La peur au ventre… lorsque le téléphone sonne…

Lorsque le téléphone sonne, je ne peux jamais m’empêcher d’avoir une petite boule au ventre… Ce petit nœud très symptomatique chez moi, cette petite boule d’angoisse qui me fait craindre le pire… Bien entendu la plupart du temps, tout va bien ce n’est que ma mère qui m’appelle pour me raconter la dernière connerie de ma sœur…

Et pourtant, je ne peux m’empêcher de penser “Et si…”. Et si on m’appelait pour m’annoncer qu’un proche vient d’avoir un accident, ou pire… J’ai toujours cette peur sous-jacente et crispante en moi. J’ai appris à vivre avec car je sais que je ne peux m’en détacher, c’est une facette de ma personnalité, une part de mon vécu

Pourtant, ce n’est pas pour autant que j’ai décidé d’être fataliste et c’est pourquoi j’ai choisis de me former à une des meilleures armes qui soit: les premiers secours. Car toutes les 10 minutes en France, une personne meurt d’un accident cardiaque. A l’échelle d’une année, cela représente 53000 victimes, qui sans prise en charge immédiate, meurent dans 90% des cas.

Sauf qu’en agissant rapidement, toi qui est témoin d’un arrêt cardiaque, en pratiquant le massage cardiaque et en utilisant un défibrillateur, c’est près de 3 fois plus de personnes qui pourraient être sauvées! Alors certes, la plupart du temps on n’y pense pas, on se dit qu’on en a pas besoin.

On se dit qu’on a pas le temps. On se dit que mince, ça fait un peu chier de payer entre 50 et 60 euros à la Croix-Rouge française pour suivre la formation PSC1… Sauf que le jour où ce sera un de vos proches qui sera en détresse sous vos yeux, il sera trop tard pour vous former!

Personnellement, ça me rassure de savoir que si problème il devait y avoir, je serais en mesure de faire tout mon possible. Et c’est pourquoi j’essaye de “réviser” régulièrement. Car depuis ma 1ère initiation sur une plage, il y a eu du chemin… initiation à la JAPD, AFPS (maintenant nommée PSC 1) passée avec mon club de sauvetage, pour finir avec le PSE1 (Premier Secours en Equipe de niveau 1) à l’occasion de mon BNSSA.

Mais comme une piqure de rappel ne fait jamais de mal, c’est avec plaisir que j’ai accepté l’invitation de SelfImage à la soirée Let’s Blog About “gestes qui sauvent” en partenariat avec Giropharm. Giropharm c’est quoi me direz vous? Et bien c’est un groupement de 850 pharmaciens dans toute la France, engagés dans la qualité pour préserver le capital santé et bien-être des patients.

Et pour la première fois cette année, des journées portes ouvertes sont justement organisées dans certaine officines pour informer le public sur les gestes qui sauvent, notamment à l’occasion de la journée mondiale des premiers secours le 10 septembre, ou de la journée mondiale du cœur le 26 septembre! (hi hi le jour de mon anniv tiens)

Vous l’avez compris, avec ça comme avec la sécurité routière je ne rigole pas… Bien au contraire, c’est con mais c’est limite si j’avais pas la larme à l’œil lors de cette session de rappel. Je sais c’est bête, mais même si apprendre comment sauver me rend plus forte, cela me renvoi toujours à la peur tenace que j’ai de perdre ceux qui me sont chers

Des vies sont en jeu, formez vous!

Plus d’informations sur la “Prévention et secours civiques de niveau 1”.
Plus d’informations sur la journée mondiale des premiers secours.
Plus d’informations sur Giropharm.

« »
  • Sans aller jusque une nouvelle dramatique, bien souvent lorsque le téléphone sonne c’est pour annoncer un problème… enfin ce fut souvent le cas.
    Je comprend…
    Il y a quelques années, nous avons dû faire face à un décès… et le temps que les pompiers arrivent, j’ai du tenter de maintenir la personne consciente… Le pire est que l’on ne connait pas les gestes à faire et que l’on se sent désemparée de ne pas savoir.
    Malheureusement…
    Des années après, j’ai eu l’occasion de faire une formation de secourisme.
    Mais je ne pense pas que cela aurait pu sauver la personne.
    Les gestes sont simples (si simples)… on peut tous aider une personne qui a besoin d’un secours. Faisons l’effort d’apprendre ces gestes.
     
    Merci pour l’article. Bises

    • @alfafa Se sentir impuissant est la pire des choses… et rien que le sentiment d’avoir pu faire tout ce qu’on pouvait pour sauver la personne (même si elle était déjà condamnée) permet de se soulager un peu et de ne pas passer sa vie à se demander “et si?…”

  • J’ai passé mon brevet de secourisme il y a… trop longtemps et je n’ai jamais révisé depuis ! J’ai honte.
    J’ai vu qu’avec mon boulot ils proposent le PSC1. Ca peut être l’occasion…
    Merci pour ce rappel 🙂

    • @Eric Pour tout te dire, mon brevet de secourisme datait d’il y a 4 ans… et même si j’ai pu constater que je me rappelais de la majorité des procédures, j’ai aussi pu constater que j’avais oublié certaines spécificités, notamment dansd le cas des enfants. Conclusion, il faut aussi faire des piqures de rappele de temps en temps!

  • J’y songe souvent… Tu vas peut être me faire passer à l’acte ! Dans tous les cas, ton stress téléphonique est assez étrange. J’espère que tu ne vis pas constament dans la peur.. A bientôt !

    • @Colinette Je ne peux que t’encourager à sauter le pas alors! Concernant mon stress téléphonique je te rassure, je ne vis pas constamment dans la peur, juste une petite apréhension à chaque fois que le téléphone sonne…

  • J’ai exactement la même peur que toi, pourtant je n’ai jamais eu d’appel surprise porteur de mauvaises nouvelles… Mais en y repensant en fait c’est probablement dû à des événements familiaux qui ont eu lieu quand j’étais toute bébé et qui ressurgissent maintenant que je suis adulte, c’est fou!
    En tous cas je compte bien me former dès que je le pourrai aux premiers secours. C’est vraiment précieux.

    • @Victoria Et oui on n’est jamais à l’abris de “vieux démons”, en tout cas n’hésites pas à sauter sur l’occasion de te former car comme tu le dis si bien, c’est vraiment précieux!

  • Bonjour!
    Très bel article, d’autant plus que cette formation aux premiers secours est vraiment indispensable et devrait être bien plus répandue, notamment dans les entreprises.
    Les défibrillateurs sont de plus en plus nombreux dans les lieux publics, mais il y a encore du chemin à faire!
    Alors plus qu’une chose à faire : se former! Je l’ai fait cette année, je viens d’une famille “Croix-Rouge” alors c’était la moindre des choses à réaliser! On en sort plus “complet”!

    • @Bulles de Flo bravo à toi aussi pour ton article sur le sujet! 😉

  • Han, c’est po vrai, c’est pas souvent que je fais un truc de travers! :p
    Et moi aussi, je connais les gestes! Après, les faire en vrai, c’est autre chose que sur le mannequin! ><

  • Je ressens la même chose lorsque le téléphone sonne (avec l’ironie du sonnerie rigolote). Toujours peur que ce soit quelque chose de grave. Est-ce pathologique, ou bien sommes-nous au contraire davantage lucides et… préparée?

  • […] …parce que d’autres pensent que les radars sont là uniquement que pour leur faire perdre des points et permettre à l’Etat de se faire du fric sur leur dos… A cause de tous ces comportements irresponsables et DANGEREUX, je suis condamnée à garder la peur au ventre… lorsque le téléphone sonne… […]

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...