Ces souvenirs que l’on garde…

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai l’impression que la photographie a toujours fait partie intégrante de ma vie. Des dizaines d’albums aux pages plastifiées remplies de photos argentiques format 10×15 de mes tendres années en témoignent chez mes parents… (des années que je me dis qu’il faudrait trouver le temps de les numériser pour ne pas les perdre)

photo-argentique-voiture-papa

Quand j’étais au collège, ça faisait toujours marrer les copines de se replonger ensemble dans ces albums, histoire de voir ma bouille de Mimi Cracra à 3 ans. 😉 (par contre il m’aura fallu quelques années pour que ma mère arrête d’afficher ostensiblement THE photo où on me voit remonter pas discrètement ma petite culotte…) (la honte un peu ^^)

Depuis 10 ans, je crois que comme un peu tout le monde on a peu à peu délaissé notre bon vieil appareil argentique pour un numérique. D’abord pour un petit compact à nos débuts, puis pour un reflex un peu plus performant dans mon cas, ma passion pour la photo s’étant développée au fil des années.

Qu’on s’entende, je ne me proclame pas photographe, loin de là. (j’ai beau chercher le sens artistique quand je prends en photo mes doigts de pieds, je cherche encore) (oui je prends mes pieds en photo, mais j’ai une bonne excuse) (ben oui, juste un paysage avec la mer ça serait un peu plate comme composition sans rien d’autre non?)

Aujourd’hui, la photo est pour moi un vecteur de souvenirs et d’émotions. Une photo peut avoir cette saveur si particulière de vous replonger 10 ans en arrière, de vous rappeler le sourire d’une personne disparue, mais c’est aussi le meilleur moyen de faire voyager avec vous tout le monde!

photo-instagram-new-york

La photo numérique aura été une petite révolution. Fini de devoir attendre le retour de vacances et le développement de la pellicule en croisant les doigts pour se rendre compte qu’on fermait les yeux sur la super photo qu’on pensait trop réussie. (ou alors que t’avais pas fait la mise au point au bon endroit) (#fail)

Aujourd’hui, je reviens de congés avec une moyenne de 1000 photos à chaque fois. Les photos s’entassent et ne se ressemblent pas. Sans limites, on a toujours tendance à en prendre un peu… trop? J’avoue me plonger peut-être moins souvent dans ces photos que lorsque je les avais en “vrai” sous la main.

Les soirées collé/serré sur le canapé à se se passer fébrilement les photos de mains en mains se sont peu à peu faites remplacer par les soirées diaporama, les albums sur Facebook et autres articles de blog… Je ne sais pas si on doit se désoler de ce changement, mais les usages ont évolués, on ne peut pas le nier.

Je suis peu à peu devenue de ce genre de personne qui prennent presque TOUT en photo. (en passant par mes pieds dans l’eau) (autant continuer la métaphore filée après tout) Comportement qui s’est pas mal empiré avec l’arrivée du fameux Instagram, je vous l’accorde…

Appareil Photo Reflex

Cela dit, je fait de gros efforts sur moi même pour prendre moins en photos mes bottes de pluie, et un peu plus le monde autour de moi, comme lors de mes derniers voyages au Brésil ou à New York. D’ailleurs, moi qui pensais que Paris aurait été la ville la plus photographiée en Europe, j’ai été surprise de savoir qu’elle n’est qu’au 3ème rang!

Aujourd’hui j’ai trouvé mon équilibre entre d’un côté mon smartphone qui me permet de partager instantanément sur les réseaux sociaux (et donc mon chouchou Instagram) mes petits instants du quotidien et de l’autre côté mon appareil photo reflex dont les photos + travaillées seront destinées à être montrées + tard à mes proches ou sur le blog…

Sincèrement les prix de ces appareils ont vraiment baissé ces dernières années, et j’ai envie de dire que qui peut se payer un smartphone dernier cri peut tout aussi bien se payer au moins un reflex d’entrée de gamme. Pour un ordre de prix de 500€, ça reste cher certes mais c’est de plus en plus accessible surtout pour cette qualité.

Je vais vous paraître l’avocat du diable, mais croyez moi, passer d’un compact à un reflex est bluffant. La profondeur de champ (= le fait d’avoir un premier plan net et l’arrière plan flou), la vitesse de déclenchement de l’appareil (toi aussi t’as déjà loupé le passage du Tour de France parce que le point ne voulait pas se faire? >_<) ça s’invente pas.

photo-instagram-new-york-central-park

Et moi qui était déjà bluffée par la qualité des photos de mon appareil photo reflex actuel (qui commence à dater un peu cela dit, il se fait vieux le bougre) je me rends compte que la technologie a encore pas mal évoluée. Notamment en ce qui concerne la dernière gamme d’appareils photo numériques SLT de chez Sony.

Je ne vais pas rentrer dans des explications complexes mais grosso modo, le fait que ces appareils aient un miroir translucide et non un miroir mobile, leur permet de recevoir la lumière en continu, et donc “d’enchaîner” les prises de vue plus rapidement, en mode rafale par exemple. (oui, je shoote toujours en rafale pour être sûre de ne rien louper ^^)

Sans parler du fait que alors que sur un reflex traditionnel le viseur optique s’obscurcit lors de l’enregistrement vidéo et que le mode de mise au point est assez aléatoire (ma sœur râlait encore à ce sujet alors que son appareil n’a que quelques mois) les appareils photo SLT sont dotés d’un capteur de mise au point automatique ultra-précis.

♪♬ « C’est peut-être un détail pour vous » ♪♬ mais pour moi je vous assure que ça veut dire beaucoup! J’aime beaucoup faire de la photographie d’enfants (mes petits cousins/cousines en ont souvent fait les frais ^^) et croyez moi, c’est pas mal frustrant d’avoir raté le seul sourire de la matinée parce que votre photo est floue…

sourire-green-geekette

Bref, mon vieux reflex commençant à ma lâcher progressivement (et vu que le cache de mon objectif repose désormais au fond des chutes d’Iguaçu…) je me tâte à peut-être investir l’année prochaine… Entre le SLT-A58K d’entrée de gamme à 550€ et le SLT-A77VQ à 1600 pièces, y a quand même une jolie diversité dans la gamme!

Mais en attendant, comme j’aime bien la photo, j’aimerais vous proposer de participer à un petit projet juste pour le fun : j’aimerais beaucoup faire une mosaïque de sourires. Alors si le cœur vous en dit, envoyez moi une photo de votre plus beau sourire (anonyme comme moi ou non) et je la publierai sur le blog d’ici quelques temps!

Rien à gagner de concret certes (je me suis pour l’instant un peu lassée de la logistique autour des concours avec des lots…) si ce n’est un lien vers votre blog si vous en avez un, ou tout simplement l’honneur d’avoir votre sourire sur le blog! Faîtes tourner l’info je veux plein de sourires! J’attends vos mails à : thegreengeekette [at] gmail [dot] com.

Et toi, que représente une photo pour toi?
Qu’aimes tu prendre en photo?

Article sponsorisé.

« »
  • Je crois que malgrès le numérique je suis quand meme restée à faire faire mes photos sur papiers ! Une vieille habitude de regarder les photos en vrais et de les toucher ! Puis avec le chéri qui expose ses clichés on garde encore plus le tic ! Et pour rajouter le tout avec le scrapbooking en plus je continue lol 

    • @farfadette c’est vrai ton chéri expose? La classe! T’as bien de la patience avec le scrapbooking, moi je pourrais pas je crois: 😉

  • Ah la photo, c’est aussi une passion pour moi, mais j’ai encore tant à apprendre! J’ai un reflex Canon, le EOS 1100d, premier prix, et, comme tu le dis, quelle différence déjà avec mon ancien bridge…
    Parfois, je me surprends à reprendre mon argentique, pour quelques balades, juste pour le fun, mais j’avoue que je ne le tenterai pas seul en voyage, ayant trop peur de ramener des photos ratées! 😉
    Joies photos en tout cas! 😉

    • @Peregrine personnellement je n’ai jamais eu d’argentique, c’était celui de mes parents donc je n’ai que mon numérique. Mais j’avoue que effectivement je suis bien contente, c’est rassurant de vérifier tout de suite qu’on a pas raté sa photo quoi…

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...