Une maison écologique, cela se joue dès la construction !

1er janvier 2013, notez cette date dans vos agendas puisque c’est en effet ce jour là qu’entrera en vigueur la nouvelle réglementation thermique définie par le Grenelle de l’environnement.

En effet, vous n’êtes pas sans le savoir, avoir une maison écologique, ce n’est pas seulement un travail au quotidien (éteindre la lumière en sortant d’une pièce, faire attention à son chauffage ou utiliser des produits d’entretien écologique) mais aussi et surtout un travail en amont, lors de la construction.

En effet, si vous avez l’opportunité de construire vous même votre maison, il vous faudra vous soumettre à des exigences particulièrement fortes en matière de consommation énergétique et de bio construction.

Pour vous donner une petite idée, une maison qui répond à la réglementation thermique en vigueur aujourd’hui consomme en moyenne 150 KWh/m2/an. Demain, les consommations totales des bâtiments neufs devront atteindre 50 kWh/m2/an en moyenne, soit 3 fois moins que les exigences réglementaires actuelles!

Pour relever un tel défi, il faudra de plus en plus se tourner vers des produits et équipements énergétiquement très performants: adieu fuites de chaleur et bonjour traitement des ponts thermiques et de la perméabilité à l’air…

Bon, je vais être franche avec vous, je suis loin d’être une pro de la construction, et le jour où je construirai ma maison, je ferai vraisemblablement confiance à des professionnels. Mais bon, ce n’est pas parce qu’on est pas expert sur un sujet qu’on ne peut pas avoir quelques exigences.

En effet, qui dit maison dit murs et isolation, et pour faire des économies d’énergie, rien de mieux qu’une brique qui possède à la fois une bonne résistance et une forte inertie thermique, une très bonne étanchéité et une qualité d’air préservée.

Et tant qu’à faire autant choisir une brique fabriquée en France, comme la brique Monomur Terre Cuite®, commercialisée par plusieurs entreprises regroupées au sein de la FFTB (Fédération Française des Tuiles et des Briques).

Constituée uniquement d’argile, cette brique possède aussi l’avantage de servir à la fois d’élément porteur et d’isolant grâce à son système constructif dit à « isolation répartie ».

De plus, la structure alvéolaire de cette brique permet en hiver d’absorber la chaleur du chauffage et de la rediffuser en douceur par rayonnement, et en été de réguler de manière naturelle la température et de garder la fraîcheur.

Savez-vous que nous passons pas moins de 22 heures par jour dans un espace clos ? Bureau, école, logement … la qualité de l’air intérieur joue un rôle fondamental sur notre santé. Par exemple, il y a 52% de risque supplémentaires de développer une maladie respiratoire si le logement contient humidité et moisissures.

La brique Monomur ne dégage aucun gaz toxique et aucune substance allergisante, ne permet pas à l’humidité de se développer et évite ainsi la prolifération des moisissures.

Pour en savoir plus, je vous conseille de vous rendre sur le site pédagogique dédié à cette brique. Ce site est précis, complet et compréhensible de tous.

Si vous voulez en savoir plus sur la maison de demain et « l’éco-construction », découvrir vidéos pédagogiques d’experts, témoignages de particuliers et de professionnels, exemples de réalisation, n’hésitez pas aller y faire un tour.

Article sponsorisé

Partage propulsé par Wikio

« »
  • Cette solution reste malgré tout moins efficace qu’une structure bois qui n’est composé que d’isolant. De plus il faut une mise en oeuvre très rigoureuse pour éviter tout problème et franchement, je fais pas mal le tour des lotissements à l’heure actuelle, et certaine situation sont inadmissible au regard du surcout engendré par cette technique. Je pense sincèrement qu’il y a un défaut de formation de nombreux artisans.

    Alain

    • @Alain G Comme je l’ai dis ci dessus, j’avoue être assez ignorante en la matière 😉 Cependant je trouve regrettable qu’il y ait des problèmes de construction liés au défaut de formation de certains artisans… :-s

  • Je ne suis pas un professionnel mais je me penche sur la question en ce moment car nous sommes en train de faire construire une maison qui devrait être passive. Quand tu te promènes dans des zones où cela construit beaucoup il suffit juste de comparer 2 constructeurs et de se poser des questions, il y en a certain vers lesquels je n’enverrai personne. Quand on commence à vouloir faire des construction un peu performantes, comme le BBC, ou très performante, comme le passif ou le minergie, cela ne pardonne que très peu d’erreur à la conception mais aussi à la réalisation.

    Merci pour ton blog qui est bien sympathique 😉

    Alain

  • Super mais les matériaux ont l’air extrêmement chers à l’achat. A voir sur la durée mais il faudrait faire des calculs pour voir la solution la plus économique.

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...