Le maternage proximal, que faut-il en penser?

Demain n’est pas encore le jour où j’aurai des enfants – grand dieu heureusement, j’ai encore un peu de temps avant – mais cependant je n’ai pas pu m’empêcher de vouloir réagir un peu à propos d’une émission diffusée il y a quelques temps sur M6 sur le maternage proximal

Dans la tendance de “retour au naturel” des bobos-bio, cette pratique tend à se développer de plus en plus. Pour essayer d’expliquer simplement la chose, le maternage proximal consiste à avoir un contact soutenu et rapproché avec son enfant à tout moment et le plus longtemps possible…

Ici, on part ainsi du postulat que le lien entre les parents et le nouveau-né n’est pas inné, et qu’il est important de pouvoir le créer en mettant en place différentes pratiques afin de respecter au mieux le rythme de l’enfant…

Allaitement prolongé, contact peau à peau, portage en écharpe et co-dodo font partie des pratiques liées à ce choix de vie qui se veut naturel. Que demander de plus si c’est la nature me direz-vous? Et pourtant, le maternage proximal possède nombre de détracteurs

Accusé d’être la nouvelle “dictature de l’enfant-roi” le maternage proximal a mauvaise presse auprès des médias, il faut bien le concéder… Ce que j’en pense? Comme d’habitude tout est une question de mesure

Personnellement je pense que le jour où j’aurai des enfants je souhaiterai les allaiter mais néanmoins je ne me vois pas forcément le faire jusqu’à leurs 4 ans comme c’est parfois le cas avec le maternage proximal!

En effet, même si le lait maternel est la meilleure des nourritures pour un nourrisson, je ne sais pas s’il est vraiment judicieux de le conserver une fois les aliments solides introduits dans l’alimentation de l’enfant… (la question est posée…)

De même s’il doit être agréable de pouvoir porter son enfant en écharpe, je ne me vois pas le faire 24h/24h. En partie parce que j’ai l’impression que cela couperait forcément un des deux parents du contact avec l’enfant…

Il est aussi vrai que je n’envisagerai pas forcément de faire du cododo – qui consiste à coller le lit de l’enfant au sien pour dormir avec lui –, ne serait-ce que par peur d’étouffer mon bébé… Je me doute bien qu’il y a des techniques étudiées pour, mais il n’empêche que cela ne me tente pas plus que ça…

Pour être  sincère, je pense que je serai très certainement une mère poule – comme ma propre mère en fait – dans le sens où je ferai attention à mes gosses comme à la prunelle de mes yeux.

Alors plus que d’adopter – ou non – le maternage proximal, il est surtout question de trouver un équilibre car trop de fusion tue la fusion. Être proche de son enfant tout en lui apprenant ce que ce sont l’autonomie et la frustration – il faut parfois dire non ! – me semble important.

Et plus que tout je dirais qu’il faut écouter ses envies… Alors certes je n’ai pas d’enfants et je ne parle donc pas en connaissance de cause, donc n’hésitez pas à me recadrer si je m’égare! 

Et votre avis sur le maternage proximal?

Plus d’informations chez Ecolo-Info.
Chez La Journaliste IT Pink & Green : Grossesse bio = package obligatoire ou options ?

« »
  • Ah c’est marrant, j’ai fait un billet sur un thème un peu différent mais parallèle, au sujet de l’écologie et de la grossesse/allaitement.
     
    Je ne crois pas que le maternage proximal prône le portage, l’allaitement, etc en raison du caractère non inné de la relation parent/enfant. Je crois que c’est tout le contraire.
     
    Quant au cododo : je dis oui !! J’ai pratiqué, et c’était très bien. Aucune crainte d’écraser mes bébés, je “sentais” où elles étaient. Et même leur père (une bûche quand il dort !) avait cet instinct : il s’endormait et ne bougeait plus (contrairement à ses habitudes).
     
    Intéressant en tout cas !

    • @La Journaliste IT Pink & Green J’étais passée à côté de ton article qui est d’ailleurs une très bonne reflexion, c’est vrai que le côté “package obligatoire” est pesant, et pas forcément que pour la grossesse mais aussi pour tout ce qui touche à la vie de tous les jours…

      Certaines personnes ont du mal à comprendre qu’on puisse se sentir concernées par l’écologie mais sans pour autant être extrémistes dans notre mode de vie… Merci pour ton témoignage en tout cas! 😉

  • Comme tu le dis, tout est question de mesure, et de trouver son équilibre. Je n’ai pas d’enfant mais je me vois mal dormir avec mon bébé ou l’avoir collé à moi 24/24. En revanche, éviter le chimique et pas naturel, je trouve ça super logique. Et je ne comprend pas la polémique du portage en écharpe : on fait comment pour faire ses courses ou prendre le métro avec une poussette hein?!!!

    • @Jena Bien d’accord avec toi le chimique et pas naturel pour le bébé ça sera la base! Pour la pousette effectivement je ne me vois pas du tout prendre le métro avec… et puis dans ce genre de lieu je préfererai le garder contre moi pour le protéger je pense.

  • Attention, mon avis est celle d’une presque quarantenaire sans enfant pour le moment. Mais tata plusieurs fois et marraine.
    Je pense qu’il y a du bon et du mauvais. L’écharpe me parait quelque chose de bien, car l’enfant a vécu 9 mois dans le ventre de sa mère donc le contact rassure. En revanche, il ne faut pas en effet tomber dans le côté enfant-roi, et définir des limite (comme ne pas coucher son enfant dans le même lit que les parents). Tout est une question d’équilibre ! Et d’âge de l’enfant, aussi.
    En conclusion, je conseille l’excellent film “Bébés” qui offre une belle vision de ce qui se fait ailleurs sur la planète !

    • @Lalex Equilibre est le maître mot 😉 J’essayerai de regarder le film si tu me le conseille alors!

  • bonjour
     
    merci pour ton article très intéressant ! Je pense que le maternage proximal est bien trop extrême et on a pas besoin de ca pour être proche de son enfant. Je suis maman d’un petit garcon de 10 mois qui a toujours eu sa chambre et son lit depuis son premier jour à la maison et ca se passe très sbien ! Je ne l’ai pas allaité, il est allé à la crèche à 5 mois et son papa  et moi faisons en sorte de nous occuper de lui dès que possible car nous l’aimons très fort, mais nous lui apprenons aussi l’indépendance, et pas question de le mettre au lit avec nous, on ne veut pas tuer notre couple ! Le co-dodo doit rester très exceptionnel selon moi ! lors après chacun fait ce qu’il veut, mais déjà que la nouvelle génération de gamins est pourrie gatée et sans repères, je pense qu’en faire des enfants roi va tout pourrir ! J’aime mon fils du fond du coeur et n’envisage plus ma vie sans lui, mais je suis une personne avant tout qui a aussi besoin de prendre l’air parfois ! Et quand je le mets à la rèche ou qu’une copine le garde, je le fais sans me poser de questions et sans regret, même si ensuite je suis contente de le retrouver !

    • @Nathalie Merci pour ton joli témoignage!

  • Pour materner mes trois enfants (5-3 ans et 1,5mois), je pense que le maternage proximal est une “ensemble” mais pas un “tout”.
    BB1 a dormi avec nous dès le départ (ça me fendait le coeur de le remettre dans son lit à 10cm du mien pourtant – et quand on s’est rendu compte que ça fendait aussi le coeur du papa mais qu’il l’exigeait parce que c’était de convenance, on l’a laissé dormir avec nous), allaité, porté, éducaiton non violente…
    BB2 ça a été pire parce que la papa avait lu Le Concept du Continuum. Donc porté tout le temps (contre mon avis, parce que moi je voulais pas l’avoir à bras sans arrêt – le lien maman-bébé n’est PAS FORCEMENT inné je confirme), allaité, cododoté, non violence…
    Résultat pour les deux : indépendant très vite, doux comme des agneaux et polis. Je dis pas que c’est la panacée (il y a des crises, des colères, des accès de violences mais beaucoup moins que chez d’autres enfants de son âge. On m’a vraiment accusé quand ils étaient bébés de les rendre capricieux et égocentriques, résultat, ils sont vraiment généreux avec les autres). Je pense que ça dépend vraiment de l’attitude des parents : on a toujours materné mais jamais mis l’enfant au centre de notre vie ! On restait nous même (voir égoïstes)
    BB3 est allaité, porté (un peu moins que BB2, mais toujours par papa), et cododoté parce que s’il dort pas contre maman ou dans l’écharpe de papa, il dort pas tout simplement !
    C’est pas une tendance “bio” et je trouve idiot que les mamans ou les reporters (très souvent maman bio = extremiste du maternage qui fait l’école à la maison et accouche à domicile… désespérant que l’image soit si caricaturale) colle l’étiquette “nature” ou ” bio” au personne qui font un maternage proximal (intensif ou pas). A la limite pour les couches lavables, mais pour le reste on reste dans un esprit qui n’a rien à voir avec le bio mais qui est une prise de conscience plus général sur ce qui convient à l’être humain ou non.

  • je pense surtout que parler du maternage et pire, des décisions que l’on prendrait en la matière quand on n’est ni enceinte, ni maman, c’est comme une femme qui expliquerait pourquoi elle préfèrerait une vasectomie au port du préservatif, ou quelqu’un qui n’aurait pas son permis qui aurait des propos tranchés sur le confort de conduite de telle voiture plutôt qu’une autre…Juste parce qu’avant d’être maman, tout ça n’est que de la théorie…et qu’être maman c’est avant tout la pratique.
    🙂

    • @400 Je te rejoins sur le fait “qu’être maman c’est avant tout la pratique” et je n’ai pas vocation à me faire passer pour une connaisseuse que je ne suis pas…

      Cependant j’ai bien précisé que je ne parlais effectivement pas en connaissance de cause. Dans mon esprit on peut lancer le débat sur un sujet sans pour autant être un expert…

      Tout le monde a le droit de s’exprimer, c’est un peu la nature même du blog. Si j’en ai parlé c’est avant tout parce que je pensais que ça pouvait interesser mes lecteurs et déclencher une discussion interessante. 😉

  • Je n’ai pas d’enfants, mais depuis cette histoire de biberon au bisphenol A et du “il faut allaiter c’est bien pour l’enfant”, j’avoue, ça m’interpelle un peu.
    Tout simplement parce que lors de l’allaitement, la mère transmet sa charge de toxine que son corps contient et qu’il a accumulé. Le lait de la mère est sans très sain, mais il l’est au final autant que les laits maternisés (pour le coup, lait maternisé + biberon en verre serait sans doute le moins nocif). (le lien qui explique tout ça c’est là http://www.babycenter.fr/baby/allaitement/problemes-et-solutions/toxines/)
    Du coup, j’avoue que quand j’aurais un gamin, je ne saurais pas quoi faire :-/ Privilégier le lait maternel avec les avantages et les inconvénients que cela comporte ou le lait maternisé…

    • @larcenette Et oui pas évidemment de se dire que pour le coup, même après la naissance on doit continuer à faire attention à tout ce qui nous “passe au travers du corps” car l’enfant continue de partager avec nous au travers du lait…

      Et quand on voit ce que révèlent parfois les examens toxicologiques, je suis d’accord avec toi, ça fait peur… Comme toi je pense que je serai bien désemparée au moment de choisir d’ici quelques années…

  • Comme tu l’a souligné, tu n’as pas encore d’enfant, et ceci explique cela..
    Enceinte, je ne me disais pas tiens je faire ça ça ça… non!!  enfin si, je savais que je ne voulais pas de péri et protocoles medicaux le jour J, pour toutes les complications que ça apporte en général.
     
    Et puis petitchoux est né, et j’ai trouvé ça normal (enfait, je l’ai fait sans y penser) de l’allaiter, et de le faire dormir contre moi. Quand il a eu 2 semaine, j’ai eu besoin de l’avoir contre moi dehors, et pas emmitoufflé dans 3 doudoune, et ans une poussette qui m’empechait d’aller là ou je voulais (l’écharpe c’est magique!! t’as les mains libre, tu te tiens chaud mutuellement et c’est douillet de l’avoir contre soi.. coté bébé c’est rassurant de sentir maman, son douillet, son odeur etc )
     
    Mais, il a deux ans et ça fait un moment que je ne l’allaite plus (j’ai d’ailleurs regretté mon arret, la nuit, quand faut se lever…)  et puis il ne dort plus avec moi, (j’ai regretter aussi, c’est tellement chou, mais on fini par se gener^^) il marche ou va dans la poussette parce qu’il est trop lourd pour l’echarpe (et je regrette ce temps parce que maintenant je galère dans la rue, les magasins les escaliers)
    🙂

  • J’en pense que l’avis est forcément biaisé quand on n’a pas d’enfant ET qu’on connait le maternage au travers de M6 😉

    • @Milie Oui et non je dirais, je n’ai certes pas d’enfant mais je ne prend pas pour autant pour argent comptant tout ce qu’à dit M6. Je suis loin d’adhérer à la vision présentée dans le reportage et j’ai pu me faire ma propre idée en fouinant un peu plus sur le Net. Après je me repète mais je ne prétend pas être experte ^^

  • Mon petit témoignage. J’ai 2 enfants. Les 2 ont été allaités jusqu’à 3 mois. Après j’ai du reprendre le travail et je ne me voyais pas tirer mon lait et le conserver pour le bébé. Pour le second, j’avais dans l’idée de continuer plus longtemps mais de gros soucis personnels ont fait que je n’avais plus de lait 🙁 J’ai fait ce choix car j’ai beaucoup d’allergies + eczema et le lait maternel permet de limiter les risques que le bébé en ait. Au final, mon second a de l’eczema et le premier de l’asthme. Je me console en me disant que ça aurait pu être pire sans.
    Je n’ai pas porté mon aîné mais le second a connu les joies de l’écharpe et outre le fait que le bébé était vraiment mieux installé et plus serein, c’était drôlement pratique pour moi et beaucoup moins douloureux pour le dos.
    Je suis contre le cododo, pratique que je trouve extrèmement risquée et je milite pour la turbulette plutôt que les draps ou couvertures qui sont dangereux.
    En tous cas, j’ai été très fusionnelle avec mon ainé (qui a 11 ans maintenant) et je le suis encore beaucoup avec le second (qui va avoir 5 ans) 😉 Tu verras aussi comment ça se passe le jour où tu seras maman, on change parfois d’avis en situation. Parce-que par exemple l’allaitement, ça parait beau et pratique comme ça, mais en réalité, ça peut aussi faire très mal (crevasses par exemple, seins hyper gonflés et qui coulent). Mais pour ma part ça m’a aussi permis davoir un joli décolleté pendant quelques temps 😀

    • @Marie Eh oui tu as raison, je verrai en temps utile et constaterai moi même les joies de l’allaitement si je fais ce choix 😉

  • Ce que je ne comprend pas c’est “maternage = enfant roi”
    Tu peux materner et poser des limites, comme ne pas du tout materner et finallement ne pas en poser de valables….
     
    Je ne vois que des gamins mingnons et qui mangent de tout et qui dorment bien chez mes amies maternantes, ce qui n’est pas tjs le cas chez les non maternantes…
     
    quand a dire “maternante = ecologic baba cool extreme c’est completement stupide…  Je te cite   “Dans la tendance de « retour au naturel » des bobos-bio, cette pratique tend à se développer de plus en plus.    on peut ne pas etre bobo bio (va voir mes photo dans mon blog, tu vas rire :D)  et pourtant je suis maternante…..
    je trouve que l’expression est d’ailleurs très réductrice et négative…
    il me semble que c’est plus naturel d’etre proche de son petit non?  maman lion ne colle pas bébé lion chez la voisine pour aller bosser chez auchan des lions…..  elle ne lui fait pas manger des surgelés dégueu plein de merdes chimiques non plus….  tu vois?

    🙂

    • @Moricettte “Tu peux materner et poser des limites, comme ne pas du tout materner et finallement ne pas en poser de valables….” sur ce point là on est bien d’accord.

      Après excuse moi si je t’ai offusqué, car je suis la première à penser aussi qu’on peut avoir une conscience écologique en restant quelqu’un de simple… 😉 même si tout cela n’est pas simple justement!

  • Je ne suis pas offensée par toi, déja je ne pense pas etre une bobo bio 😀
    Et puis, je parlais de façon général, les médias font des amalgames rapides et stupides ^^
     
    donc no soucis 🙂

    • @Moricettte C’est bien le problème des médias, ils ne proposent qu’un seul point de vue : le leur!

  • Oui !!   forcément une “maman nature” ça les fait ch**   : on achete pas de LA puisqu’on allaite, ni de nourriture pourrie puisque souvent on achete aux ptits paysan d’à coté ou meme on fait notre potager, on ne consome pas comme ils le voudraient!!!
    Et puis, quelle est cette drole d’idée que de vouloir vivre de façon plus naturelle, plus physio?? de ne pas vouloir laisser une poubele géante à nos enfants???   😀
     
    par contre regarde, je me maquille, jusqu’aux oreilles, je me teint les cheveux, je mange du nutella (bio :D) je fume etc etc…
    Donc comme quoi on est pas parfait, loin de là 🙂
     
    Le portage, l’allaitement, les couches lavables, c’est écologique c clair, mais c aussi économique de tps comme d’argent!!!   (ouvrir un oeil la nuit, balancer un sein-sein et se redormir pdt que bébé tête c juste géniallissime quoi (feignasse inside :D)

  • Moi je trouve que le terme maternal proximal c’est encore un de ces nouveaux concept qui sert juste à mettre des gens dans des boites.
    Je pense que l’éducation c’est vraiment quelque chose de personnel et jamais par exemple je me forcerais à allaiter juste pour rentrer dans la case maman-bio.
    J’achète des body en coton bio, j’ai porté mon fils dans un porte-bébé – pas une écharpe, mais ça revient au même non ? – mais après je ne suis pas pour le cododo, ma vie de couple elle aussi a besoin de s’épanouir, et je n’avais pas envie de mettre mon bébé “entre” nous, dans tous les sens du terme.
    Je pense que la solution c’est vraiment un assemblage de petites choses, de petits gestes, que l’on doit choisir en couple, pour que toute la famille y trouve son compte.
     
     
     

  • @ Larcenette : pour l’allaitement, le choix se fera naturellement lorsque tu seras enceinte, avant tu ne peux pas savoir
     
    Sinon pour revenir au portage en écharpe, je pense que c’est pas mal et certaines choisissent l’écharpe et d’autres comme moi le porte bébé même si j’ai plus pratiqué la poussette ! 🙂
     
    Après comme le disent beaucoup en commentaires, être maman, c’est du feeling et on essaie de faire au mieux 🙂 Et je dois dire que ce n’est pas tous les jours faciles … c’est un peu comme le débat petits pots ou purées maison 🙂
     

  • Nathalie et Bouclette : les porte bébé sont svt non physio, ce qui fait que les gamins sont pas bien dedans, voir meme peuvent avoir les coucougnettes écrasées…  il existe heureusement des porte bébé physio 🙂
     
    ce que je n’aime pas dans le porte bébé c’est la paroi qu’il y a entre toi et le bébé…
    Ce que je n’aime pas dans les écharpes : elles st dures, tu dois bien serrer pour pas qu’il tombe et après tu oses plus respirer de peur de l’écraser … 😀
    Résultat, j’ai trouvé THE echarpe : la je porte mon bébé, elle est stretch et c’est un vrai bonheur, tu fais ton noeud sur toi et tu glisse baby dedans apres (donc plus besoin de se contortionner en tenant bb d’une main et de faire le noeud de l’autre main)  tu as l’impression que ton baby flotte contre toi, c’est magique <3

  • Ensuite, c’est clair qu’on fait selon ce qu’on peut……  et selon ce que bébé veut aussi!!!

  • Ah, fontaine, je ne boirai pas de ton eau…
    Le maternage proximal (pour parler de mon expérience perso), on ne tombe pas dedans comme ça. ça se tisse au jour le jour. Car avec un tout-petit, les premiers temps, tout est toujours à recommencer, on ne sait jamais trop où on en est. J’ai allaité longtemps mes 2 filles, elles ont dormi avec nous, nous essayons de les éduquer de manière respectueuse. Et qu’est-ce que ça donne au final? 2 petites filles. Comme les autres. Alors si, je dirai que ce qui les caractérise (mais pas forcément plus que d’autres…) c’est la confiance qu’elles ont dans les autres et en elles-mêmes. Ce qui fait que ma fille aînée a réclamé de revenir faire sa journée entière le 1er jour de maternelle, qu’elle va dormir chez des copines, qui elles, ne peuvent pas aller dormir chez d’autres, etc. Bref, hyper autonome!
    Enfin, je dirai que ce chemin de maternage est aussi différent avec chaque enfant. Car les besoins de chacun sont différents.

  • Un sujet qui fait couler de l’encre! Je pense que le maternage doit son succès à la réconciliation entre le plaisir d’être maman et une vie quotidienne qu’on souhaite plus pratique et reposante.
    Les mamans bio ne sont pas les fanatiques qu’M6 a décrit dans son documentaire très orienté. Je pense tout simplement qu’elles ont trouvé dans des méthodes anciennes, des moyens de mieux vivre leur maternité ET paternité.
    Le portage c’est pas mal pour pouvoir continuer ses activités tout en gardant un oeil sur bébé. Le co dodo est pratique pour pas que la maman ait à se lever à chaque fois qu’elle a besoin d’allaiter.
    Je pense que c’est bien que d’autres modèles soient proposés, il y a plus de choix pour élever ses enfants et donc chacun peut y trouver son compte!

  • @ Moricette
    eh bien en plus Frank (c’est mon fils) va chez la kiné car au début il dormait toujours la tête du même côté et elle nous a déconseillé les porte bébés pour de longues utilisations, car ca tasse le dos … Aprés le sac c’est pas que je n’en voulais pas mais je ne me sentais pas à l’aise et je trouve les porte bébé pas pratique du tout quand tu es seule … Alors mode poussette (Mais je ne vis plus à Paris donc forcément …) Après je connais pas les porte bébé physio mais vais me renseigner … quoique maintenant il a 10 mois … je sais pas 🙂

  • @ Nathalie, avec un bon porte-bb, ergonomique comme le ergo ou le manduca tu peux porter un enfant jusqu’à ses 3 ans bien bon, dans le dos!! 😉 renseigne-toi, il est encore tempts

  • Amé merci ! Car parfois en ballade, c peut etre pratique et dans les aeroports aussi plutto que de porter bébé tout le temps au bras (Ca cE’st quand tu prends pas la poussette qui pése ses 19 kg !)

  • Pour mon fils (qui va bientôt fêter ses 10 ans) j’ai choisi l’allaitement au biberon, le portage en porte bébé, la poussette et dès le retour de la mter il a dormi dans SA chambre (sauf pour les sièste l’après midi que je faisais avec lui dans mon lit (pendant que le papa travaillait)).
    Il y a 10 ans il n’était pas question de maternage proximal. Je faisais comme bon me semblait à ce moment là.
    Pourtant le fait de choisir le biberon a été très très mal perçu par le milieu hospitalié de la région où j’ai accouché. C’est limite si je ne me suis pas fais engueulé mais j’étais sûre de mon choix à 200% parce que j’ai été élevée par des femmes qui considèrent qu’allaiter met la femme au même niveau qu’une vache (c’est hard je sais, merci maman).
    Aujourd’hui, si je devais avoir un 2ème enfant (ce que j’espère) je choisirais d’essayer l’allaitement au sein, au moins pour voir si cela me convient, et si cela fonctionne tant mieux mais je ne le ferais pas pendant des années, c’est certain. Je trouve ça un peu bizarre de voir un gamin de 4 ans téter les seins de sa mère :/
    Je porterais mon bébé en écharpe mais uniquement quand il y en aurait besoin (dépalcement…).
    Quand au cododo, chacun fait comme bon lui semble mais pour moi le lit  des parents reste le lit  des parents, faire dormir l’enfant les premières semaines dans la même chambre oui, surtout en cas d’allaitement mais dans le même lit, non merci.
    Pour moi il est primordiale de consacré un maximum de temps à son bébé, surtout les 1ers mois mais ce qui me gêner là dedans, c’est la place laissée au couple. Il est très difficile après une naissance de se retrouver entant qu’homme et femme, de laisser une place au couple alors si le bébé est collé 24/24 à sa mère (ou à son père) le couple a intérêt à être très très très solide, à mon avis.

  • Bonjour,
    Je vois le maternage proximal comme un ensemble de techniques pour être plus proche de son enfant, plus respectueux de son être, plus à l’écoute de ses besoins..
    Après à mon sens il n’est pas question de “package” chacun prends ce qui lui convient au quotidien…
    Je crois que cette “mode” a au moins un gros avantage: permettre aux parents de s’interroger sur d’autres façons de faire afin que chacun puisse trouver son équilibre!
    Les mamans du reportage se sont un peu indignées de l’image qu’m6 a donné, elles ont fait cette petite vidéo que je trouve sympa:
    http://www.youtube.com/watch?v=39-iv6eK7Mo&feature=player_embedded
     
     

  • Oui en effet, tout est une question de mesure.

    Et non, je ne suis pas d’accord d’associer maternage proximal et enfant roi. Certainement que l’un peut trouver sa source dans l’autre, cependant cela résulte en général d’un problème chez la mère ou le père et non du mode de maternage.
    Ce terme de maternage est un fourre-tout pour dire tout et n’importe quoi (et donner ainsi du grain à moudre aux journalistes) … Maternage, c’est materner … et proximal c’est être proche. Toutes les femmes maternent à leur manière et à la proximité qui leur convient.
    Et pour l’allaitement, même une fois la diversification entamée, il reste primordial. Cela reste l’aliment de premier choix pour l’enfant (c’est “ev$dence based medicine, tout professionnel qui dirait le contraite ne serait pas honnête intellectuellement).
    Pour tout le reste, c’est aux parents de voir ce qui lui convient et ce qui convient à leurs enfants; certainement pas aux autres personnes et encore moins au  média.
    Je terminerai par “avant j’avais des principes, maintenant j’ai des enfants”
     

  • Pour réagir à ton post,
    je pense que l’important dans tout ça, c’est d’avoir le choix de faire ce que l’on veut avec ses enfants, au moment ou l’on le sent
    Avant d’avoir ma fille, j’avais tout comme toi, un avis très critique en matière de maternage, il était hors de question que je sois une vache à lait, pas question que j’abime ma belle poitrine
    le portage? non merci, mon dos! pitié!!!
    Mais vois tu le corp a cela de magique pour une femme , il se passe des choses bizarres lorsque l’on est enceinte: les hormones? je ne sais pas?
    en tout cas, une sensation animal nait en toi: tu veux protéger ton bébé
    J’ai allaité ma fille pendant 3 mois, j’aurai continuer le plus longtemps possible si pour des raisons très triste de santé je n ai du arrêter
     
    le cododo: dès qu elle est sortit de mon ventre, je n ai pas pu la mettre dans son petit lit en plastique pour nourrisson  qu on trouve dans les matèrnités et ça pendant plusieurs jours(je sais: un peu dangereux…mais sache que quand tu mets un enfant au monde,tu ne dors plus que d’une oreille)
    Quand au portage:j’ai utilisé cette méthode pendant presque 1 an
    comment te dire: on a un peu l’impression d’être encore enceinte, c’est un moment tellement nostalgique et puis question pratique, le portage est beaucoup plus simple que de sortir tout le merdier de la poussette, maxi cosi….qui pèse deux tonnes et que si un escalator est en panne, t es dans la mouise
    quand tu viens d’avoir un bébé:du moment ou tu l’a sur le ventre, tu deviens une animale près a bondir
    c’était même démesuré car à la matèrnité, je ne supportais pas que mes visites(séléctionnées sur le volet) prennent mon bébé dans leurs bras, ça me rendais très agressive…
    bref, étant la pire des féministes, j’ai vraiment viré de la carafe pendant ma grossesse et surtout dès que ma fille est née
    Ne sois pas trop radicaliste quand au matérnage, attend de faire ton bébé et vois comment tu évolues , vois qu’elle louve tu vas devenir en quelques mois
    l’essentielle c est d’avoir le choix
    biz
     
     

  • Bou! Qu’est-ce que c’est compliqué d’élever des marmots maintenant!
    Il y a 35 ans, on ne se posait pas tant de questions: les couches lavables y’avait que ça; porte-bb ou écharpe ça n’existait pas; l’allaitement maternel: on faisait ce qu’on pouvait avec les joies des crevasses; quant au cododo, j’ai pas d’avis.
    Chacun fait bien ce qu’il peut avec son propre tempérament et aussi le tempérament de son enfant et ce qui marche pour les uns ne fonctionne pas forcément chez les autres: être parent ne s’apprend pas dans les livres ni en écoutant les médias. C’est sur le tas que tu te débrouilles en essayant de faire le mieux possible et avec un enfant rien n’est jamais gagné!
    Allez courage à toutes les mamans ou futures mamans.

  • Je ne donne pas mon avis sur le maternage proximal mais je ne peux m’empêcher de réagir sur cette soi-disant notion d'”enfant roi.” Drôlement pratique comme expression car j’ai plutôt le sentiment de vivre dans une société d'”adulte roi.” Comme il plus est plus facile de “taper” sur l’autre (surtout s’il est plus “petit” que soi) que de se réformer, le changement, ce n’est sûrement pas pour tout de suite.
     

  • D’accord avec toi, il ne faut pas tomber dans les extrêmes… Créer des liens ok, sur-protéger, sûrement pas 🙂
    & bravo pour la Une hellocoton 🙂

  • Je suis d’accord avec toi, il faut être près de son enfant sans en faire trop, il faut trouver le juste milieu! Car soit on le laisse trop faire, soit on l’étouffe trop! Il faut l’aidée mais il doit aussi apprendre à être autonome! Cruel dilemme, ou commencer et où s’arrêter… Mais bon, j’ai pas la question à me poser avant minimum une bonne dizaine d’années!

  • Je me demande si larcenette est véritablement sûre de ses sources… l’article qu’elle cite ne peut plus être visitée, en as tu un autre à proposer? Car je trouve très hatif de clamer que le lait maternisé est aussi sain pour l’enfant que le lait maternel sans même citer ces sources… c’est même à mon sens dangereux de faire une telle propagande qui va contre les recommandation de l’OMS sans les justifier médicalement. Il s’agit de désinformation…

  • […] sinon quand j’aurai un gosse, encore mieux que le portage en écharpe, je pourrai adopter le roller-buggy, une poussette imaginée par Valentin Vodev, un designer […]

  • La maternité “à l’ancienne” me tente, mais faut éviter de tombé d’en faire trop… Le porter en bandeau, c’est cool quand il est vraiment tout petit, mais bon au bout d’un moment…, il devient lourd 😀
    Et pareil l’allaitement, mais que les aliment solide, et ses dents pointent leur nez, il faudrait songer au bibi.
     
    et il aura son berceau, trop peur de l’écrabouiller quand je dors !
     
    mmmmm’enfin, j’ai le temps…. c’est pas demain la veille que j’aurais un bébé

  • […] m’a filé le lien d’un blog d‘une nana qui donne son avis sur le maternage proximal. Et elle n’a pas d’enfant. Je n’ai pas été choquée de ce que j’ai pu […]

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...