La petite maison de thé au sommet…

4

L’hiver est finalement revenu à Montréal, et cette année c’est à peine si j’ai eu le temps de voir le printemps, l’été et l’automne… La faute au fait d’être partie certes, mais aussi parce que mine de rien l’hiver 2013/2014 avait quand même bien joué les prolongations! Neige, lacs gelés et paysages hivernaux étaient encore au RDV en mai!

Après avoir randonné autour de Jasper et observé plein d’animaux, je devais finalement vivre ma première rando vraiment difficile au très connu Lac Louise. Un lac que je devais découvrir presque complètement gelé en début d’après-midi, pour être surprise de voir le tout fondu quelques heures plus tard!

01_Canada-Alberta_Lake-Louise

02_Canada-Alberta_Lake-Louise

03_Canada-Alberta_Lake-Louise

Pour dire, le lac était tellement gelé qu’on pouvait saisir sur le bord dans nos mains des sortes de petits glaçons qui ressemblaient étonnement à de la glace pilée à mettre dans les mojitos (pardonnez la déformation ^^) mais je n’étais pas venue ici pour me poser les fesses au Fairmont si vous voyez ce que je veux dire!

En effet, je devais décider de m’attaquer à une balade peu connue de la majorité des touristes chinois qui ne font que descendre de leur bus pour prendre le Lac Louise en photo… une randonnée de 7 km avec un gain d’élévation de 400 m qui mène en 2 heures à un lac beaucoup plus méconnu : le lac Agnes!

04_Canada-Alberta_Lake-Louise

05_Canada-Alberta_Lake-Louise

06_Canada-Alberta_Lake-Louise

07_Canada-Alberta_Lake-Louise

Une balade qui ne fut pas de tout repos, d’abord parce que j’avais un bras en écharpe (on reviendra sur mes aptitudes manquées de cascadeuse dans un autre article ^^)  mais aussi et surtout parce que le sentier était encore plein de neige! Ce qui même si on était certes pas en plein hiver, rendait la balade plus fatigante.

Un chemin qui dans un premier temps, monte lentement mais sûrement au travers de la forêt. Des trouées dans les arbres qui permettent d’observer par endroits le bleu si caractéristique du La Louise de ci, de là… pour ensuite monter de manière un peu plus abrupte et finalement déboucher sur des superbes vues des montagnes alentour.

08_Canada-Alberta_Lake-Agnes

09_Canada-Alberta_Lake-Agnes

10_Canada-Alberta_Lake-Agnes

Avant d’arriver au point final et entre 2 écureuils prenant la pause, une dernière étape au fameux “Lac Miroir” qui faute d’être complètement dégelé, ne reflétait malheureusement pas totalement le paysage comme il aurait du… Puis les dernières difficultés de la montée, avant d’arriver enfin au but!

Remettons ça en contexte, à l’époque je n’étais pas encore tout à fait férue de randonnée, alors arriver ainsi au sommet, surtout avec toute cette neige, c’était pas mal un exploit pour moi! Heureusement, comme un âne qui a besoin de sa carotte, un petit quelque chose m’attirait tout en haut!

11_Canada-Alberta_Lake-Agnes

12_Canada-Alberta_Lake-Agnes

13_Canada-Alberta_Tea-House_Lake-Agnes

Le salon de thé du Lac Agnès! Un refuge bienvenu tout en haut de cette montagne au paysage certes sublime, mais où alors que j’arrivais à peine, il se mit à venter comme jamais… Quel bonheur de se retrouver au chaud après plusieurs heures de marche en extérieur, de commander un thé, un cookie…

Un lieu insolite, sans eau ni électricité courante, où les employés sont des étudiants là pour la saison estivale. Sachant qu’il n’y a aucun autre moyen d’accéder à cet endroit autrement que par hélicoptère ou de faire le chemin qui m’avait amenée ici, ces derniers vivent sur place en complète autonomie.

14_Canada-Alberta_Tea-House_Lake-Agnes

15_Canada-Alberta_Tea-House_Lake-Agnes

16_Canada-Alberta_Tea-House_Lake-Agnes

D’ailleurs, les employés dorment sur place et une fois par semaine, doivent descendre en ville les sacs poubelles sur leur dos, avant de remonter avec des provisions! Un mode de vie reclus, mais où la bonne ambiance semblait toujours régner. Le temps de sortir du salon, et le soleil était de retour!

C’est fou comme en seulement une demi-heure de temps, la météo peut changer, et surtout comme un lac tout blanc et tout gelé, peut ainsi commencer à fondre en un clin d’œil. L’occasion de faire une nouvelle chasse photographique aux si charmants petit écureuils du coin, ragaillardie par cette pause bien méritée et prête à affronter la descente!

17_Canada-Alberta_Tea-House_Lake-Agnes

18_Canada-Alberta_Tea-House_Lake-Agnes

19_Canada-Alberta_Tea-House_Lake-Agnes

Arrivée en bas, à ma grande surprise, c’est le Lac Louise que je devais trouver lui même bien plus fondu que quelques heures auparavant. Un sentiment un peu étrange et magique, celui de voir la transformation d’un lac avec l’éveil du printemps, la nature qui reprend ses droits et la vie son cours

 Et toi, tu aimes avoir un but en randonnée?

4 Commentaires

Laisser un commentaire