Théâtre: Le Paris de Lutécien a du dynamisme à revendre!

Hier soir, pour une fois je n’ai pas passé ma soirée devant mon ordinateur. Et oui, pour une fois je suis (tenez vous bien) allée au théâtre grâce à Jérôme de I Love Paris. Et là pièce à laquelle j’ai assisté est Le Paris de Lutécien. Pour être franche, ce n’est vraiment pas le genre de pièce que j’aurais choisi d’aller voir par moi même. En effet, je ne suis pas grande fan de théâtre, et encore moins de théâtre “moderne” mais pour une fois que j’avais une opportunité de faire quelque chose qui me sortait de la routine, j’ai sauté sur l’occasion.

Présentée par la Compagnie des Moutons Volants au Théâtre des Feux de la Rampe, cette pièce est jouée par trois comédiens qui endossent le rôle de pas moins de dix personnages! La promesse est celle d’une pièce décalée sur Paris, les Parisiens de pure souche et surtout tous les Parisiens d’adoption ! On saluera donc la performance de Céline CLARAZ, Julien WAGNER et Paul WROBEL en notant que Julien est également l’auteur de la pièce.

L’histoire:

Une petite Communauté autarcique, quelque part en France. Des gens simples, à l’accent irréel, qui suivent les préceptes de leur glorieux fondateur, Francilien Ier. Le Consul Général, leur chef à tous, veille à ce que la loi de Francilien soit parfaitement appliquée. Parmi les rites de cette étrange Communauté, celui d’attendre tous les cent ans un Elu, né le même jour et à la même heure que Francilien Ier. Et ce héros tant espéré est chargé de découvrir ce qui les environne, quand il aura l’âge de partir.

C’est ainsi que naît Lutécien, le nouvel Elu, chargé de découvrir Paris, l’Eden selon les écritures du fondateur. Mais personne ne sait exactement ce qu’est cette grande Cité dont parle la légende. Lutécien va donc devoir le découvrir à ses dépends… Formé psychologiquement et physiquement par une institutrice pour le moins sévère qui ignore tout de la capitale, il part à l’aventure parisienne et va découvrir un monde inconnu qui va le révéler à lui-même. Si Paris le terrorise tout d’abord, il va en tomber follement amoureux et devenir encore plus parisien que les Parisiens…

Ce que j’en ai pensé:

Autant vous le dire tout de suite, j’ai été très sceptique pendant les 20 premières minutes de  la pièce. En effet, je n’ai pas trop accroché à l’ambiance “petite communauté autarcique” où pour le coup j’ai trouvé que le trait “province profonde” était vraiment trop accentué…

Heureusement, l’arrivée de Lutécien à Paris a été un tournant dans la pièce qui dès lors ma semblé beaucoup plus intéressante et jubilatoire de par sa critique burlesque des Parisiens de pure souche! S’en suivent des petits moments croustillants devant lesquels tous les Parisiens, qu’ils soient d’origine ou d’adoption ne pourront s’empêcher de sourire.

En conclusion, une pièce qui certes n’est pas parfaite, mais qui se laisse porter par le dynamisme de ses 3 acteurs qui ont bien du mérite. A noter que j’ai été bluffée par la rapidité de Céline CLARAZ qui endosse pas moins de 5 rôles en 1h en changeant à chaque fois de costume et de coiffure/maquillage…  😉

Ah si les gens à Paris pouvaient faire preuve d’un peu plus d’enthousiasme comme Lutécien…

« »
  • Bonjour the G.G.,
    je ne sais où t’écrire donc j’utilise l’espace me semble-t-il le plus approprié…
    Je suis la comédienne de la pièce et je t’écris non pour te dire ça mais pour te dire que j’ai découvert ton blog grâce à l’article que tu as écrit (merci d’être venue et merci pour cette critique) et je suis ravie de le découvrir. Je n’ai pas encore eu le temps de le parcourir mais de prime abord les sujets que tu abordes me concernent et m’intéressent. Je le trouve très agréable et je vais prendre plus de temps pour te lire.
    Je ne peux que féliciter et partager tes engagements !
    Bien à toi.
    Nathalie, Virgina, Miss Nini… 😉

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...