bien connues pour nous aussi. A peine rentrés de notre tour du monde d’1 an en février, Michel est reparti à vélo sur les routes de France avec le projet ferme de devenir nomade, du moins pour quelques années, et moi, je me réoriente comme professeur de Français Langue Etrangère, à côté d’autres missions en freelance. Et non, le travail de bureau, pour moi, ce n’est plus imaginable.

Laisser un commentaire