La Night des Tech Women , j’y étais et c’est loin de m’avoir époustouflé !

La Night des Tech Women, j’y suis allée parce qu’on m’avait promis des monts et merveilles, dixit le pitch de Ma Vie Pro:

“Elles travaillent dans l’Internet, trempent dans les TIC, jonglent avec les megabits, manient la 3D, s’éclatent dans les jeux vidéos… Ce sont toutes ces femmes qui agissent dans et sur le web, dans un univers professionnel squatté par les hommes.”

J’y allais en pensant passer une bonne soirée entourée de geekettes en herbes comme moi… et j’ai été grandement déçue!

Alors, il faudra me dire si c’est moi qui suis à côté de la plaque mais dans mon esprit la Tech Woman, c’est une fille au cœur des nouvelles technologies et surtout à la “digital attitude” bien implantée! Grosso modo, je m’attendais à rencontrer des filles passionnées par le multimédia et les nouvelles technos… et justement j’aurai bien aimé faire la connaissance d’autres filles qui passent 8h par jour en mode geekette à écrire des lignes de code!

Eh, ba pour le coup c’était totalement raté! Par politesse, je n’irai pas jusqu’à dire que la soirée était complètement naze car je reconnais quand même qu’il y a un énorme travail d’organisation derrière, mais sincèrement c’était pas ce que je croyais et j’ai été déçue… 🙁

Car à part Women & Mozilla – un projet communautaire visant à promouvoir la présence et la visibilité des femmes dans le logiciel libre – tous les autres réseaux féminins présents ne concernaient que l’entreprenariat au féminin, comme Girlz In Web, The NextWomen, Cyber-Elles, Girls in Tech.

Alors certes, je n’ai rien contre les entrepreneures, mais sincèrement ça n’a rien de geek en soi et surtout elles existaient avant le web et continueront d’exister après… Le web a facilité les choses, mais il n’est pas à la source de l’entrepreneuriat…

Bref, vous l’aurez compris, moi je croyais qu’on allait réellement parler de nouvelles technologies, de la place de la femme dans le multimédia… notamment du fait que dans chaque entreprise où j’ai bossé, j’étais  la seule fille du pôle de développement Flash! 😉 Juste avoir une opportunité de parler avec des gens passionnés comme moi par le multimédia quoi…

Conclusion, je préfère carrément les soirées Adobe où on parle réellement de trucs de geek! Entre interaction design et byte array, c’est là que je me sens heureuse et épanouie… 😀

Ps: heureusement, Sonia et Angélique étaient au rendez-vous elles aussi alors je ne me suis pas [trop] ennuyée ! 😉

PPs: j’ai toujours rêvé de jongler avec les megabits… ^^

« »
  • Tu vois, ton avis me conforte dans l’idée que j’ai eu de ne pas y aller 😉 Finalement, je ne regrette rien, sauf que l’on aurait pu se rencontrer… mais on aura sûrement d’autres occasions.
     

  • PPs: j’ai toujours rêvé de jongler avec les megabits… ^^
    Et moi donc !!! Il y a deux ans, j’ai fait une formation pour adulte (un CIF) pour devenir technicienne informatique. Après une journée de cours de TCP/IP, en entrant le soir, Papa Ours me demande ce que j’ai fait de ma journée, ma réponse a été nette er précise :

    J’ai joué avec des bits toutes la journée

    La tronche de Papa Ours !! lol

  • hé hé et oui.. et ce pourrait être pire : de la pseudo geekette qui en fait n’est que accessoirisée pour faire genre.
    mais c’est marrant je pense que je suis une geekette qui s’ignore car pas dans la bonne génération… quand j’étais développeuse je pouvais faire des nocturnes faire mes lignes de codes ça ne me gênait pas (mais c’était pas bien payé) … maintenant que je suis dans le financier et le juridique faire nocturne ça me gave 🙂

    • @frogita Eh oui, la pseudo geekette c’est tout un débat ! 😉 Moi je dis, si tu parles binaire, tu es effectivement une geekette qui s’ignore ! 😀

  • Y a pas à dire, tu es vraiment une geekette :))
    Mention spéciale à tes huiles essentielles dont il faudrait que tu partage ici les recettes…bah oui c’est utile et ça sent bon !

    • @Losgatos T’inquiètes un article sur mes petites recettes aux huiles essentielles est prévu! Faut juste que je trouve le temps et le courage de l’écrire… 😉

  • Marrant, ça ne m’étonne pas plus que ça… J’ai beau être développeuse, je ne me suis jamais considérée comme une geek et pourtant j’adore mon boulot !

  • Bon alors j’ai franchement rien râté !

  • Désolée que tu sois déçue par la soirée, mais en effet il ne s’agissait pas d’une soirée de geekettes mais de femmes qui travaillent dans les nouvelles technologies et il se trouve que nous ne sommes pas toutes des geekettes ou des clichés 😉
    En ce qui me concerne j’ai codé en PHP et action script, je passe beaucoup de temps sur mon ordinateur et je me considère comme une geekette mais pas un cliché de la geekette, pourtant je pourrais parler des heures d’applications iPhone ou Facebook et de leur utilité pour créer une communauté de marque…Peut être n’es-tu pas allée vers les bonnes personnes ? J’étais pourtant une des principales organisatrices…
    Par ailleurs, je voulais bien re-préciser avec toi que Girlz in Web, dont je suis l’une des fondatrices, n’est absolument pas réservé aux entrepreneures, il s’agit bien un réseau pro et féminin ouvert à toutes salariées, entreprenueses etc.

    Nous sommes bcp de conceptrices-rédactrices, Directrices artistique, planners stratégiques,  community managers et nous serions ravies d’acceuillir des profils plus techniques pour compléter nos compétences. N’hésite pas donc !

  • Reportage en dessins sur la Night : http://bit.ly/dzK2C4 (partie 1) et http://bit.ly/dl1BS2 (partie 2)

    • @Fix Merci pour le partage!

  • […] réflexion sur l’achat d’un photophone. Ensuite, j’ai adoré le descriptif de sa soirée des Tech Women, où elle a désespérément cherché de “vraies” geekettes au milieu des […]

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...