Petite chimie de la peau…

On ne s’improvise pas chimiste du jour au lendemain, et pour la majorité d’entre nous la composition des cosmétiques qui trônent dans notre salle de bain reste un grand mystère… Moi y compris, bien qu’avec une petite expertise derrière moi, j’en découvre tous les jours… 😉

Ma dernière découverte en date concerne la notion de “pH neutre” pour les produits cosmétiques. Eh bien le pH (potentiel d’hydrogène) et une échelle de mesure d’acidité ou d’alcalinité d’un milieu, allant de 0 à 14, 7 étant le pH neutre, celui de l’eau pure. Mais attention le pH de la peau ou des cheveux n’est pas neutre mais acide.

Naturellement acide, ce pH évolue tout au long de la vie : avoisinant les 6.5 pendant l’enfance lorsque la peau n’étant pas encore à maturité, en passant aux alentour de 4.5 pendant l’adolescence (d’où la prolifération de bactéries et donc les problèmes de peau), en arrivant autour de son acidité normale de 6 pendant l’âge adulte.

Lorsque la peau est lavée, elle est alcalinisée, ne serait-ce qu’avec l’eau (et encore plus avec un savon). Il faut plusieurs heures à la peau pour recréer son film hydrolipidique et son acidité et c’est pour cela que pendant ce temps là elle est sans défense et peut tirailler fortement. Il faut donc réhydrater, “regraisser” et réacidifier la peau!

C’est pour cela que vos produits de soin nourissants et hydratants se doivent donc également d’être acides. Sauf que, euh tu vas me dire que c’est pas vraiment marqué sur tes produits cosmétiques l’indication du pH… C’est là qu’on en vient à parler de la nouvelle gamme Sanex Dermo Repair.

Souviens toi de Sanex, c’est une marque qui faute d’être BIO, communique pas mal sur la composition respectueuse de l’environnement de ses produits, notamment sa gamme Sanex 0%. Et bien la gamme Dermo Repair a pour but de rétablir le pH naturel tout en améliorant et maintenant l’équilibre en eau de l’épiderme.

Le secret? Le complexe Activ Restore, une formule exclusive qui associe 2 actifs pour prendre soin de la peau au quotidien: l’Allantoïne pure connue pour ses propriétés anti-irritantes et hydratantes (non issue d’origine animale) et la Glycérine qui prévient la sécheresse cutanée et aide à maintenir un bon niveau d’hydratation.

En ce qui concerne la crème de douche, la formule est testée dermatologiquement et spécialement conçue pour les peaux sèches. La texture est douce et l’odeur discrète, quand à la composition elle est à l’instar des autres gels douches Sanex, très satisfaisante compte tenu du fait qu’il n ‘y a pas de certification BIO.

Par contre, je suis moins enthousiaste concernant le déodorant soin… dont la composition est nettement moins à mon goût comme c’est souvent le cas avec les déodorants anti-transpirants, à cause de la présence de sels d’aluminium*… En effet ces derniers bloquent la transpiration en empêchant que la sueur ne perle à la surface de la peau.

Ce sont mes convictions personnelles, mais je préfère l’action d’un déodorant (qui a seulement pour but d’entraver l’action des bactéries responsables des odeurs incommodantes qui apparaissent lorsque la sueur se décompose) à l’action d’un anti-transpiant qui obstrue les glandes sudoripares.

C’est pourquoi j’utilise personnellement une pierre d’alun qui empêche la prolifération de mauvaises odeurs mais pas la transpiration et donc pas la sensation d’humidité. Cependant je comprend que certaines d’entre vous soit à la recherche d’un déodorant plus “actif”

…et c’est pourquoi je vous conseille par contre le déodorant Sanex Natur Protect : 0% de parabène, 0%¨d’alcool, 0% de sel d’aluminium Chlorohydrate et à base de pierre d’alun réduite en une poudre cristalline qui limite la sudation sans attaquer la peau et faire craindre une irritation de la peau due à l’obstruction des pores.

Lecture complémentaire : Évaluation du risque lié à l’utilisation de l’aluminium dans les produits cosmétiques

(*concernant les sels d’aluminium, j’applique le principe de précaution mais il faut savoir que dans un rapport d’évaluation du risque lié à l’utilisation de l’aluminium dans les produits cosmétiques l’Afssaps n’a pas pu mettre en évidence de lien entre cancer et exposition à l’aluminium par voie cutanée. Cependant l’analyse des données a permis de proposer une restriction de la concentration en aluminium à 0,6 % dans les produits antitranspirants ou déodorants, cette restriction ne concernant pas l’exposition sur peau lésée comme par exemple après le rasage ou des micro-coupures. De ce fait, l’Afssaps recommande de ne pas utiliser d’antitranspirants contenant de l’aluminium sur peau lésée.)

Article sponsorisé

« »
  • Bel article, merci 🙂

    • @powings de rien, j’essaye toujours d’aller au fond du sujet!

  • J’adore les Sanex !! Je pense en effet qu’ils ont le mérite d’être plus clair que certains sur ce qu’ils utilisent 🙂

    • @mathmath oui, espérons qu’ils améliorent la composition des produits qui ne sont pas encore parfaits!

  • Mais la pierre d’alun, elle est composée de sels d’aluminium, comment on sait qu’on risque moins? c’est quoi la différence avec le sel d’aluminium chlorohydrate?

    • @Oly la pierre d’alun n’est pas dangeureuse si elle est naturelle (à base de potassium Alum) et non synthétique(à base d’ammonium alum, un dérivé de certaines productions chimiques).

  • Plus que le cancer, les sels d’aluminium ce n’est pas lié à Alzheimer ?

    • @Bretagne buissonniere oui mais pas dans le cas de la pierer d’alun, l’aluminium des déos classiques et de la pierre d’alun n’est pas le même : dans les premiers, il s’agit du chlorure d’aluminium, dans le dernier, du sulfate d’aluminium, qui est également utilisé dans la purification de l’eau potable. 😉

  • Bonjour Greengeekette, je découvre ton blog et j’aime beaucoup.
    Je te signale quand même que la pierre d’alun, même naturelle, présenterait potentiellement (jusqu’à preuve du contraire) un risque pour la santé. Je l’utilise depuis des années comme déo et en étais très satisfaite, mais depuis la lecture de ça : 
    http://www.observatoiredescosmetiques.com/actualite/bien-choisir-ses-cosmetiques/pierre-d’alun-les-memes-risques-que-les-sels-d’aluminium–1052.html 
    je cherche d’autres alternatives.
    A moins que les scientifiques démontrent formellement la non toxicité de la pierre d’alun naturelle.
    Amitiés

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...