Docteur le verdict est tombé: je suis flexitarienne!

S’il y a bien une chose que je n’aime pas en ce qui concerne la nourriture, c’est les interdits. Parce qu’autant en terme de bouffe qu’en pas mal d’autres choses, j’aime avoir le choix et me laisser guider plutôt par mon bon sens que par un énième diktat…

Flexitarisme (ou semi-végétarisme) : pratique d’être flexible concernant le degré avec lequel on pratique le végétarisme ou le véganisme.

Né aux États-Unis il y a dix ans, le flexitarisme est la tendance alimentaire en Europe : manger moins de viande et plus de fruits et légumes sans pour autant être végétarien.

Une idée à contre courant des préceptes extrémistes, qui fait qu’un flexitarien peut manger végétarien chez lui tout en acceptant de manger des plats incluant de la viande chez de la famille ou des amis. Et ça c’est tout moi, au quotidien je me nourris largement plus de radis et de fruits (bon aussi de cookies au chocolat) que de viande.

Je n’en achète que très rarement, à la fois pour une question de coût (quand je vois le prix de la viande je préfère m’acheter 1 kg de pommes, des bananes et un paquet de gâteau…) et aussi pour une question de goût: je ne ressens pas forcément le besoin d’avoir de la viande dans mon assiette pour être gustativement heureuse.

En fait je vais être honnête, la viande je m’en fous. J’aime pas ça plus que ça, voilà c’est dit. Qu’il y en ait ou pas, ça ne change strictement rien, alors autant qu’il n’y en ait pas, ça fait à la fois des économies pour mon portefeuille et pour la planète.

D’ailleurs je ne suis pas la seule car selon le nutritionniste Jean-Michel Lecerf, cela fait dix ans que nous ne mangeons plus de viande tous les jours. Et sans avoir de chiffres exacts, on évalue aussi que 30 % à 40 % de la population américaine recherche à l’occasion des plats végétariens.

Pour autant, je ne suis pas végétarienne. Car oui, quand je rentre chez Papa et Maman le week-end, je ne crache pas sur leurs bons petits plats, qu’il y ait de la viande ou pas. Quand je vais chez des amis ou au restaurant, pareil je ne vais pas chercher midi à quatorze heure en réclamant un plat végétarien. Je m’accommode.

Parce que non j’ai pas tout le temps envie de salade. Parce que des fois j’ai juste envie d’un bon hamburger frites. Sans prise de tête…

Végétarien, Flexitarien, Carnivore… c’est quoi ce besoin de nous mettre absolument dans des petites cases?

« »
  • Je suis d’accord, pas forcément besoin de cases !   😉
    Par contre, c’est quoi “des préceptes extrémistes” ?   :-s

    • @Mlle Pigut euh j’y ai peut-être été fort avec « des préceptes extrémistes » mai j’entends par là le fait de se forcer à suivre des règles trop strictes…

  • Bien dit ! Moi j’aime la viande, j’en mange par plaisir :p mais pas besoin de case ! Chacun fait ce qu’il veut sans avoir besoin d’être catégorisé 😉

  • C’est intéressant de pouvoir mettre un nom sur ce comportement alimentaire.
    Je pense que cela me correspond pas mal aussi. Je me suis beaucoup intéressée à l’alimentation crue, mais pour l’instant je ne me vois pas (surtout qu’on arrive en hiver) y passer à 100%. D’abord ce n’est pas anodin, je crois que ce ne serait pas sain de changer complètement d’alimentation d’un coup. Et puis bon… Je ne m’y sens tout simplement pas prête.
    D’ailleurs si j’annonce à mes parents “j’essaie de devenir végétarienne”, je crois qu’ils me déshéritent.
    Alors j’essaie de manger poissons et oeufs plutôt que steak, de favoriser le bio, de surveiller les ingrédients de ce que j’achète pour limiter les additifs louches, d’emporter des légumes à manger au boulot ou des fruits en guise de snack… Je dirais que je veille à mon alimentation, plus que je n’ai adopté un régime.

  • J’aime bien ça… c’est tout moi !
    Merci de m’avoir appris le nom qui va avec 😉

  • Joli terme, j’aime beaucoup le concept ! Mais encore une fois, comme tu le dis : bam, une case !
    Et si j’essaie de manger au max bio mais pas que, de limiter le lactose mais qu’en effet, si’l faut de la crème dans une recette ou du lait dans un cake, j’en mets, que j’adore la viande, mais aussi le poisson, au demeurant, je suis, je suis… ben je suis rien en fait.
    C’est pas plus mal. 🙂

  • Grâce à toi, je peux mettre un nom sur mon régime alimentaire ! Je n’ai rien contre la viande, mais j’en mange rarement toute seule. Je préfère le poisson. Et franchement, mon corps s’en porte beaucoup mieux.

  • Ah ben voilà ! Je sais donc maintenant dans quelle « case » je rentre moi aussi 😉 On en apprend tous les jours ^^

  • Faut juste manger comme on veut et normalement et puis c’est tout! pas de prise de tête!

  • J’étais flexitarienne ces dernières année et je suis passée végétarienne depuis quelques mois, et pourtant je ne me sens pas dans une case pour autant. 😉 Je ne suis pas une baba-cool, ni fille qui me nourrit que de graines, de produits équitables ou bio, ni une bobo-écolo qui passe ses week-end dans une yourte. J’aime faire des choix qui me responsabilise dans me caser absolument dans une catégorie (bon mis à part ne plus manger de viande ou de poisson), en fait je ne me sens presque pas végétarienne tellement je mange à ma faim et comme je l’entend (en m’adaptant au maximum tout d’même).

  • Ah ben voila, maintenant je vais pouvoir expliquer comment je mange. Jusqu’à présent je disais que j’étais végétarien à 95%!
    Ce n’est pas un thème anodin pour notre santé, pour la Terre et pour… les animaux.
    T’as déjà vu un élevage en batterie ?

  • Je connaissais ce terme, mais je ne pensais pas que c’était du végétarisme “souple” 😉 Je croyais que c’était manger selon plusieurs régimes différents selon les circonstances (végétarien à tel moment, paléo à d’autres, etc).
    Pour les interdits, hélas parfois on ne peut pas faire autrement (je pense au régime sans gluten par exemple) et les écarts peuvent entrainer des conséquences fâcheuses…

  • Merde je suis Flexitariste alors! Je n’aime pas savoir que j’ai des animaux dans mon assiette. Mais je ne résiste pas devant une bonne pièce de viande! Donc je fais au mieux…
    —————————
    http://LesTestsEtEnviesDeMydLan.blogspot.com/
    —————————

  • je suis dans le même cas. je ne mange de la viande surtout pour faire plaisir à Monsieur ou pour cuisiner des pièces de choix.

    • @bblinou83 héhé on aime faire plaisir à nos monsieurs 😉

  • Bonjour,
    Le terme flexitarisme me fait bien sourire. Je ne mange pas trop de viande vous savez. Bref vous en mangez. Non un végéta¨ien ne mange pas que de la salade.
    @Marine
    Je me sens vraiment végéta¨ienne tellement je mange à ma faim et comme je l’entend.
    M’enfin!!!! 

    • @Christel ce qui compte c’est de suivre ses envies et de manger à sa faim on est d’accord!

  • Perso, je suis aussi flexitarisme, mais ps vraiment par choix. Suite a des pb de santé, je peine énormement a digérer la viande (enfin, les proteines pour etre exacte), du coup, je me nourris majoritairement de légumes et de fruits… Cependant, j’aime tjrs la viande, et je m’en accorde de temps a autre, un bon steak, etc, mais je sais que je vais douiller a la disgestion, alors je fais en connaissance de cause :/

  • hihihihi!! trop bien ce truc! je ne connaissais pas du tout! il y a dejà longtemps que je cherche à me rapprocher du vegetarisme sans forcement tomber totallement dedans (car je deteste le coté religion du truc…plus de viande plus de ci plus de ça à vie…) nan quand même entre manger 1kilos de bidoche par jour et ne plus ne manger du tout vive le juste milieu du flexitarisme,enfin juste milieu quand on regarde bien la balle va du coté du vegetarisme quand même! il y a une part belle  à l’alimentation Végé c’est cool..dommage que ces derniers n’ccpetent pas le flexitarisme car selon eux c’est trop mou…ooh flute hé ho!sont pas optimiste hein! si on les secouait un petit peu pour que ils nous donnent un coup de mains plutot que ils nous fassent la guerre hihihih..bisous amie flexitariste! et oui je pense me convertir à ce mode alimentaire qui ma va à ravir!maintenant que je sais comment celà se nomme exactement ça va etre cool de tgrouver des tuyaux et de bien suivre tout ça..tout en douceur et avec un petit dimanche omnivore aaargh! BIIISES!!

  • […] compte pas forcément le devenir un jour. Non pas que je sois carnivore, loin de là rappelez vous je me considère comme flexitarienne… mais je n’aime pas les interdits. Il s’agit pour moi plus d’adopter une […]

  • Je ne me suis intéressée aux principes du végétarisme que très récemment mais je pense que cela me correspond bien ! Puis bon, je pense que c’est plus un rééquilibrage alimentaire qu’un régime à proprement parler. Il faut de tout en quantité raisonnable, je pense que c’est la bonne solution. En tout cas, c’est de loin le mode alimentaire qui correspond le mieux à l’être humain, car quand on regarde les statistiques manger de la viande rouge apporte pas mal de conséquences néfastes sur notre santé.

    Puis bon rentrer dans une case ou non personnellement je m’en fout un petit peu, ce qui compte c’est de se sentir bien dans sa vie comme dans son assiette !

  • Au risque de faire ma rabat-joie, “j’aime avoir le choix et me laisser guider plutôt par mon bon sens que par un énième diktat” : on a en général le choix que la société et ses normes nous laissent.  Diktat stipulant qu’il est normal de manger un veau, et anormal voire sadique de manger un chaton. Diktat qui commence à dire que non quand-même, la fourrure c’est le mal, mais que faut pas pousser le cuir on s’en fout.

    “Une idée à contre courant des préceptes extrémistes” :  sincèrement, je ne comprendrai jamais comment le fait de ne pas consommer de produits animaux peut être considéré comme extrémiste quand on connait les conditions de vies et de morts des animaux d’élevage. 
    “Ah bon t’as décidé de ne pas filer de fric à un mec pour qu’il teste ton rouge à lèvre sur des yeux de lapins ? C’te grosse extrémiiiiiiste” 😀

    Bon sinon je viens de découvrir le blog, j’aime bien ! Et j’ai aussi découvert les lingettes démaquillantes qui ne nécessitent plus de produits, merci ! 

  • Merde tout mon message est en gras, je sais pas ce que j’ai fait, désolée ! 

  • J’ai beaucoup de difficultés à comprendre ce terme de flexitarisme, il me semble que cette sous-catégorie d’omnivore n’est pas particulièrement bien définie et sert principalement à donner bonne conscience en pouvant dire “Je mange moins de viande”.
    Je suis végétarienne à temps plein depuis peu, avant, comme beaucoup, j’étais “flexitarienne” dans la mesure où mon végétarisme c’était “chez moi”, mais je me considérais comme omnivore (ce qui me posait un gros soucis de conscience, mais c’est personnel).
    Le flexitarisme, c’est parfois tout simplement cette position ambiguë dans laquelle se trouvent les végétariens “dans le privé” qui ont peur de devoir vivre le végétarisme “dans le public”, mais c’est aussi parfois “ne pas manger de la viande tous les jours”. Alors à quel rythme ?
    Je rappelle que les recommandations pour un régime OMNIVORE (et non flexitarien) équilibré sont de 200g de viande par semaine maximum, environs deux fois par semaine donc. Nous sommes totalement dans la notion de “flexitarisme” pour certains, et pourtant, il s’agit d’omnivorisme.
    Ce terme est un joli néologisme, mais il ne sert à rien.

  • Ah je savais même pas qu’il y avait un terme exprès pour ceux qui mangent peu de viande ! Bon bin je sais ce que je suis alors : i’m also a flexitarism (dit-elle en grignotant du fromage avec du jambon devant l’ordi… bah quoi, on a dit que c’était flexible ^^’)…
    Nan en fait j’essaie de réduire ma conso de viande parce que pauvre des animaux, mais c’est vrai que j’en ai encore trop souvent dans mon assiette…

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...