[Lumière sur…] Miss Bulles se pose des questions sur Yves Rocher

Aujourd’hui, j’aimerais rebondir sur un article de Miss bulles, une blogueuse que j’apprécie particulièrement car elle a la même sale manie que moi de déchiffrer les étiquettes de produits de beauté à la loupe, notamment grâce à la Vérité sur les cosmétiques de Rita Stiens.

Et sa question d’aujourd’hui m’a interpellé: “Comment Yves Rocher peut-elle se positionner comme une marque naturelle ?” Pour comprendre mon désarroi face à cette question, retour 3 mois en arrière lorsque la très gentille Melle Gima m’a invité à une soirée blog Yves Rocher. Yves Rocher pour moi, c’est un peu le parfum de mon enfance, les énormes colis remplis de surprises commandés par Maman, les gels douches et shampooings 2 en 1 hyper pratiques pour la piscine, mes premiers maquillages avec les ombres à paupières Luminelle… Finalement, c’est en quelque sorte sorte la première marque de cosmétique à laquelle je me sois attachée. Mais alors, si j’aime tant cette marque, pour quoi ne pas vous avoir parlé de cette soirée?

Eh bien, tout d’abord pour une question de timing, les vacances arrivant avant que j’ai eu le temps de dire ouf et avec elles ma sacro sainte procrastination… Ensuite parce que je dois avouer que la soirée n’a pas répondu à toutes mes espérances, et que je ne savais trop comment aborder la chose, que ce soit ici ou même à en parler directement avec les équipes Yves Rocher. Bref, au moment où j’ai accepté l’invitation, c’était sans réellement me soucier du thème de la soirée. En effet, Yves Rocher ayant lancé une gamme bio l’année passée, j’étais intimement persuadée qu’ils allaient sûrement continuer et que c’est pour ça que j’étais invitée… mais non!

Qu’on soit clair, je ne critique en rien la soirée qui était orchestrée d’une main de maître. Début de soirée avec une petite présentation très bien préparée, où on nous parle d’Yves Rocher comme le « créateur de la cosmétique végétale », on nous présente le nouveau Blogzine, un blog / magazine qui traite de beauté, de mode, de bons plans et plus généralement des actualités de la marque… Par la même occasion, on nous informe aussi du lancement d’un wiki de la beauté, sorte d’encyclopédie contributive de la beauté avec plus de 200 fiches. Ajoutez à cela un atelier photo, un atelier maquillage et un petit sac rempli de cadeaux à la fin… Bref, rien à redire sur l’organisation vous l’aurez compris. 😉

Là, vous vous dîtes que je fais la difficile à rechigner sur ce genre de soirée… mais pourtant, j’ai ce petit goût amer dans la bouche… Pourquoi? Eh bien tout simplement parce que autant ont été abordés lors de cette soirée les notions de plantes et de cosmétique végétale à tout va, autant personne n’a jamais mentionné le terme “bio”! Et en ce qui me concerne, c’est là que le bas blesse malheureusement, car pour cause, comme le souligne Miss Bulles, s’il y a bien des extraits de plantes dans les produits Yves Rocher, ces derniers coexistent malheureusement avec d’autres extraits… issus de la pétro-chimie et pas forcément respectueux ni de la peau, ni de l’environnement…

Concrètement, nos produits Yves Rocher préférés sont susceptibles (la gamme bio mise à part) de contenir des PEG, des parabens, du phénoxyéthanol, du sodium laureth sulfate, du tetrasodium EDTA ou encore des colorants. Alors certes, les alternatives naturelles à tous ces produits chimiques sont dans la plupart des cas certainement plus onéreuses, mais elles ont le mérite d’exister! A l’instar de Miss Bulles, je ne peux qu’exprimer mon désarroi face à cette marque tant appréciée qui se targue pourtant d’être naturelle

En conclusion, un peu de déception à la suite de cette soirée, d’une part parce que je suis repartie avec un sac plein de produits cosmétiques Yves Rocher… inutiles dans mon cas malheureusement. Je n’ai vraiment pas eu de pot car il n’y avait aucun produit de la gamme bio dans mon sac… 🙁 D’autre part car je sais que cette marque a un fort potentiel en terme de naturalité, notamment au travers de ses actions… L’Éco Hôtel Spa Yves Rocher situé à la Grée des Landes en est un très bon exemple selon moi (je n’ai pas eu l’occasion d’y aller mais en lisant les comptes-rendus des blogueuses qui l’ont visité, ça donne envie!).

C’est pourquoi je ne condamne totalement pas la marque Yves Rocher à l’heure actuelle et que je soutiens les actions réalisées par la Fondation Yves Rocher en faveur de l’écologie et l’environnement! En tout cas, si Yves Rocher est ouvert au dialogue, j’essayerai d’en savoir un peu plus sur le choix de la composition des produits, et je vous parlerai peut être prochainement d’une action de la fondation en particulier. 😉

« »
  • Article sympa, contente que Miss Bulles me succède dans la rubrique, la connaissant, elle est très sympa 😉

  • Merci d’avoir repris l’article !
    En ce qui concerne cette soirée, j’étais également invitée mais étant donné qu’elle était à Paris et que j’habite Clermont-Fd je n’y suis pas allée. J’avoue que j’étais “soulagée” quelque part parce que je n’aurais vraiment pas su comment agir. Yves Rocher était censé me recontacter pour me proposer une opé, mais je n’ai jamais eu de nouvelles, peut être parce qu’ils s’étaient rendu compte que je regardais les étiquettes ?!!^^
    Merci pour cet article en tous cas 😉

    • @Miss Bulles Mais de rien, c’est toujours un plaisir de te lire ! 😀

  • Je viens de laisser un message chez Miss Bulles et je fais de même ici tellement je suis heureuse de lire que certaines personnes gardent leur sens critique et dénoncent. La société YR a le don de me mettre hors de moi. Ils peuvent remercier leur agence de comm’ qui fait un boulot formidable pour verdir leur image, et malheureusement leurs actions écologiques et leur mini gamme bio en font partie. Alors ok, c’est bien de se bouger pour l’environnement, ça l’est nettement moins si c’est pour tromper les gens et faire encore + de bénéfices en vendant des cosmétiques peu recommandables.
    Bref, je m’emballe et tu auras compris que de mon côté, je les condamne totalement 😉

    • @Audrey C’est bien là le problème, on a une très bonne image de la marque Yves mais les produits ne sont malheureusement pas à la hauteur de la naturalité prônée.. :-s La gamme bio est mini comme tu le dis et c’est bien dommage… 🙁

  • Le problème est peut-être qu’ils veulent trop surfer sur la vague marketing du bio (et la vague marketing des spa qui sont à la mode) sans pour autant appliquer réellement les préceptes et principes qui vont avec… De là à se demander s’ils prennent les consommatrices pour des idiotes, il n’y a qu’un pas 😉 !

    • @Lalex Je ne pense pas que dans le cas présent ce soit un effet de mode car de ce que je m’en rapelle, Yves Rocher a toujours eu une image naturelle et tournée versla cosmétique végétale. C’est juste qu’il y a 10 ans, peu de personnes déchiffraient les étiquettes…

  • J’étais également à cette soirée et même si le thème du bio n’a pas été abordé directement personnellement, j’ai pu parler à une des scientifiques qui travaille à l’élaboration des produits, elle était plutôt spécialisé sur le maquillage donc on n’a pas parlé bio mais d’autres s’occupant plus des soins étaient également là.
    C’est ce que j’ai tout particulièrement apprécié dans cette soirée, il n’y avait pas que l’équipe de communication d’Yves Rocher qui était présente mais également ceux qui élaborent les produits!

    • @Mei Ling Comme je l’ai dit, la soirée était réussie et ma déception ne tient qu’au fait de ne pas avoir vu plus de “vrai” bio. Par contre je dois confesser qu’étant attendue à une autre soirée après, je n’avais pas fait de vieux os, et que je n’avais pas vraiment pu échanger avec ceux qui élaborent les produits (seulement avec une passionnée de tendance maquillage…) J’espère pouvoir réparer ça prochainement afin de savoir exactement le pourquoi du comment! 😉 Ps: Mince on s’est croisées sans se reconnaître?

  • Ben déjà tes produits YR offre les je suis sûre que tu peux trouver preuneuse !!! Moi j’ai arrêter de consommer leurs produits depuis … au moins bien 10 ans et leur mini gamme bio ne me tente pas …
    Après on peut employer le mot qui fait peur et que tu as soigneusement éviter tout au long de ton article le Greenwashing … mais bon est-ce utile ? est-ce que cela fera avancer le débat ? ou plutôt vais-je attirer les foudres ? vaste question non ?
    L’avantage d’habiter en province c’est que tu n’es jamais invitée à ce genre de soirée 🙂

    • @Ludivine Le problème du mot “Greenwashing” c’est que j’ai l’impression qu’il revient malheureusement trop souvent sur le devant de la scène dès qu’une marque veut se faire passer pour naturelle… (marketign quand tu nous tiens) En tout cas, si on est ici face à un cas avéré de Greenwashing, il existe déjà depuis des années et des années…

      Ps: ma chère Ludivine tu sais bien que tu attires toujours les foudres, mais que c’est bien pour ça que je t’apprécie ! 😉

  • @TGG
    Arrêtes tu me fais verdir … mais je pense qu’il y a quand même gros mot ici “greenwashing” car là ces derniers temps YR accentue de + en + sa comm’ autour du naturel … enfin il y a je pense tellement à dire … mais bon ce qui compte et je pense qu’au final c’est le plus important c’est de ne pas faire l’amalgame entre bio et naturel … Bref je pense pouvoir écrire des heures dessus !!

    • @Ludivine Pour le coup de l’amalgame entre bio et naturel, j’avoue que ça devient très complexe pour le consommateur lambda à cause du greenwash… arg j’ai failli dire le mot maudit! 😉

  • La prochaine fois, on prévoira les badges avec le nom de notre blog inscrit dessus, ça sera plus simple 😉

  • Je suis une grande utilisatrice du mot greenwashing, peut-être trop d’ailleurs… Je l’ai agité sur le blog de Miss Bulle et je ferai plutôt une explication de texte sur ton blog…
    YR ou d’autres peuvent jouer sur les mots bio et naturel et la confusion qu’il peut y avoir dans la tête des gens. Pourquoi un produit peut-il être proclamé naturel (peut-être parce qu’il contient 80% d’ingrédients naturels et le reste de dérivés pétro-chimiques)?
    Tout simplement parce qu’il contient de l’eau : ingrédient naturel par essence et largement présent dans de nombreux produits cosmétiques.
    Donc un produit naturel n’est pas forcément bio et écolo !
    Par rapport aux propriétés actives d’un tel produit, les extraits végétaux, tels que les huiles essentielles ou huiles végétales peuvent être chauffées et donc perdre leurs propriétés en plus de leur dilution dans l’eau.
    Donc au final, vous payez pour un produit marketés, mais quelle est sa réelle efficacité…? (ah pardon, le fameaux tests, 90% des utilisatrices ont vu un changement patatipatata…)
    Un bon produit ne se reconnaît pas à une liste d’ingrédients, longue comme mon bras… Une, deux ou trois huiles mélangées ensemble auront bien plus de propriétés actives sur votre peau. Et s’il faut de l’eau, certains producteurs utilisent l’hydrolat ou l’eau florale, qui permet également de donner aux produits les propriétés de la fleur dont elle est issue.
    Alors je préférerai ne pas parler de greenwashing à chaque fois que je vois un billet sur une marque grand public qui se lance soit disant dans le bio et je préférerai applaudir des deux mains, à la lecture des blogs qui vont parler des petites marques, peu connues, mais qui ont des produits topissimes…
    Il y aura moins de greenwashing lorsque les marques engagées seront mises en avant…
    (plus fort que moi, il a fallu que j’emploie le mot de greenwashin… On ne se refait pas, hein ! :))
     
     

    • @Ariane Je dois avouer qu’entre toi et Ludivine, je ne sais laquelle est ma détracteuse préférée… 😉 Pour le coup de l’eau qui est naturelle, j’en avais déjà entendu parlé et c’est vraiment un attrape-c********…

      Quoi qu’il en soit, je n’ai pas applaudi des 2 mains les produits Yves Rocher (bien au contraire hein) et j’essayais de mettre en lumière le problème, mais sans être trop vindicative. J’essaye le plus souvent de nuancer mon propos car je n’ai pas forcément envie d’être seulement négative… Oui je sais, je suis trop gentille mais je veux toujours croire qu’il y a un peu de bonne volonté là dedans! (eh oui je suis encore un peu naïve aussi…) 😀

  • @zegreengeekette : je connais ta démarche et c’est pour ça que j’aime te lire.
    De plus, je suis moi même coupable de ne pas avoir donné suite à une de tes propositions de mise en avant de vrais bons produits bio…
    Alors si ça marche toujours pour toi, il faudra que je te parle d’un truc..; 🙂
    (Rhooo suspens… : mot que j’aime bien avec greenw… oups ! :p)

    • @Ariane La proposition tient toujours! 😉 Je t’écoute… 😀

  • justement, j’avais dans un coin de ma tête l’idée de faire un article du genre “c’est quoi un produit bio”, je l’avais commencé avant l’été et je n’ai pas encore eu le temps de le finir. j’essaierai de le boucler rapidement.
    C’est clair qu’il est difficile de faire la différence entre bio et naturel, tellement le marketing (mais aussi la mauvaise foi de certains) se mêlent à tout ça.
    en tous cas je trouve que c’est un sujet passionnant !!

    • @Miss Bulles Je vais surveiller la parution de cet article pour le relayer alors! Moi pareil, j’ai commencé un article expliquant les différents labels bios mais il est toujours dans les brouillons… :-s

  • Il est certain que l’amalgame est vite fait entre naturel et bio pour l’utilisatrice lambda que j’étais il n’y a encore pas si longtemps, et il en reste certainement encore un bon nombre sur le carreau. Et c’est précisément au travers de nos blogs qu’il convient d’éduquer (comment ça le mot est trop fort?) les consommateurs pour leur permettre de devenir, comme on le lit de plus en plus, des consom’acteurs.
    Bon, et de manière plus prosaïque, je suis de tout cœur avec vous les filles. C’est grâce à des filles comme vous (et Lalex :*) que je me suis davantage intéressée aux produits bio et que j’exerce aujourd’hui mon métier. 🙂

  • Article très intéressant toujours !!

  • J’ai moi aussi consacré un article à Yves Rocher (la gamme Plaisirs Nature plus particulièrement) il y a peu de temps, un peu plus trash je l’avoue, car leur méthodes ne sont pas vraiment innocentes non plus, à la limite du greenwashing quand même…
    Vous pouvez le lire sur mon blog 🙂

    • @greeneuz Merci pour votre avis! J’essaye toujours de nuancer mon propos dans mes articles, histoire de ne pas être trop m’emporter. 😉

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...