Redevenir sédentaire : redécouvrir les plaisirs simples d’avoir un chez soi

0

Revenir à la vie sédentaire, voici bien quelque chose que je ne pensais pas faire de sitôt.  Avoir une maison, c’était tirer un trait sur cette vie de nomade qui a été mon quotidien ces dernières années. Tenir un trousseau de clefs dans ma main aurait été synonyme pour moi de la fin d’une époque de voyage à laquelle je n’étais pas [encore] prête à faire mes adieux. Pourtant c’est finalement arrivé et j’ai même pu redécouvrir des plaisirs simples que j’avais oubliés !

Le plaisir de décorer chez-soi

Moi qui ai passé les 5 dernières années à presque vivre constamment avec uniquement le contenu d’un sac à dos, avoir à nouveau un endroit à moi où je puisse stocker des affaires – sans que cela ne soit ma chambre d’adolescente chez mes parents – était devenu un luxe que je ne connaissais plus vraiment. Quand à avoir une chambre que je puisse décorer à mon goût, j’en rêvais secrètement sans me l’avouer je crois.

C’est d’ailleurs une des choses qui me traînaient en tête depuis à peu près le début de ce périple, alors même que je ne bourlinguais avec mon sac à dos au Canada et aux USA que depuis quelques mois. Déjà, me trottait en tête une idée bien précise : toutes ces photos de poiriers et poses de yoga que j’étais en train de prendre aux quatre coins de la planète, un jour elles seraient affichées sur le mur de ma chambre. Aujourd’hui c’est mission accomplie !

Une partie de moi en rigole, se questionne un peu sur l’égocentricité d’avoir autant de photos de moi-même au mur, presque comme si j’avais en quelques sortes placardé ma galerie Instagram… Mais de l’autre côté, je dois admettre que voir toutes ces photos colorées accrochées au mur, tous ces joyeux souvenirs, me plonge dans une profonde gratitude pour cette chance que j’ai eu d’explorer à fond la voie que j’avais alors choisie.

J’avoue avoir un peu joué de garder le format carré de mes photos comme sur Instagram, même lors de leur impression. Pour info, j’ai commandé mes tirages photo sur le site de Cewe au prix de 24.95€ les 32 tirages carrés de 9×9 cm et je suis tout à fait satisfaite de la qualité par rapport au prix. De plus, j’ai choisi la livraison en magasin pour éviter trop de déplacements à mon colis, même si je regrette qu’il ne soit pas possible de se faire remettre directement les clichés en mains propres sans carton autour.

J’ai même fait un petit craquage et commandé également un coussin avec les superbes clichés que j’avais fait à l’époque en visitant “The Wave” un site naturel absolument épique en Arizona. Moi qui essaye d’être de plus en plus minimaliste, je suis peu à peu en train de trouver un équilibre qui corresponde à mes valeurs, tout en gardant le plaisir de faire des choses qui m’apportent de la joie.

Je me réjouis notamment beaucoup pour ce déménagement de n’avoir quasiment rien acheté de neuf. L’avantage d’intégrer une grande colocation (nous sommes 5 dans la maison ^^) où tout le nécessaire pour vivre est déjà sur place (mise à part des petites cuillères, grand mystère que de savoir pourquoi la maison en est dépourvue, je mène l’enquête !) et où j’ai pu arriver le premier mois avec uniquement mon sac à dos et une valise.

Et même si j’ai attendu avec impatience la visite de mes parents qui m’ont apporté en voiture le reste de mes affaires, je me réjouis aujourd’hui du simple bonheur de pouvoir poser mes habits sur une étagère et non de toujours les avoirs pliés dans une pochette à l’intérieur de mon sac à dos ! Quelle satisfaction de ne plus constamment être à faire et défaire mon sac, je ne pensais pas ressentir un tel soulagement un jour. ^^

Ceci dit, lors de la préparation de mon déménagement, j’ai souris de mon incapacité à parfois choisir de quels vêtements me départir et quels vêtements emmener, à parfois hésiter devant une dizaine de robes alors que j’avais voyagé les trois derniers mois avec seulement quatre jupes et quatre t-shirts… Preuve que le minimalisme est à travailler dans la durée car les vieilles habitudes ont vite fait de revenir au grand galop !

Le plaisir d’opter pour
un mode de vie sain et écologique

Autre objectif que je m’étais fixée depuis longtemps : pouvoir profiter de cette sédentarisation pour reprendre de bonnes habitudes de vie liées à l’écologie au quotidien ! Même si j’essayais au maximum d’appliquer le zéro déchets en voyage, il était parfois difficile de trouver partout où faire mes courses en vrac, de gérer mes stocks de nourritures quand je devais me déplacer, bref de ne rien gâcher.

Habiter à nouveau de manière pérenne quelque part à cet avantage que je peux désormais avoir mes habitudes, et mettre en place des schémas de fonctionnement dont je n’avais jusqu’à présent pas l’habitude ! Parmi ceux là, le fait de faire du glanage d’invendus à la fin des marchés. Oui oui, c’est à dire de tout simplement aller voir les marchands pour leur demander s’ils ont des fruits et légumes gâtés dont ils souhaitent se séparer.

Ainsi, plutôt que ces fruits et légumes soient jetés et donc perdus inutilement, on évite le gâchis en les récupérant ! C’est tout bénéf pour la planète en évitant le gaspillage, et pour mon porte monnaie également… Alors bien sûr il faut généralement consommer rapidement ces fruits et légumes car si les marchands s’en séparent c’est parce qu’ils sont généralement un peu “choqués” et vont donc s’abîmer rapidement, mais quand on a quatre colocs affamés à la maison, ce n’est pas un problème.

Rien que cette semaine, j’ai ainsi transformé une garnison de tomates explosées en une bonne soupe maison à la tomate, et quelques pommes et kiwis écrabouillés en un bon crumble ! Prochaine étape, m’attaquer aux rebuts des magasins bios et entrer en contact avec des associations locales afin d’unir nos forces. Plus qu’une question d’argent, il s’agit pour moi d’une véritable lutte contre le gaspillage et un choix éthique !

D’ailleurs, j’en reparlerai sûrement dans un prochain article, mais j’apprécie aussi tout particulièrement que ma coloc soit engagée dans une démarche zéro déchet. Nous faisons nous même nos produits d’entretien, notre lessive, nos tawashis, et comble du bonheur nous avons à la fois un composteur sur la terrasse, et un super lombricomposteur dans la maison !

Sans parler de notre petit potager expérimental en permaculture où nous avons récemment planté quelques graines qui nous l’espérons, se révélerons productives dans quelques mois. L’occasion rêvée pour moi d’étrenner mes bottes de pluie récupérée à un après-midi “troc de fringues” le week-end dernier. Je suis fourrée dans tous les bons plans alternatifs de la ville, tu vois bien nan ?

Et toi, c’est quoi tes plaisirs
simples au quotidien ?

Disclaimer : article réalisé en collaboration avec CEWE, mais les opinions exprimées ici restent les miennes honnêtes et sincères. Si toi aussi, tu as envie d’imprimer tes photos de voyage, profite du code promo geeketteCEWE10 pour obtenir 10% de réduction pour toute commande !

Laisser un commentaire