Là d’où je viens.

Je crois qu’il n’y a rien de tel que partir loin, pour se rappeler réellement d’où on vient. Après presque 2 ans passés loin du pays qui m’a vu naître, j’ai compris pourquoi. Pourquoi nos racines ont tant d’importance, pourquoi il est important d’en être fier, pourquoi on n’oublie jamais vraiment ce qui fait notre identité…

Je suis fille d’immigré, et je suis moi même expat’. La différence est mince, car le mot expatrié signifie “hors de son pays natal” en latin. Cependant la situation d’un expat’ est temporaire, c’est à dire qu’il n’a pas quitté son pays pour de bon et compte bien revenir vivre dans son pays d’origine un jour ou l’autre.

portugal-aveiro-moliceiros_01

portugal-aveiro-moliceiros_02

L’immigration, quand à elle, désigne l’entrée d’une personne dans un pays étranger pour s’y installer. Mots différents, situations différentes, contextes différents. J’ai la chance d’avoir choisi de partir, non pas parce que je n’étais pas bien en France, mais pour avoir l’opportunité de voir un peu du monde.

Mon père n’a pas eu cette chance, et c’est pourquoi 40 ans plus tard, je comprends que sa vie soit désormais en France. Moi même, je ne me suis jamais vraiment sentie portugaise. La faute au fait de n’y être allée que 3 fois dans ma vie, de ne pas en maîtriser la langue, de me sentir loin des coutumes de ce pays que je ne connais pas vraiment…

portugal-aveiro-moliceiros_03

portugal-aveiro-moliceiros_04

Et pourtant, c’est étrange mais c’est en me rendant au Brésil que je me suis rappelé que la moitié du sang qui coule dans mes veines n’est pas français. Au Brésil que je me sens rendue compte d’à quel point la langue portugaise – que j’ai beau ne pas être capable de parler – chante familièrement à mes oreilles….

Le Portugal a cette saveur douce amère pour moi, ces quelques souvenirs épars ancrés dans ma mémoire… Mon père me disant « boa noite, a tamanha » le soir au moment de se coucher, les tramousses qu’on grignotait jusqu’à plus faim, la RTP Internacional qui passait toujours sur le câble à la télé…

portugal-costa-nova_01

portugal-costa-nova_02

J’ai souvent eu le sentiment de ne pas vraiment faire partie de «ce monde»… mais non le Portugal, ce n’est pas que le chorizo, ni seulement le petit cochon de lait ou les pastéis de Nata que mon père affectionne tant. Ce n’est pas non plus ces clichés au sujet des portugaises poilues… (pour ceux qui se demandent, non je ne ressemble pas au Yéti ^^)

Non, le Portugal c’est aussi et surtout un pays de couleurs. J’aimerais vous raconter les moliceiros d’Aveiro qui filent sur l’eau, vous parler de la beauté des maisons de Costa Nova et du coucher de soleil sur les plages de la côte, des couleurs du marché de pays dans le petit village de mes grands parents…

portugal-costa-nova_03

portugal-costa-nova_04

Je pourrais également vous parler de Lisbonne la blanche, de son fabuleux océanarium construit à l’occasion de l’exposition universelle de 1998, de ses ruelles pentues au charme désuet, du monument des découvertes qui avance, impressionnant vers la mer tel un conquérant…

On ne choisit pas d’où l’on vient, mais on choisit où on va. Je ne sais pas encore où je vais. La route se précise par moments pour mieux se fondre dans l’incertitude après… J’aimerais apprendre à parler portugais, pour me rapprocher de ce que je suis, pour découvrir à nouveau par moi même les richesses du Portugal…

portugal-costa-nova_05

portugal

Crédit photo : Holidaycheck

Comprendre d’où je viens… pour mieux décider de où j’irai. Peut-être même pousser jusqu’à retourner au Brésil (saviez vous qu’un PVT va bientôt y ouvrir? Si j’osai je me laisserais tenter…). En attendant, comme à chaque fois que j’y suis allée c’était dans un contexte familial, je dois concéder ne pas vraiment avoir de bonnes adresses à donner.

Peut-être dans un futur prochain quand je serai allée à nouveau qui sait, mais pour l’instant je vous conseillerais plutôt de consulter des blogs comme celui ci qui contient de très jolies photos de Lisbonne, ou celui là qui propose 10 idées d’activités à Porto. Promis, dès que je suis de retour en Europe, c’est dans ma liste! 😉

Et toi, es tu déjà allé au Portugal?

Article réalisé en partenariat avec holidaycheck.fr
« »
  • Tes photos sont sublimes et donnent envie de découvrir ce merveilleux pays…je n’y suis jamais allée, mais je compte bien m’y rendre un jour, je n’en entends que du bien sur la gentillesse des gens, la beauté du pays…j’ai un très bon ami Portugais qui n’arrête pas de m’en vanter les mérites…mais comme c’est proche je me dis que j’ai le temps et du coup je ne connais toujours pas…

    • @sweetdood et oui, je crois qu’on a tous plus ou moins le syndrome de partir d’abord loin avant de visiter ce qu’il y a tout près! ^^

  • Je suis allée au Portugal pour la première fois le mois dernier. Une escapade à Porto. J’ai adoré et je programme un voyage au Portugal pour 2014.
     

    • @Sylvie je n’ai pas eu l’occasion de visiter Porto encore mais j’espère me rattraper quand je rentrerai en Europe!

  • Magnifiques photos ! Non, je n’y suis jamais, mais je ne serais pas contre cette découverte !

    • @Djahann j’espère que tu pourras t’y rendre alors!

  • En tout cas, c’est une sacré richesse, que d’avoir des racines dans plusieurs pays.;) Je comprends ta volonté de t’intéresser à cet héritage.

    • @Amy oui, l’avenir nous dira si j’approfondis ou non ce côté de mes origines!

  • Pas bien de mettre des photos comme ça quand il fait froid, gris et moche ! J’adore les maisons rayées bleues et blancs. Je ne suis jamais allée au Portugal, mais là tout de suite, j’irais bien !

    • @isaluem crois moi pourtant il ne fait pas plus chaud au Portugal en ce moment, je triche les photos ont été prises quand j’y avais été l’été!

  • D’origine Portugaise (mes deux parents étant nés la-bas), je me suis toujours dit qu’un jour j’irai connaître ce pays à ma façon : à sac à dos. Même si mes origines sont de ce pays, je n’ai jamais réellement connu la culture portugaise mise à part sa gastronomie, ses chaînes portugaises, etc. Malheureusement je ne parle pas la langue, chose que l’on me reproche bien trop souvent.
    En janvier dernier, j’ai enfin pu réaliser ce projet : ça été une réussite. Si tu as l’occasion d’y aller par tes propres moyens, de faire ta propre expérience, je pense que tu pourras en tirer beaucoup d’émerveillement autant sur la découverte du pays que sur toi-même et tes origines.
     

Toi aussi laisse ton petit brin d'herbe...